Hyundai et ses robots veulent révolutionner les mondes réel et virtuel

Publié le 5 janvier 2022 dans CES par Guillaume Rivard

Hyundai et sa nouvelle acquisition Boston Dynamics ont présenté au CES 2022 de Las Vegas de nouvelles solutions de mobilité qui vont au-delà de l’automobile et qui pourront transformer notre façon de travailler et de vivre dans le futur.

En misant plus que jamais sur la robotique, le constructeur coréen élargit radicalement son champ d’expertise, devenant une véritable entreprise technologique qui souhaite développer ce qu’il appelle un écosystème de « mobilité illimitée des objets ».

Grâce aux plateformes modulaires Plug & Drive (PnD) et Drive & Lift (DnL), des objets traditionnellement immobiles – qu’il s’agisse de petits objets ou d’espaces communautaires – deviendront mobiles. La première est une plateforme à roue unique réunissant une direction intelligente, un freinage, un entraînement électrique et une suspension. Les capteurs LiDAR et la caméra permettent à un objet compatible PnD de se déplacer de façon autonome.

Photo: Hyundai

« Dans le monde du futur, nous ne déplacerons pas nos objets, mais ce sont les objets qui se déplaceront autour de nous grâce aux modules PnD », explique Hyundai.

Il y a aussi une plateforme de mobilité MobED (Mobile Eccentric Droid) faisant appel au module DnL, un mécanisme de roue excentrique combinant les systèmes d'entraînement, de direction et de freinage dans une seule et même structure. Avec un module DnL monté sur chaque roue, MobED pourra soulever la plateforme de haut en bas de sorte que le châssis demeure à niveau lorsque MobED traverse un terrain accidenté ou comprenant de petits obstacles comme des marches ou des dos d’ânes.

Photo: Hyundai

Dans la vision de Hyundai, l’utilisation de robots augmentera les capacités physiques et les possibilités de déplacement des humains, allant des travailleurs en usine aux personnes handicapées. Les vestes à exosquelette, le quadrupède Spot et l’humanoïde Atlas en sont des exemples.

Photo: Hyundai

Fusion entre réel et virtuel

Hyundai croit également que les robots et les différents véhicules qu’il entend développer – de la maison jusque dans le ciel – agiront en tant qu’intermédiaires entre le monde réel et les espaces virtuels, favorisant des expériences dites de « métamobilité ».

Par exemple, une automobile connectée à des espaces virtuels permettra aux utilisateurs de bénéficier de diverses expériences de réalité virtuelle en voiture. Selon les besoins, cette dernière pourra être transformée en un espace de divertissement, en salle de réunion pour le travail ou encore en plateforme de jeu vidéo 3D.

Photo: Hyundai

Autre exemple : une personne pourrait accéder à un jumeau numérique dans sa maison d’un métavers alors qu'elle se trouve loin de son véritable domicile physique, puis nourrir et serrer dans ses bras son animal de compagnie grâce à l'utilisation d'un robot avatar.

Tout ceci peut sembler difficile à comprendre, alors on vous laisse avec deux vidéos de Hyundai qui devraient vous aider à voir plus clair :

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×