Audi S8 2023 : un dernier tour de piste

Publié le 14 février 2022 dans Premiers contacts par Gabriel Gélinas

Chez Audi, la transition vers la mobilité électrique avance rapidement, et la marque a récemment annoncé son intention de développer une berline de grande taille à motorisation électrique présagée par le véhicule concept Grand Sphere, dévoilé à l’automne 2021.

 Cette nouvelle approche pour la marque d’Ingolstadt explique en partie pourquoi les modèles 2023 de la A8 et de la S8 poursuivront leur route sans changements majeurs sur le plan technique alors que leurs carrosseries font l’objet d’un restylage.

Au cours d’un récent événement à Munich, nous avons pu faire l’essai de la S8 redessinée, et voir la A8 restylée qui ne sera disponible au Canada qu’avec le moteur V6, le V8 ainsi que la motorisation hybride rechargeable n’étant plus sur notre marché.

À l’instar de la A8, la S8 fait aussi l’objet d’un restylage lui octroyant un look plus affirmé avec sa calandre Singleframe remaniée et agrémentée de touches de chrome, histoire de lui donner encore plus de présence. Comme toujours sur les modèles S de la marque, les rétroviseurs latéraux sont recouverts de coques au look aluminium et la partie arrière évoque la sportivité avec ses quatre tuyères d’échappement de forme ovale.

Photo: Tobias Sagmeister

Confort souverain à haute vitesse

Sur les tronçons sans limites de vitesse des autoroutes allemandes, la S8 fait preuve d’une tenue de cap impériale, même à plus de 200 km/h, et le confort demeure souverain alors que le paysage défile à la vitesse grand V.

Ce qui fait le charme de cette berline de luxe animée par un V8 biturbo de 563 chevaux, c’est que la conduite reste souple et coulée en toutes circonstances, et que la voiture nous donne cette impression très nette qu’elle est capable de tout, sans effort.

Photo: Tobias Sagmeister

Suspensions adaptatives et direction active

Sur les routes secondaires, c’est le même constat. Grâce à sa suspension pneumatique adaptative de série, la S8 adopte un comportement très affûté lorsque le mode de conduite Dynamique est en fonction, puisque les calibrations des liaisons au sol réduisent le roulis en virage à seulement 2,5 degrés.

Le résultat, c’est que cette berline fait preuve d’une excellente tenue de route. Aussi, la suspension pneumatique maîtrise remarquablement bien le transfert des masses lors d’un freinage appuyé, la plongée vers l’avant étant réduite au strict minimum. En sortie de virage, c’est le différentiel sport à l’arrière, lequel fait partie de la dotation de série, qui fait la différence en priorisant la livrée du couple à la roue extérieure. Bref, au volant de la S8, on a souvent l’impression que la voiture roule comme sur des rails, tellement elle obéit au doigt et à l’œil.

Photo: Tobias Sagmeister

Sur les routes très sinueuses ou lors de manœuvres en zone urbaine, la direction active aux quatre roues diminue considérablement le braquage et confère à la S8 une maniabilité égale à celle d’une A4. Ici aussi la suspension adaptative épate avec sa fonction prédictive.

À moins de 30 km/h en mode Confort, une caméra scrute la route pour détecter bosses et dos d’âne et commander l’intervention d’actuateurs électromécaniques pour préconditionner la suspension et amoindrir presque à néant le choc ressenti. Et quand vient le temps de sortir de la voiture ou d’y monter, la caisse de la S8 se soulève automatiquement de 50 millimètres, dès que l’on actionne une poignée, de façon à faciliter la sortie du véhicule où l’accès à son bord.

Instrumentation entièrement numérique

La Audi S8 fait le plein d’écrans avec une interface entièrement numérique. L’affichage du bloc d’instruments est paramétrable, alors que le système d’infodivertissement ainsi que celui du système de chauffage/climatisation sont contrôlés par deux écrans tactiles.

Photo: Tobias Sagmeister

Bien qu’elle soit en fin de carrière, la S8 continue d’allier luxe, confort et performance, tout en revêtant un look plus affirmé mais qui fait encore et toujours preuve d’une certaine retenue si on la compare avec ses rivales directes que sont la BMW Série 7 et la Mercedes-Benz Classe S. En attendant la suite des choses avec la motorisation électrique…

En vidéo: les meilleurs achats du Guide de l'auto 2022 - catégorie des grandes berlines de luxe

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai n.d.
Version à l'essai S8L
Fourchette de prix 99 900 $ – 153 200 $
Prix du modèle à l'essai CA$153,200
Garantie de base 4 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans/80 000 km
Consommation (ville/route/observée) 17.6 / 10.7 / 14.2 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents BMW Série 7, Mercedes-Benz Classe S
Points forts
  • Excellente tenue de route
  • Moteur V8 biturbo puissant et coupleux
  • Suspensions pneumatique adaptative de série
  • Différentiel sport de série
Points faibles
  • Poids élevé
  • Prix élevé.
  • Tarif des options
  • Look sobre
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5 Pas génial côté consommation, mais c'est le prix à payer pour ce niveau de performances.
Confort 4.5/5 Confort souverain grâce à la suspension pneumatique adaptative.
Performances 4.0/5 Performances toniques.
Système multimédia 4.5/5 Interface entièrement numérique très conviviale.
Agrément de conduite 4.5/5 Dynamique relevée.
Appréciation générale 4.0/5 Nouveau look pour la berline sport de luxe de Audi.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×