BMW 330e xDrive 2021 : faites le bon calcul

Publié le 22 septembre 2021 dans Essais par Guillaume Rivard

Si les VUS à motorisation hybride rechargeable commencent à se multiplier, l’offre est plus limitée du côté des voitures. Dans le segment des berlines compactes de luxe, la BMW Série 3 et la Volvo S60 sont les seules qui proposent cette technologie en ce moment (Mercedes-Benz a décidé de ne pas amener sa Classe C branchable au Canada).

La BMW 330e est-elle un bon choix pour autant? Ça dépend de vos besoins et du calcul que vous faites. Et il y a un autre modèle de BMW dont il faut tenir compte. Nous y reviendrons un peu plus loin.

Deux ou quatre roues motrices

Partant du principe que vous ne voulez pas d’un utilitaire et que vous aimez conduire, l’hybride rechargeable allemande est certainement intéressante. En fait, c’est une excellente sportive de tous les jours.

Son moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,0 litres et son moteur électrique génèrent ensemble 288 chevaux et 310 lb-pi (avec la fonction XtraBoost du mode Sport qui fournit 40 chevaux supplémentaires pendant 10 secondes). L’accélération de 0 à 100 km/h prend six secondes, un temps identique à la version 330i xDrive de base qui développe 255 chevaux et 295 lb-pi. Le poids du système hybride explique ce constat.

La batterie lithium-ion de 12 kWh (10,4 kWh utilisables) est située sous les places arrière mais empiète quand même sur le coffre, si bien que le volume de chargement diminue de 480 à 369 litres. C’est une perte considérable. En mode électrique, elle permet de rouler jusqu'à 140 km/h (c’est génial) et procure officiellement une autonomie de 37 kilomètres dans le cas de la 330e à propulsion et de 32 kilomètres pour la 330e xDrive à rouage intégral.

Naturellement, il est possible d’obtenir un peu plus dans des conditions idéales, beaucoup moins en hiver. Il faut bien sûr prendre l’habitude de brancher la voiture chaque fois qu’elle ne sert pas pour optimiser son rendement énergétique et épargner un maximum d’argent.

Photo: Guillaume Rivard

Au volant

Sur la route, la BMW 330e xDrive 2021 se comporte avec agilité et assurance. L’habitacle très bien insonorisé nous fait encore plus apprécier le silence des déplacements rapides en mode électrique. Le moteur thermique doux et les pneus Pirelli Cinturato P7 à faible résistance au roulement limitent également le bruit. La suspension est encore une fois plus ferme que celle de la majorité des compactes de luxe, mais pas à l’excès sauf sur les routes les plus endommagées (une suspension adaptative est disponible).

Le système xDrive continue de briller par son efficacité, les transferts de couple s’effectuant de manière transparente. Notez qu’en conduite normale sur chaussée sèche, les roues arrière sont privilégiées. Appuyée de surcroît par une direction franche et communicative, la voiture s’élance et prend les virages avec précision.

Photo: Guillaume Rivard

Les systèmes de sécurité sont nombreux, même si certains font partie d’ensembles coûteux. Détail intéressant : BMW nous dit que le régulateur de vitesse adaptatif peut fonctionner dans une plage de vitesses allant de 0 à 210 km/h et le délai maximum pouvant s’écouler avant que la voiture redémarre automatiquement a été prolongé à 30 secondes.

Pour le reste, il est facile de trouver une position de conduite ergonomique. Les sièges enveloppent bien le corps d’un adulte de taille moyenne et, bien qu’ils paraissent fermes de prime abord (incluant les renforts latéraux), un voyage de deux heures sur la route ne pose aucun problème. Les deux places arrière sont plus spacieuses et confortables que vous l’imaginez. Par contre, les jeunes enfants risquent de trouver l’assise longue et asseoir une personne au milieu est fortement déconseillé en raison de l’imposant tunnel de transmission.

Photo: Guillaume Rivard

Retenez ce nom : i4

BMW a sagement fixé le PDSF de la 330e 2021 à 44 950 $ afin de se qualifier pour tous les rabais – fédéral (jusqu’à 2 500 $) et provincial (jusqu’à 4 000 $) – de telle sorte qu’elle revient à aussi peu 38 450 $ pour un client québécois. Avec ses deux roues motrices additionnelles, la version 330e xDrive grimpe à 54 000 $, mais elle a droit aux mêmes remises, donc comptez 47 500 $. Chacune est moins chère que la 330i xDrive à essence, qui se vend à partir de 49 350 $. En passant, cette dernière est un peu plus écoénergétique (8,3 L/100 km) que l’hybride avec sa batterie déchargée (9,4 L/100 km).

Photo: Guillaume Rivard

La S60 Recharge de Volvo propose une autonomie électrique de 35 kilomètres, un rouage intégral de série et un prix de base de 68 200 $. Aucun rabais gouvernemental ne s’applique et la conduite n’est pas aussi inspirante, alors oubliez-la.

Si vous êtes amateur de la marque bavaroise et tenez à rouler électrique, notre conseil est d’envisager sérieusement la toute nouvelle BMW i4 2022. À l’exception de sa calandre démesurée (mais fermée) à l’avant, elle ressemble beaucoup à la Série 3 et surtout à la Série 4 Gran Coupé. Bien que sa version de base eDrive40 n’ait qu’un seul moteur électrique et deux roues motrices, sa puissance se chiffre à 335 chevaux et son autonomie est estimée à 475 kilomètres. Son système d’infodivertissement iDrive 8 est plus évolué. Encore mieux, elle coûte seulement 54 990 $, auquel il faudra enlever 8 000 $ au Québec. Drôlement intéressant.

BMW Canada a commencé à accepter les précommandes pour la i4 et les premières livraisons sont prévues dans la première moitié de 2022. Certes, la disponibilité sera limitée au début et l’attente pourrait être plus longue, mais c’est un gros pensez-y-bien.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai BMW Série 3 2021
Version à l'essai 330e xDrive
Fourchette de prix 44 950 $ – 88 300 $
Prix du modèle à l'essai 54 000 $
Garantie de base 4 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans/80 000 km
Consommation (ville/route/observée) 10,7 / 7,9 / n.d. L/100km
Options Groupe de luxe avancé (4 900 $), Groupe Sport M (2 000 $)
Modèles concurrents Acura TLX, Alfa Romeo Giulia, Audi A4, Cadillac CT5, Genesis G70, Infiniti Q50, Jaguar XE, Lexus IS, Mercedes-Benz Classe C, Polestar 2, Tesla Model 3, Volvo S60
Points forts
  • Excellente maniabilité
  • Habitacle moderne, bel espace
  • Prix intéressants et rabais éligibles
Points faibles
  • Autonomie électrique correcte, sans plus
  • Volume du coffre réduit
  • 330e moins intéressante que i4
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5 Certains aimeraient plus d’autonomie électrique. Quand la batterie est déchargée, la consommation est supérieure à une Série 3 ordinaire.
Confort 3.5/5 Les sièges et le roulement sont plus fermes que la moyenne, mais pas à l’excès.
Performances 4.0/5 On aime le couple du moteur électrique, mais à cause du poids, la 330e xDrive n’est pas plus rapide que son équivalent à essence.
Système multimédia 4.0/5 L’interface derrière le volant et au centre est moderne, attrayante et regorge d’informations. Son utilisation devient conviviale après peu de temps.
Agrément de conduite 4.5/5 La voiture se comporte avec agilité et assurance, aidée par une direction précise.
Appréciation générale 4.0/5 Une voiture hybride rechargeable de luxe à prix intéressant, mais songez sérieusement à faire le saut vers la i4 100 % électrique.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×