Pénurie de puces : les usines GM de retour à la normale

Publié le 8 décembre 2021 dans Actualité par Guillaume Rivard

L’approvisionnement de semi-conducteurs continue de s’améliorer chez General Motors, au point où la vaste majorité de ses usines nord-américaines fonctionnent à nouveau normalement. Plusieurs font même du surtemps les fins de semaines pour rattraper les retards.

C’est ce qu’a affirmé cette semaine au site The Detroit News un porte-parole du constructeur américain, Dan Flores.

Si vous avez commandé récemment un véhicule de GM ou prévoyez le faire bientôt, les délais de livraison devraient donc être plus courts et les inventaires chez les concessionnaires, plus garnis.

Photo: General Motors

Les deux seules usines de GM qui demeurent inactives en ce moment n’ont rien à voir avec la pénurie de semi-conducteurs. Tel que rapporté précédemment, l’usine du Michigan (Lake Orion) qui fabrique les Chevrolet Bolt EV et Bolt EUV est en arrêt au moins jusqu’à la fin de janvier pendant que GM se concentre à remplacer toutes les batteries défectueuses.

Par ailleurs, l’usine du Missouri (Wentzville) est présentement en rénovation en vue de préparer la production des Chevrolet Colorado et GMC Canyon de nouvelle génération, attendus l’an prochain comme modèles 2023.

Plus tôt cette année, GM a dû interrompre pendant plusieurs semaines, voire des mois, la production dans un bon nombre de sites en raison du manque de pièces comme les semi-conducteurs, ces petites puces électroniques qui font fonctionner une myriade de systèmes dans les véhicules.

Photo: Chevrolet

Après avoir priorisé ses modèles les plus populaires comme les VUS et camionnettes pleine grandeur, GM a dû sacrifier certaines fonctionnalités et commodités, notamment le système de conduite mains libres Super Cruise, les sièges chauffants/ventilés et les volants chauffants. Finalement, les sièges chauffants pourront être installés par les concessionnaires, aux frais du constructeur, à compter du milieu de 2022.

La pénurie de puces se fera sentir dans l’industrie automobile jusqu’en 2023, quoique la firme JPMorgan s’attend à voir une amélioration majeure dans l’approvisionnement à compter de l’été prochain alors que les États-Unis et l’Europe ajoutent à l’effort pour produire davantage de semi-conducteurs.

La compagnie américaine GlobalFoundries a approuvé en septembre un investissement additionnel de 6 milliards $ américains (environ 7,7 milliards $ canadiens) en vue de doubler sa production de semi-conducteurs destinés aux véhicules. Mentionnons aussi que le géant taiwanais TSMC a prévu de fabriquer 60% plus de semi-conducteurs pour l’automobile cette année.

En vidéo : Combien coûte... la Chevrolet Bolt EV 2022?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×