Toyota Corolla Cross 2022 : le petit Toyota qu’on attendait

Publié le 31 janvier 2022 dans Essais par Guillaume Rivard

Ceux qui s’ennuient de la Toyota Matrix et de son rouage intégral optionnel ont probablement froncé à l’arrivée du C-HR, ce petit multisegment au style radical et à la vocation urbaine que le constructeur a lancé en 2018.

Ses ventes sont loin d’être mauvaises (8 176 unités au Canada en 2021), mais les gens qui l’adoptent déchantent rapidement : voilà deux années de suite qu’il domine le palmarès des véhicules neufs les moins appréciés de Consumer Reports, avec seulement 29% des clients qui choisiraient à nouveau le même modèle.

Heureusement, Toyota a compris le message et comblé pour 2022 le vide qui existait entre le C-HR, disponible uniquement avec un rouage à traction, et l’immensément populaire RAV4. Il était temps! On vous le dit tout de suite : le nouveau Corolla Cross connaîtra lui aussi beaucoup de succès au Québec. Notre récent essai hivernal le confirme.

Photo: Guillaume Rivard

Au-delà du nom

D’abord, le design du Corolla Cross n’a rien à voir avec celui de la Corolla – berline ou à hayon. Il s’apparente plutôt à ceux de ses grands frères comme le RAV4 et le Highlander. Et c’est très bien ainsi. Sans rien révolutionner, il affiche du caractère et un soupçon de robustesse. Voyez la calandre, le contour plutôt carré des ailes et les bas de caisse contrastants comme sur les VUS d’aventure qui sont à la mode présentement. Ses belles proportions s’accompagnent d’une ligne de toit légèrement inclinée qui se termine par un petit becquet au sommet du hayon. Pas de doute, de nombreux acheteurs le trouveront de leur goût – assurément plus que le C-HR.

Des phares à DEL sont inclus de série, mais pas les longerons de toit, ce qui est un peu regrettable, tout comme les jantes en acier de 17 pouces avec enjoliveurs des versions de base L. La XLE haut de gamme se démarque avec des roues en alliage de 18 pouces et des feux arrière à DEL.

Notre essai nous a permis de constater que les espaces entre plusieurs panneaux de carrosserie sont larges. Ça dérange un tantinet le regard, mais surtout, il s’accumule davantage de neige et de glace à la jonction du toit et du hayon (rendant plus difficile l’ouverture de ce dernier) et de gadoue au bas des portières, côté intérieur (attention de ne pas vous salir).

Joli espace

Ceci ne remet pas en question la qualité d’assemblage, puisque nous n’avons à peu près pas entendu de bruits indésirables durant notre période d’essai, même avec le froid intense qui sévissait. Le Toyota Corolla Cross 2022 doit en partie son nom au fait que l’habitacle est quasiment identique à celui de la Corolla. La présentation est simple et fonctionnelle, avec un brin plus de rangement à l’avant de la console que dans la berline. On aimerait en avoir davantage sous l’accoudoir central, ça reste toutefois un VUS sous-compact, ne l’oublions pas.

Les sièges ne sont pas trop fermes et assez larges pour accueillir des personnes de plus gros gabarit. D’ailleurs, le dégagement pour la tête est très généreux. Les sièges avant chauffants mettent un certain temps à s’activer. En revanche, c’est l’inverse pour le volant chauffant (versions LE et supérieures) qui peut même devenir presque brûlant. Il faut se tourner vers le modèle XLE pour un revêtement en similicuir et des réglages électriques pour le conducteur.

Photo: Guillaume Rivard

Le bloc d’instruments comprend un affichage numérique de 4,2 ou 7 pouces selon la version, tandis que l’écran tactile mesure 7 ou 8 pouces. Le second est animé par un système multimédia relativement efficace mais pas très moderne. La bonne nouvelle est qu’il reste suffisamment de commandes physiques autour de l’écran et qu’Apple CarPlay et Android Auto sont tous deux inclus. Vous devrez attendre encore quelques années pour que la superbe interface dernier cri inaugurée par les Tundra 2022 et Sequoia 2023 aboutisse dans le Corolla Cross.

À l’arrière, les places extérieures ont un dossier enveloppant que l’on voit rarement dans ce genre de véhicule, apportant ainsi un peu plus de soutien et libérant les épaules des passagers par rapport à celles de la personne (idéalement un enfant) assise au milieu. Il manque un accoudoir central repliable, par contre. Quant au coffre, il figure parmi les plus spacieux de la catégorie avec au-delà de 700 litres. Des creux de chaque côté empêchent les objets de rouler et un cache-bagages est disponible, mais dommage que l’on n’obtienne pas un plancher parfaitement plat en rabattant les dossiers.

