Hyundai IONIQ 5 2022 et Volkswagen ID.4 2022 : comparons les chiffres

Publié le 26 septembre 2021 dans Matchs comparatifs par Dominic Boucher

Les voitures électriques se démocratisent de plus en plus. Pour l’année 2022, Hyundai présente le nouveau IONIQ 5 au design futuriste, tandis que le Volkswagen ID.4 commence déjà à faire son arrivée chez les concessionnaires.

Ces deux véhicules proposeront des caractéristiques fort comparables, avec une autonomie avoisinant les 400 kilomètres et un rouage intégral offert en option. Ils rivaliseront directement avec des modèles comme le Ford Mustang Mach-E, le futur Nissan Ariya et même le Tesla Model Y.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons décortiqué les spécifications de ces deux modèles. Voici ce qui en est ressorti.

Autonomie : avantage Hyundai IONIQ 5

Photo: Hyundai

Le Volkswagen ID.4 arrive avec une seule batterie de 82 kWh, mais le consommateur peut décider s’il veut un rouage à propulsion (un moteur) ou intégral (deux moteurs). Dans la première instance, la puissance est de 201 chevaux et l’autonomie de 400 kilomètres. L’ID.4 à quatre roues motrices possède une cavalerie plus imposante (300 chevaux) au détriment d’une autonomie réduite à 386 kilomètres.

Les choses se compliquent pour le Hyundai IONIQ 5, puisqu’il se pointe avec un choix de deux batteries (58 kWh ou 77,4 kWh) et chacune peut être équipée d’une propulsion ou d’un quatre roues motrices. Les puissances varient entre 225 et 320 chevaux.

Nous nous permettons d’ajouter un petit bémol puisque l’autonomie annoncée par Hyundai n’a pas encore été confirmée par Ressources naturelles Canada. Or, si c’est respecté, le constructeur coréen aura un léger avantage sur son rival allemand.

Performances : égalité

Photo: Antoine Joubert

En configuration à un seul moteur, le Volkswagen ID.4 passe de 0 à 100 km/h en 7,8 secondes. Du côté de l’IONIQ 5, le temps est de 8,5 secondes pour la version à autonomie standard et 7,4 secondes lorsque le véhicule est muni de la batterie à grande autonomie.

En configuration à rouage intégral (deux moteurs), l’ID.4 exécute le 0 à 96 km/h en 5,8 secondes. L’IONIQ 5 effectue le 0 à 100 km/h en 6,1 (autonomie standard) ou 5,2 secondes (autonomie prolongée).

Puisque les temps sont relativement similaires, nous ne déclarons pas de gagnant dans la catégorie. À moins que l’un des deux constructeurs décide de lancer une version de performance…

Temps de recharge : à déterminer

Photo: Hyundai

Avec une borne de recharge rapide de 350 kW, l’IONIQ peut régénérer de 10 à 80% de son énergie en 18 minutes. Ce en cinq minutes, le véhicule a déjà récupéré 100 kilomètres d’autonomie, selon la norme WLTP.

De son côté, l’ID.4 effectue une recharge de 5 à 80% en 38 minutes, avec une autonomie de 100 kilomètres retrouvée en l’espace de 10 minutes.

Si vous rechargez entièrement la batterie à la maison (niveau 2), l’IONIQ 5 le fera en environ 6 heures et 43 minutes, alors que le même exercice prendra 7 heures et 30 minutes pour le Volkswagen.

Le Hyundai IONIQ 5 semble donc avoir le dessus dans cette catégorie. Nous en aurons toutefois le cœur net quand les données canadiennes seront officiellement publiées.

Intégration technologique : égalité

Photo: Hyundai

Les deux véhicules offrent sensiblement les mêmes technologies. Il s’agit principalement d’une question de préférence. L’ID.4 et l’IONIQ 5 sont munis d’un système d’infodivertissement compatible avec les applications Apple CarPlay et Android Auto. Ajoutez Alexa d’Amazon pour le VW.

L’écran mesure dix pouces dans le ID.4 (douze en option), alors qu’il est de douze pouces dans le Hyundai. Les deux offrent également la recharge par induction et une série de ports USB.

Sinon, l’IONIQ 5 propose l’affichage tête haute ainsi qu’un système audio Bose à huit haut-parleurs. Le Volkswagen ID.4 fournit 30 couleurs d’ambiance et le Wi-Fi est optionnel.

Côté pratique : avantage Volkswagen ID.4

Photo: Antoine Joubert

Les deux véhicules peuvent accueillir un total de cinq passagers. Même si les dimensions sont généralement plus grandes pour le Hyundai, le Volkswagen ID.4 s’en tire mieux dans la gestion de son espace de chargement.

Le coffre du ID.4 peut contenir 858 litres, alors que ce volume est moindre pour l’IONIQ : 531 litres. En rabattant les sièges, les données montent respectivement à 1 818 litres et 1 591 litres. Fait à noter, le Hyundai a aussi un compartiment supplémentaire à l’avant, mais celui-ci est limité à 24 litres.

En termes de remorquage, l’ID.4 tire avantage sur l’IONIQ 5 avec une capacité pouvant aller jusqu’à 2 700 lb contre 1 500 lb pour le Hyundai.

Sécurité : à déterminer

Photo: Volkswagen Canada

Le Hyundai IONIQ 5 n’a pas encore été testé par l’organisation américaine Insurance Institute for Highway Safety (IIHS). Quant au Volkswagen ID.4, il a reçu la mention honorable Top Safety Pick + de l’institution.

L’ID.4 comprend la suite technologique d’aides à la conduite IQ.DRIVE. Plusieurs technologies seront incluses comme le suivi de voie, le régulateur de vitesse, l’assistant de circulation transversale, etc.

Similairement, l’IONIQ 5 emploie le système Hyundai SmartSense, qui incorpore aussi ces technologiques, dont l'assistance à l'évitement de collision frontale, l'assistance à l'évitement de collision dans les angles morts, l'assistance intelligente de limitation de vitesse, l'alerte de baisse d'attention du conducteur.

Prix : données insuffisantes

Photo: Hyundai

Pour le moment, nous ne connaissons pas encore les prix du Hyundai IONIQ 5, mais nous savons qu’il y aura des versions Essential (propulsion ou intégral) ainsi que des moutures plus cossues baptisées Preferred.

En ce qui concerne le Volkswagen ID.4, celui-ci affiche un prix de base de 44 995 $ avec le rouage à propulsion (nommé « Pro »). Ainsi, ce nouveau membre de la famille VW est éligible à la subvention fédérale de 5000 $ de même qu’à celle de 8000 $ de la part du gouvernement du Québec. Le ID.4 Pro à rouage intégral coûte 49 995 $ et il est également admissible aux pleines subventions.

Garanties : égalité

Les garanties motopropulseurs (5 ans/100 000 km) et des composantes électriques (8 ans/160 000 km) sont identiques pour Volkswagen et Hyundai.

La protection de base est cependant plus agressive pour la marque coréenne : 5 ans/100 000 km contre 4 ans/80 000 km. À contrario, la garantie contre la perforation est plus longue chez le constructeur allemand : 7 ans/kilométrage illimité contre 5 ans/kilométrage illimité.

En vidéo: On découvre le Volkswagen ID.4 

En vidéo: On découvre le Hyundai IONIQ 5

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×