Un stratagème plutôt original pour voler des catalyseurs

Publié le 24 novembre 2021 dans Actualité par TVA Nouvelles

Alors que les vols de catalyseurs se multiplient, de plus en plus de Québécois sont victimes de vols multiples puisque les malfaiteurs usent d’un stratagème plutôt original.

Ces derniers profitent du fait qu’ils ont déjà volé le catalyseur d’une voiture et que le propriétaire devra forcément en faire installer un autre. Les voleurs reviennent donc au même endroit prendre la nouvelle pièce.

Le journaliste Pierre-Olivier Zappa l’a appris à ses dépens. Alors qu’il s’était fait piquer son catalyseur durant la nuit il y a deux mois, des truands sont revenus lui prendre son nouveau catalyseur, lundi soir.

Quiconque a déjà été victime d’un vol sait qu’il coûte très cher de remplacer un catalyseur. La facture peut facilement avoisiner les 4 000 $. Heureusement, la facture peut généralement être refilée aux assureurs.

Si les catalyseurs sont si intéressants pour les voleurs, c’est parce qu’ils contiennent des métaux rares comme du palladium, du rhodium et du platine, qui valent plus cher que l’or.

Ainsi, les voleurs sont en mesure de les revendre et faire un bon profit.

Le fléau est tel que même des concessionnaires retirent les catalyseurs sur les véhicules qui se trouvent dans leur cour et remettent la pièce lorsque les véhicules sont vendus.

Un système pour protéger son véhicule  

Pour décourager les voleurs, un mécanicien de Laval a développé un système qui empêche les malfaiteurs de pouvoir retirer les catalyseurs.

Il suffit de faire installer une plaque qui recouvre la pièce et empêche les cambrioleurs d’y avoir accès.

« Ce sont plusieurs sortes de plaques pour plusieurs sortes de véhicules », explique Roy Ghaly, propriétaire d’Express AutoCare. « Ça protège de l'avant jusqu'à l'arrière. Tu ne peux pas venir sortir le catalyseur. »

En fonction du véhicule, le prix des plaques varie entre 800 et 1 200 $. Elles peuvent coûter jusqu’à 3 000 $ pour les gros camions et les motorisés, par contre.

Selon Ghaly, les Hyundai Sante Fe et Tucson, les Mitsubishi RVR, les Ford Transit 350, Mercedes-Benz Sprinter ainsi que les Ford Econoline E-350 et E-450 sont particulièrement prisés par les voleurs.

Épidémie de vols de catalyseurs : entrevue avec Antoine Joubert

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×