Photo: Guillaume Rivard

Frugal et sécuritaire

L’autre raison qui explique le nom du Corolla Cross est l’emploi de la même plate-forme TNGA-C et du même moteur de 2,0 litres que pour la Corolla. Les modèles à traction sont à peine plus lourds que la Corolla Hatchback, alors que ceux à rouage intégral traînent un surplus d’au moins 200 livres. Les 169 chevaux conviennent à la plupart des tâches – si l’on ne se presse pas trop – et permettent de remorquer jusqu’à 1 500 livres. En revanche, la boîte à variation continue les fait hurler excessivement quand on désire foncer avec aplomb.

En l’absence d’une mécanique plus puissante, ce nouveau bébé de Toyota ne peut tenir tête aux Mazda CX-30, Subaru Crosstrek, Hyundai Kona et Kia Seltos. En termes de consommation d’essence, cependant, il excelle avec une moyenne officielle de 7,3 ou 7,8 L/100 km dépendamment du nombre de roues motrices. Il faut préciser que notre essai majoritairement urbain sous des températures assez froides s’est soldé par un rendement supérieur à 11 L/100 km. Au fait, Toyota ajoutera une version hybride du Corolla Cross pour l’année modèle 2023, se donnant un net avantage par rapport à la concurrence.

Photo: Toyota

La conduite de ce petit VUS n’a rien de bien excitant. La direction manque un peu de sensations et les enchaînements rapides gauche-droite s’accompagnent d’un certain roulis. L’accent est mis davantage sur la sécurité (Toyota Safety Sense 2.0 est inclus de série) et le confort de roulement. Soulignons ici qu’une suspension à bras multiples remplace la poutre de torsion arrière sur les modèles à rouage intégral. Le nôtre était par surcroît chaussé de pneus Bridgestone Blizzak WS90 et il se débrouillait fort bien dans la neige, notamment à l’accélération de départ et dans les sorties de virage. Cela dit, nous ne nous sommes pas aventurés en dehors de la route. Dernier point : l’action de la pédale de frein est rapide et rassurante.

Verdict

Avec son gabarit intéressant, son rouage intégral optionnel et une fiabilité qui promet d’être remarquable, sans oublier une fourchette de prix allant de 24 890 $ à 33 990 $, le nouveau Corolla Cross 2022 est le petit VUS de Toyota que beaucoup de Québécois attendaient – et que les concurrents redoutaient. Si la sécurité vous importe plus que des performances dynamiques, vous l’adorerez.

En vidéo: Antoine Joubert présente le Toyota Corolla Cross 2022

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Toyota Corolla Cross 2022
Version à l'essai LE FWD
Fourchette de prix 24 890 $ – 33 990 $
Prix du modèle à l'essai 27 090 $
Garantie de base 3 ans/60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 8,1 / 7,4 / n.d. L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Trailblazer 2022, Jeep Compass 2022, Subaru Crosstrek 2022, Honda HR-V 2022, Hyundai Kona 2022, Kia Seltos 2022, Nissan Qashqai 2022, Mitsubishi RVR 2022, Mazda CX-30 2022
Points forts
  • Spacieux et pratique
  • Peut remorquer jusqu’à 1 500 livres
  • Systèmes de sécurité active inclus de série
  • Grande fiabilité à prévoir
Points faibles
  • Manque de dynamisme
  • Boîte CVT agaçante
  • Versions de base moins attrayantes
  • Motorisation hybride pour 2023 seulement
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Plus économe que la majorité des concurrents, il le sera encore plus en version hybride pour 2023.
Confort 3.5/5 L’habitacle est spacieux. Les sièges et le roulement sont moins fermes que la moyenne.
Performances 3.0/5 C’est suffisant pour obtenir la note de passage. Mention spéciale pour la capacité de remorquage.
Système multimédia 3.0/5 Système relativement efficace mais pas très moderne.
Agrément de conduite 3.0/5 Il manque de dynamisme et de sensations, mais pour se balader en toute sécurité, c’est parfait.
Appréciation générale 4.0/5 On adore le format, les allures de mini RAV4 et le rouage intégral optionnel. Un vide bien comblé dans la gamme de Toyota.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×