Balado : on parle de rallye avec le pilote québécois Antoine L'Estage

Publié le 30 août 2021 dans Course automobile par Le Guide de l'auto

Dans l’ombre de la Formule 1 et du Nascar, le rallye demeure un sport méconnu au Québec alors qu’il rayonne pourtant à l’international.

À l’émission Le Guide de l’auto, animée par Antoine Joubert et Germain Goyer sur QUB Radio, le pilote professionnel Antoine L’Estage était invité à notamment décrire son parcours, commenter la popularité du sport et à donner son avis sur l’avenir qui attend le rallye.

Une histoire de famille

Depuis aussi longtemps qu’il puisse se souvenir, Antoine L’Estage a baigné dans l’univers du rallye alors que son père était lui-même pilote.

Au cours de l’entrevue, il s'est rappelé avec nostalgie la Mazda 323 GTX que son père avait préparée pour la course à la fin des années 1980. Il s’agissait pour lui d’une première voiture à quatre roues motrices, ce qui était passablement différent des voitures propulsion et traction qui ont précédé.

Bien qu’il ait surpassé le niveau de son père au fil du temps, ce dernier lui a beaucoup appris. « En étant un passionné de rallye, mon père a vu ce qui se faisait en Europe et il a adopté la technique de freinage du pied gauche que les Scandinaves ont amené en championnat du monde. Mon père a acquis ces techniques-là et nous les a apprises, à mon frère et à moi, alors qu’on était encore assez jeunes », raconte Antoine L’Estage.

Très populaire en Europe

Grâce à une diffusion des courses du championnat canadien de rallye sur les grandes chaînes télévisées de sport, la plupart des Québécois savent ce qu’est le rallye sans pour autant en connaître tous les tenants et aboutissants. Bien que le sport demeure relativement peu populaire, Antoine L’Estage précise qu' « au Canada, c’est quand même au Québec que les gens connaissent le plus le rallye. »

Pour décrire à quel point la passion est forte ailleurs dans le monde, M. L’Estage donne un exemple de ce qu'il a vécu en Amérique latine. « En Argentine, c’est fou la passion pour le sport. Pour donner un ordre de grandeur, une fin de semaine de Grand Prix de Formule 1 comme à Montréal, il y a 350 000 personnes qui se déplacent et on qualifie le tout de grand succès. Sur une manche du championnat du monde des rallyes, dans des pays comme l’Argentine ou la Finlande, on parle de un million à un million et demi de personnes qui se déplacent pour une fin de semaine. »

Toujours dans l’optique de démontrer que le rayonnement du rallye est infiniment plus grand à l’échelle mondiale qu’au pays, M. L’Estage explique que l'intérêt que démontre l'industrie automobile en dit long sur l'attrait commercial de ce sport motorisé. « Les manufacturiers automobiles ne s’y intéresseraient pas comme ils le font actuellement [si l’intérêt n’y était pas]. Tu y vois Toyota, Hyundai, Ford et Volkswagen qui dépensent des millions et des millions pour faire valoir la qualité de leurs produits en utilisant le rallye comme moyen de marketing. »

Un nouveau défi qui lui plaît

Antoine L’Estage, qui a remporté à dix reprises le championnat canadien de rallye, brille désormais à l’international. En effet, il agit maintenant à titre d’ouvreur afin de faire de la reconnaissance sur les routes utilisées en vue d’une course. « Je suis comme ses yeux la dernière fois avant qu’il se lance à fond. Il y une confiance qui se crée. Il faut trouver le juste milieu entre lui donner assez d’information pour que ce soit sécuritaire, mais pas trop pour ne pas le ralentir non plus. C’est assez complexe, mais j’adore être impliqué à ce niveau-là. »

Actualités de la semaine

Au cours de cette émission il a aussi été question de la sortie du Guide de l’auto 2022, du Genesis GV60 et du rappel de la Chevrolet Bolt en raison d’un risque d’incendie.

Essais routiers

Antoine Joubert et Germain Goyer ont aussi livré leurs impressions sur les Genesis GV70 et Cadillac CT4-V Blackwing et CT5-V Blackwing.

Réponses aux questions des lecteurs

Antoine Joubert et Germain Goyer répondent aux questions du public concernant une camionnette pouvant remorquer une roulotte de 6200 livres ainsi que la fiabilité du Jeep Wrangler 4XE 2021.

Le Guide de l'auto, c'est tous les samedis à 10h sur QUB Radio, et en reprise le dimanche à 14h.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×