En studio : Antoine Joubert raconte l'histoire de Daewoo

Publié le 27 octobre 2021 dans guideauto.tv par Le Guide de l'auto

Vous vous souvenez de la marque Daewoo? 

Au cours de cette capsule En studio, Antoine Joubert fait un survol sur cette marque qui n’est pas demeurée très longtemps sur notre marché.

À la suite du succès de Hyundai, Daewoo débarque en 1999 au Canada avec une gamme « très complète », explique Antoine. Nous y retrouvons une sous-compacte (Lanos), une compacte (Nubira) et une intermédiaire (Leganza).

Pour y faire concurrence, une autre marque coréenne – Kia – arrive par la suite avec deux véhicules : la compacte à quatre portes Sephia et le VUS Sportage. À l’époque, Antoine explique que les produits Daewoo étaient plus convaincants et intéressants que ceux de Kia. Conséquemment, Daewoo semblait avoir un avenir prometteur.

Ça n’a pas été le cas. Daewoo avait déjà des troubles financiers avant même d’atteindre notre pays. Les dettes se sont accumulées, menant l’emblème à faire faillite.

Photo: Wheelsage

Quelques années plus tard, General Motors a mis la main sur Daewoo et a fabriqué plusieurs voitures basées sur ces produits coréens. Le chroniqueur mentionne qu’il s’agit notamment des Chevrolet Aveo, Optra et Epica.

Antoine ajoute qu’il y a une division sud-coréenne de GM qui fabrique des petits véhicules comme les Chevrolet Sonic, Spark, Trax et le Buick Encore, qui demeurent des véhicules de conception sud-coréenne.

« On peut dire que le Buick Encore que vous achetez aujourd’hui découle de l’histoire de Daewoo, même si on est bien loin de ce que Daewoo nous proposait pendant quelques années sur le marché canadien », termine le chroniqueur.

À voir aussi : Antoine nous présente la Daewoo Lanos 1999 à l'aide d'une brochure publicitaire

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×