Concept Audi Grand Sphere : un jet privé pour la route

Publié le 2 septembre 2021 dans Nouveaux modèles par Gabriel Gélinas

Le concept Audi Grand Sphere est issu du projet Artemis du constructeur allemand, lequel a été mis en marche pour accélérer le développement de nouveaux véhicules à motorisation électriqe.

Ce concept dévoilé aujourd’hui présage l’arrivée d’un nouveau modèle de série dont la production est programmée pour 2024 avec un lancement sur le marché dès 2025. L’Audi Grand Sphere est animé par deux moteurs électriques alimentés par une batterie capable d’assurer une autonomie pouvant atteindre 750 kilomètres, et il est doté de la conduite autonome de niveau 4.

Ce concept a été conçu à partir de son habitacle, donc de l’intérieur vers l’extérieur, ce qui en fait un véritable jet privé pour la route avec un confort digne de la première classe. Le concept Grand Sphere rejoint le Sky Sphere, dévoilé en première mondiale au Monterey Car Week au mois d’août 2021, et sera suivi par l’Urban Sphere, à vocation urbaine, qui sera présenté en 2022. C’est donc avec ce trio de véhicules concept qu’Audi présente la nouvelle voie qui sera adoptée par le constructeur pour l’avenir dans sa transformation vers la mobilité électrique.

Gabarit imposant

Long de 5,35 mètres avec un empattement supérieur à celui d’une A8L à empattement allongé actuelle et roulant sur des jantes de 23 pouces rappelant le concept Audi Avus des années 90, l’Audi Grand Sphere est spectaculaire. Sa carrosserie a été conçue en soufflerie pour optimiser son aérodynamique, ce qui est un facteur important pour bonifier son autonomie en tant que véhicule à motorisation électrique. Le design de style « monobox » adopte aussi les proportions classiques d’une voiture de grand tourisme, et le look évoque une nouvelle interprétation très moderne de ce que devrait être une voiture de grand luxe, selon Audi.

Mais plus encore que la carrosserie, c’est véritablement l’habitacle qui est au cœur de ce concept qui réinvente l’espace dans lequel les occupants s’installent. Ainsi, un confort de première classe est offert à toutes les places, même celles de la première rangée où les sièges peuvent s’incliner pour inviter à la relaxation ou au travail pendant que la voiture prend ses  mouvements en charge lorsque la conduite autonome de niveau 4 est activée par le conducteur, et que le volant et que le pédalier se rétractent dans la planche de bord et le plancher du véhicule.

Photo: Audi AG

Une époque de changements

D’après Oliver Hoffmann, du développement technique de la marque, la prochaine décennie sera celle où l’automobile connaîtra la plus grande évolution de son histoire, et la conduite autonome de niveau 4 sera l’innovation la plus importante, celle qui est qualifiée de game-changer par Hoffmann.

C’est la raison pour laquelle ce concept en est doté, ce qui permet aux occupants de « gagner du temps », explique Hoffmann, en laissant la voiture évoluer par elle-même pour se consacrer à d’autres tâches. Audi précise également que le concept Grand Sphere est totalement dépourvu de cuir : l’habitacle est réalisé à partir de fibres naturelles ou synthétiques.

Photo: Audi AG

Aussi, les écrans brillent par leur absence puisqu’ils sont ici remplacés par des projections sur la surface recouverte de boiseries sous le pare-brise. Ces projections diffèrent selon que la voiture est pilotée par son conducteur ou qu’elle roule de façon autonome. Ainsi, les informations nécessaires à la conduite sont visibles lorsque le conducteur est en contrôle, mais sont remplacées par une projection de style cinémascope permettant de visionner du contenu multimédia sur la pleine largeur de la planche de bord quand la voiture se guide elle-même. Toutes les fonctionnalités peuvent être contrôlées par la commande vocale, par la gestuelle des occupants ou par une caméra qui détecte l’endroit précis où ceux-ci portent le regard afin d’activer la fonctionnalité souhaitée.

Photo: Audi

Motorisation électrique

Le concept Audi Grand Sphere est élaboré sur la nouvelle plate-forme modulaire PPE, laquelle a été développée conjointement avec Porsche, pour servir d’architecture aux prochains véhicules électriques de grande taille des deux marques.

La batterie est d’une capacité de 120 kWh, et elle alimente deux moteurs électriques, soit un par essieu, dont la puissance combinée est de 530 kilowatts (710 chevaux) alors que le couple est chiffré à 960 newtons-mètres (708 livres-pied). Audi annonce déjà un chrono d’un peu plus de quatre secondes pour le 0 à 100 km/h, ce qui correspond à celui de la RS e-tron GT actuelle.

Le système électrique du concept Grand Sphere est de 800 volts, tout comme les récentes Audi e-tron GT et Porsche Taycan, ce qui autorise des recharges ultrarapides au moyen d’un chargeur de 270 kilowatts qui permet d’ajouter 300 kilomètres d’autonomie en 10 minutes ou de charger la batterie de 5 à 80% en moins de 25 minutes.

Le concept Grand Sphere est muni d’une suspension électromécanique active composée de liens à bras multiples réalisés en aluminium à l’avant comme à l’arrière, ce qui permet de contrôler efficacement les mouvements de la caisse, voire même de conditionner à l’avance la réaction des suspensions au moyen de la caméra montée à l’avant qui scrute la surface de la route.

Le concept Audi Grand Sphere sera la vedette d’Audi lors de l’événement IAA Mobility qui sera présenté dès la semaine prochaine à Munich. Le Guide de l’auto sera sur place pour couvrir cet événement très attendu portant sur l’avenir de la mobilité. Gardez le contact!

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×