Tesla reçoit une sérieuse mise en garde pour son système « Autopilote »

Publié le 29 octobre 2021 dans Actualité par TVA Nouvelles

Le fabricant de voitures Tesla a reçu une mise en garde du bureau américain responsable de la sécurité des transports en raison d’accidents avec le mode pilote automatique.
 
La technologie avance et une nouvelle question se pose, celle de la responsabilité d’un accident impliquant une voiture en mode « pilote automatique ». Qui du constructeur automobile, de la personne au volant ou encore du concepteur du logiciel doit payer pour une collision?
« Notre système d’assurance au Québec fonctionne bien depuis une quarantaine d’années, sur le principe que ce sont des humains en chair et en os qui conduisent le véhicule, et qui prennent des décisions », a réagi Patrick Déry, surintendant de l’encadrement de la solvabilité à l’AMF, en ondes sur LCN.
Aujourd’hui au Québec, la responsabilité incombe au conducteur du véhicule, quel que soit le mode de pilotage. « L’autorité veut prendre une position proactive pour poser les questions qu’on amène dans notre document. On veut trouver la façon de faire rentrer un carré dans un cercle », a-t-il poursuivi.
Cyberattaque
Les véhicules de demain seront surement tournés vers plus de technologie, ce qui ouvre également des questionnements dans le cas de cyberattaques des logiciels du véhicule.
« On pose des questions aussi sur les aspects informatiques dans notre document. Qui serait responsable d’une collision ou d’un accident qui serait causé par une cyberattaque d’un véhicule? », a conclu M. Déry.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×