Balado : VinFast, un constructeur à prendre au sérieux

Publié le 19 avril 2022 dans Balado par Le Guide de l'auto

La marque automobile VinFast est encore tout jeune, mais ses ambitions sont gigantesques. Dès cette année, ce constructeur vietnamien compte commercialiser ses premiers véhicules en Amérique du Nord, puis offrir une gamme de cinq VUS entièrement électriques prochainement.

Le journaliste du Guide de l’auto Julien Amado s’est récemment rendu jusqu’au Vietnam pour découvrir les installations de VinFast et effectuer un premier essai routier. Pour en discuter, Antoine Joubert et Frédéric Mercier l’ont reçu à l’émission Le Guide de l’auto sur QUB Radio.

Énorme conglomérat

VinFast, c’est l’une des nombreuses divisions du conglomérat VinGroup, dont les tentacules touchent à peu près tous les domaines au Vietnam. « Il y a des VinHomes pour l’habitation et même des universités qui s’appellent VinUni », résume Julien Amado, qui a été même de constater l’ampleur des projets réalisés par cette entreprise.

VinFast, pour sa part, en est encore à ses balbutiements. « Ça n’a même pas cinq ans », s’exclame Julien Amado, qui rappelle que cette branche automobile de VinGroup n’a été lancée qu’à la fin de 2017. Si le constructeur souhaite aujourd’hui développer ses propres véhicules 100% électriques, ses débuts sur le marché vietnamien ont plutôt débuté grâce à des partenariats avec d’autres constructeurs. « Ç’a commencé avec la VinFast Fadil, qui est en fait une Chevrolet Spark avec des pare-chocs en plastique et une calandre un peu refaite », résume le journaliste. VinFast a ensuite travaillé de partenariat avec BMW pour offrir une berline et un VUS plus haut de gamme.

Premier essai convaincant

Le premier modèle à fouler le sol canadien sera le VinFast VF 8, un utilitaire au format à cheval entre celui d’un compact et d’un intermédiaire. Sur un circuit fermé de quelques kilomètres, Julien Amado a pu effectuer un premier essai derrière le volant de ce modèle électrique.

« C’est sérieux ce qu’ils ont fait. Tu montes là-dedans et on dirait une Tesla », s’exclame-t-il, soulignant qu’un gros écran tactile de 15 pouces trône au centre de la console et centralise la quasi-totalité des commandes. Le journaliste automobile dit toutefois être demeuré sur son appétit quant à la qualité de la présentation intérieure. Dans l’ensemble, la première impression s’est tout de même avérée fort positive.

Les détails techniques demeurent à être confirmés, mais une stratégie particulière retient l’attention des consommateurs canadiens : celle de louer la batterie à part du prix d’achat du véhicule. « Ils croient dur comme fer à ça […] On nous a dit que l’intérêt est que si jamais la batterie perd en autonomie durant les trois premières années et qu’elle tombe à moins de 70% de ses capacités, on la remplacera sans frais », explique Julien Amado.

En excluant donc la location de la batterie dont le montant n’est pas encore déterminé, le VinFast VF 8 sera disponible à partir de 51 250 $ au Canada.

Photo: Julien Amado

Une usine dernier cri

En plus de l’essai du VinFast VF 8, Julien Amado a aussi profité de son passage au Vietnam pour visiter l’usine de VinFast, dans la ville de Hai Phong au Nord du pays. « Ce sont des installations qui sont gigantesques. […] Ils ont acheté tout ce qui se fait de mieux en machines allemandes et suédoises », s’étonne le journaliste, imageant que cette usine est facilement comparable à un établissement européen ou nord-américain. Julien Amado a également été étonné de constater que l’usine est composée de lignes de production adaptables qui peuvent construire à la fois des modèles électriques et à essence.

Pour le marché nord-américain, VinFast a déjà annoncé la construction prochaine d’une nouvelle usine en Caroline du Nord. Les premiers véhicules du constructeur sont attendus sur nos routes dès cet automne.

Actualités de la semaine

Au cours de cette émission, il a aussi été question des changements à venir au programme de subventions fédéral pour l’achat de véhicules électriques et des grands dévoilements de l’édition 2022 du Salon de l’auto de New York.

Essais routiers

Les deux animateurs ont livré leurs impressions des BMW iX et Cadillac CT5-V Blackwing récemment mis à l’essai.

Réponses aux questions du public

Antoine Joubert et Frédéric Mercier ont terminé l’émission en répondant aux questions de certains auditeurs.

Le Guide de l'auto, c'est tous les samedis à 10h sur QUB Radio, en reprise le dimanche à 18h.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×