Chevrolet Malibu 2008, pas juste une bonne valeur !

Publié le 27 novembre 2007 dans Premiers contacts par Sylvain Raymond

Depuis sa réintroduction en 1997, la Malibu n'a jamais réellement réussi à rivaliser sérieusement avec les grandes berlines intermédiaires de renom telles la Toyota Camry ou la Honda Accord. On ne peut pas dire que la Malibu était une mauvaise voiture, mais elle n'avait rien d'extraordinaire, principalement au chapitre du style. Elle offrait une bonne valeur, mais on devait accepter certains compromis. Avec l'introduction d'une nouvelle génération, cela risque bien de changer. GM a fait ses devoirs en nous présentant une voiture beaucoup mieux ficelée, plus agréable à l'oeil et surtout, de bien meilleure qualité.

Dévoilée au dernier Salon de l'auto de Detroit, la Malibu 2008 prétend posséder tout ce que l'ancienne génération n'avait pas. Stylisée, spacieuse et dotée d'un confort de roulement amélioré, voilà ce qui permet à la Malibu de mieux rivaliser avec les canons du créneau. Son principal avantage : une qualité comparable aux grandes japonaises pour un prix légèrement inférieur. Tout un défi pour GM ! La recette semble réussie, reste à voir si la Malibu saura charmer les acheteurs.

Trois motorisations incluant une hybride
Sous le capot on retrouve à la base un moteur quatre cylindres Ecotec de 2,4 litres, ce dernier développant une puissance de 169 chevaux à 6 400 tr/min pour un couple de 160 lb-pi à 4 500 tr/min. Ce moteur est combiné de série à une boîte automatique à quatre rapports. Si cette motorisation devait selon les gens de GM s'attirer la faveur de la majeure partie des acheteurs, le constructeur propose tout de même un moteur V6, le tout histoire de rivaliser avec les concurrents qui offrent pratiquement tous un six cylindres. Se trouvant pour le moment uniquement dans la version LTZ, la plus cossue, ce moteur déploie 252 chevaux pour un couple presque équivalent. L'élément le plus notable s'avère certainement la boîte automatique à six rapports qui équipe ce modèle en remplacement de l'automatique à quatre rapports.

Finalement, les gens ayant une préoccupation un peu plus verte pourront se tourner vers la Malibu hybride, une première voiture à proposer un tel type de motorisation chez Chevrolet. Utilisant le même système que la Saturn Aura, soit un système hybride à mode simple, la Malibu hybride vous permettra d'obtenir une économie de carburant appréciable sans pour autant faire grimper la facture trop sévèrement. En fait, la prime est d'environ 2 000 $ par rapport au modèle équivalent à essence. Le système hybride de GM actuel n'est peut-être pas le plus performant, mais le constructeur vient tout juste de présenter au Salon de l'auto de Los Angeles un tout nouveau système hybride, ce dernier bimode, vous permettant donc de circuler uniquement en mode électrique selon les circonstances, chose impossible avec le système actuel. À mon avis, mieux vaut attendre la nouvelle technologie.

Un style fortement rehaussé
La Malibu 2008 prétend rivaliser en terme de qualité, de valeur, mais aussi de style. Il faut avouer que les designers ont su cette fois doter la Malibu d'un style beaucoup plus accrocheur. Si la génération précédente comptait plusieurs adeptes, la nouvelle Malibu risque de plaire à un public beaucoup plus large. Ses lignes sont vraiment plus fluides et on apprécie sa grille avant plus imposante, ce qui lui donne davantage de prestance.

La version LTZ, la plus cossue du lot, hérite aussi d'éléments extérieurs distinctifs, notamment des jantes de 18 pouces en alliage. Pour le moment, la version LTZ ne peut être commandée qu'avec le moteur V6, mais GM compte bien l'offrir équipée du moteur quatre cylindres rapidement. On ne veut pas restreindre cette version à une seule motorisation.

Si l'extérieur de la Malibu est grandement amélioré, l'intérieur profite également d’améliorations. L'habitacle de la Malibu adopte le style commun des nouveaux intérieurs de GM, surtout en ce qui a trait à la console centrale. On reconnaît le système de sonorisation maintenant commun à toutes les berlines du constructeur. La console enveloppante n'est pas sans nous rappeler celle de la nouvelle Cadillac CTS.

Sur la route
Au volant, la Malibu adopte un comportement beaucoup plus sain que la précédente génération. Le châssis est plus rigide, la direction plus précise, même si elle demeure toujours un peu floue et sa suspension appuie mieux le véhicule en virage. Certes, la Malibu n'est pas aussi sportive qu'une Accord ou une Mazda6, mais elle révèle globalement un comportement plus dynamique. Cet élément est apporté principalement par ses dimensions et son empattement accrus.

Si le V6 offre un peu plus de pep, surtout en manœuvre de dépassement, le quatre cylindres conviendra à la majeure partie de vos besoins, tout en consommant raisonnablement. Si vous appréciez les longs voyages en famille, je vous suggère fortement ce moteur. Il s'avère plus intéressant lorsque la voiture est plus lourdement chargée tout en étant plus performant en région montagneuse.

GM est dans la bonne direction. On remarque une nette amélioration de produit en produit. En fait, j'ai trouvé la Chevrolet Malibu supérieure à la nouvelle Saturn Aura, pourtant introduite il y a à peine un an. Espérons que les nouveaux véhicules continuent de progresser dans la même direction. Quant à la Malibu, elle a acquis un peu plus de « maturité », lui permettant de mieux rivaliser avec la concurrence. Reste au constructeur à convaincre les acheteurs et surtout, à modifier leur perception des produits.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×