Toyota, Mazda et Subaru veulent sauver le moteur à combustion

Publié le 15 novembre 2021 dans Actualité par Guillaume Rivard

Comme l’a démontré la récente Conférence de Glasgow sur les changements climatiques (COP26), pas tous les pays ni toutes les compagnies sont prêtes à s’engager pleinement dans la voie de l’électrification des transports.

Les réticences de Toyota sont bien connues, mais le géant nippon n’est pas le seul à vouloir se battre pour sauver le moteur à combustion de l’extinction. Quatre autres constructeurs du Japon—Mazda, Subaru, Kawasaki et Yamaha—viennent de s’associer à lui pour en faire de même.

Aux yeux de cette coalition, il est possible d’atteindre la carboneutralité à long terme en ne misant pas juste sur les véhicules électriques.

Dans un premier temps, des efforts seront mis de l’avant pour employer des combustibles dits carboneutres en course automobile. Mazda penche sur du biodiesel de nouvelle génération pour alimenter son moteur Skyactiv-D de 1,5 litre, alors que Toyota et Subaru travaillent sur du carburant synthétique provenant de biomasse qui pourrait servir dans des épreuves dès l’an  prochain.

Photo: Mazda

Ensuite, Toyota et Yamaha vont continuer à participer à des courses avec leurs véhicules qui carburent à l’hydrogène (des Corolla modifiées dans le cas du premier). Cette stratégie s’inscrit dans un partenariat avec le gouvernement du Japon pour produire, transporter et utiliser de l’hydrogène.

Selon ce que rapportait le site Forbes au début de septembre, le constructeur de la Mirai serait prêt à ajouter au moins deux autres véhicules fonctionnant à l’hydrogène dans ses salles d’exposition d’ici la fin de 2022, possiblement des Corolla et des Prius.

Aucune pile à combustible ne ferait partie de l’équation et donc pas de conversion en électricité. L’hydrogène serait plutôt employé pour alimenter directement le moteur à combustion.

Photo: Toyota

Finalement, Yamaha et Kawasaki veulent développer ensemble des moteurs à l’hydrogène pour leurs motos et autres véhicules récréatifs.

Rappelons que d’autres constructeurs automobiles explorent sérieusement l’avenue des carburants synthétiques. La liste inclut Porsche, qui avance que les moteurs thermiques alimentés par cette alternative aux combustibles fossiles peuvent rendre les véhicules aussi propres que les modèles 100% électriques en tenant compte de l’ensemble du cycle de fabrication et d’utilisation.

Vous y croyez à cette pluralité de technologies pour réaliser l’objectif de carboneutralité? Chose certaine, la course automobile n’est qu’une partie de l’équation. L’enjeu principal demeure l’ensemble des véhicules de tourisme et commerciaux qui sillonnent les routes.

En vidéo : La voiture électrique plus économique que la voiture à essence?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×