Mitsubishi Outlander PHEV 2023 : plus grosse batterie, meilleure autonomie

Publié le 27 octobre 2021 dans Nouveaux modèles par Frédéric Mercier

Après avoir introduit une nouvelle génération du Mitsubishi Outlander pour 2022, le constructeur nippon revampe maintenant sa version hybride rechargeable.

L’Outlander PHEV de nouvelle génération a été présenté sur le marché japonais, et Mitsubishi Canada nous a confirmé que ce modèle fera le saut jusque chez nous au cours de la deuxième moitié de l’année 2022, visiblement pour l’année-modèle 2023.

Esthétiquement très similaire à l’Outlander à essence, cette nouvelle version hybride rechargeable s’attaquera directement à des modèles comme le Toyota RAV4 Prime, le Hyundai Tucson PHEV et le Ford Escape PHEV.

Photo: Mitsubishi

Autonomie à la hausse

Le nouvel Outlander PHEV sera doté d’une batterie de 20 kWh, supérieure à celle de tous ses rivaux actuels. L’autonomie électrique annoncée par Mitsubishi est de 87 kilomètres, mais ce chiffre risque d’être revu à la baisse pour le marché nord-américain. On peut tout de même s’attendre à une autonomie similaire à celle du Toyota RAV4 Prime (68 km), dont la batterie fait 18,1 kWh.

Pour ce qui est de la recharge, l’Outlander PHEV pourra regagner une charge complète en 7,5 heures sur une borne de niveau 2. Comme le modèle de précédente génération, il pourra également être rechargé sur une borne rapide. La batterie peut alors regagner jusqu’à 80% de ses électrons en 38 minutes.

Photo: Mitsubishi

Plus de puissance

Une fois la batterie épuisée, un moteur à essence de 2,4 litres (le même que celui du modèle actuel) prend le relais. Mitsubishi affirme d’ailleurs avoir augmenté la taille du réservoir d’essence afin de permettre une autonomie totale plus importante.

La puissance de ce moteur demeure sensiblement la même (98 kW), mais les deux moteurs électriques gagnent en vivacité. À l’avant, la puissance passe de 60 à 85 kW alors que le moteur associé au train arrière passe de 70 à 100 kW.

Afin de maximiser les performances, Mitsubishi a même intégré un mode Puissance (Power Mode). Celui-ci permet d’aller chercher les meilleures accélérations possibles en maximisant le rendement du moteur à combustion et des deux moteurs électriques. Six autres modes de conduite sont aussi accessibles à partir d’une grosse molette installée entre les deux sièges avant.

Photo: Mitsubishi

Comme avec le modèle sortant, le rouage intégral S-AWC de Mitsubishi est livré de série avec l’Outlander PHEV. Il s’agit d’une évolution du système actuel, qui mise sur le fait que les roues avant et arrière sont animées par des moteurs indépendants. Parole de Mitsubishi, la manœuvrabilité s’en voit nettement améliorée.

Autre point intéressant, Mitsubishi introduit la technologie de conduite à une pédale, qu’on retrouve désormais sur plusieurs modèles électriques. Il sera ainsi possible d’arriver à un arrêt complet simplement en relâchant la pédale d’accélérateur. Une pédale de frein demeure évidemment en place pour les manœuvres d’urgence.

Pas mal plus gros

Cette nouvelle itération de l’Outlander PHEV ressemble comme deux gouttes d’eau au modèle équipé d’un moteur à essence traditionnel. Il gagne ainsi quelques centimètres par rapport à l’ancienne génération du Outlander PHEV, qui continue d’ailleurs de rouler sa bosse pour l’année-modèle 2022.

Photo: Mitsubishi

L’empattement du véhicule gagne 35 mm, et la largeur totale est bonifiée de 15 mm. Ce léger gain d’espace permet à l’Outlander PHEV de proposer une configuration à sept passagers, alors que le modèle sortant était limité à cinq. C’est du moins le cas pour le marché japonais. Il reste à voir si Mitsubishi Canada empruntera la même stratégie, ce qui ne serait pas surprenant puisque l’Outlander à essence est livré de série avec une troisième banquette.

La présentation intérieure était le gros point faible de l’ancien Outlander, et c’est joliment corrigé avec cette nouvelle génération. Les matériaux sont de bonne facture et l’ergonomie générale est appréciable. Un écran entièrement numérique remplace les cadrans derrière le volant, tandis qu’un écran tactile de neuf pouces trône au sommet du tableau de bord.

Photo: Mitsubishi

Comme l’Outlander régulier, ce nouveau modèle enfichable proposera une multitude de technologies d’aide à la conduite visant à le rendre plus sécuritaire. Un système audio Bose de haute qualité fait également partie de la liste d’options.

Rabais gouvernementaux

Avec une batterie de 20 kWh, l’Outlander PHEV pourrait être admissible aux pleines subventions des gouvernements du Québec et du Canada, qui totalisent actuellement 13 000 $. Pour être éligible, il faudrait que le prix de base du modèle soit situé sous la barre des 45 000 $, ce qui semble très plausible malgré le fait que Mitsubishi Canada n’ait rien confirmé.

Bien entendu, tout cela est conditionnel à ce que les critères d’admissibilité aux crédits gouvernementaux ne changent pas d’ici l’arrivée de l’Outlander PHEV sur nos routes.

En vidéo: présentation du Mitsubishi Outlander PHEV (en anglais)

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×