Câble corrodé chez Toyota : un problème répandu, un mécano débordé

Publié le 13 juin 2022 dans Actualité par Guillaume Rivard

Ce que plusieurs surnomment maintenant le « Cablegate » est en train de devenir une situation réellement embarrassante pour Toyota, un constructeur historiquement réputé pour sa fiabilité, son service et sa technologie hybride.

Une demande d’action collective contre Toyota Canada a d’ailleurs été déposée le 19 mai au nom des clients qui souhaitent obtenir un dédommagement pour leur RAV4 hybride 2019 à 2022. Or, comme l’a découvert Le Guide de l’auto, le problème est plus répandu que certains le pensent et la confiance des consommateurs en a pris un coup.

Petit rappel des faits

Le problème répertorié par plusieurs propriétaires de Toyota RAV4 hybrides concerne un faisceau de câblage à haute tension (environ 300V) qui relie notamment la batterie au moteur électrique des roues arrière. Celui-ci peut se corroder de façon importante et entraîner un mauvais fonctionnement non seulement du groupe motopropulseur, mais aussi de certains systèmes électriques.

Photo: Mélanie Bouvier/Facebook

Cette pièce, qui devrait faire partie de la garantie de 8 ans ou 160 000 km sur les composantes du système hybride, est plutôt couverte par la garantie générale de 3 ans ou 60 000 km. Pour ajouter l’insulte à l’injure, Toyota a accepté de défrayer les réparations dans certains cas (en faisant signer des ententes de confidentialité) mais pas pour d’autres, laissant des propriétaires avec une facture pouvant aller jusqu’à plus de 7 000 $, croyez-le ou non.

Une bonne partie de la frustration des propriétaires vient du fait qu’aucun rappel n’a été émis par Toyota jusqu’à maintenant – d’où la création du groupe Facebook privé Vers un rappel RAV4 Hybride/Prime, qui compte plus de 2 500 membres à l’heure actuelle. Transports Canada pourrait forcer le constructeur à émettre un rappel si la situation s’aggravait et qu’une enquête déterminait un risque pour la sécurité.

Un problème plus répandu

Après avoir un reçu un certain nombre de plaintes, l’Association pour la protection des automobilistes (APA) a écrit ce printemps à Toyota Canada afin de demander entre autres de prolonger la garantie, d’émettre un rappel pour vérifier l’état des câbles et améliorer la protection des connecteurs, puis de rembourser les montants payés par les consommateurs pour remplacer le câble. En date d'aujourd'hui, des réponses et des annonces se font toujours attendre.

« Toyota sont les meilleurs pour la fiabilité, mais dans ce cas-ci, ils l’ont vraiment échappé », nous confie bien ouvertement Frédéric Mathieu, propriétaire et seul technicien de l’atelier Toyotech à Lévis, spécialisé en réparation de véhicules Toyota et Lexus hybrides. Son téléphone ne dérougit pas depuis que l’APA l’a recommandé pour effectuer les travaux à la place des concessionnaires Toyota. Pourquoi? Parce qu’en utilisant des pièces usagées réusinées, il arrive avec des factures beaucoup moins salées.

Photo: Jacques Poitras/Facebook

« Pour les milliers de dollars que Toyota charge aux clients, c’est vraiment de l’escroquerie », ajoute-t-il sans mâcher ses mots, avant de préciser à son tour que la garantie sur ce faisceau de câblage devrait être la même que pour les autres composantes hybrides.

Frédéric Mathieu nous apprend que le problème n’est pas unique au RAV4 hybride (incluant la nouvelle variante hybride rechargeable Prime). Il dit avoir réparé par exemple des Highlander hybrides 2006 à 2014 ainsi que des Prius e-AWD 2019 et plus récentes pour le même genre de dommages. En fait, selon lui, la plupart des véhicules à rouage intégral de Toyota qui emploient un moteur électrique arrière sont à risque. 

Photo: Toyota

Une solution?

Bref, il n’est pas question de cas isolés et la compagnie doit se pencher sérieusement là-dessus, tout en faisant preuve de plus de transparence. Le patron de Toyotech, de son côté, reçoit de nombreux appels et visites de consommateurs qui lui demandent des conseils – certains pour leur propre véhicule, d’autres en vue d’un futur achat – et ça commence à peser lourd dans son horaire de travail chargé (nos propres démarches pour le rencontrer et obtenir une entrevue ont d’ailleurs été plutôt longues et compliquées).

À sa recommandation, une partie de ses clients optent d’ailleurs pour faire appliquer un scellant au niveau des surfaces qui abritent le câble en question et ajouter de l’antirouille, un traitement préventif qui leur coûte environ 300 $. Toutefois, ce n’est pas une solution miracle et permanente, avertit Frédéric Mathieu.

La balle est dans le camp de Toyota…

En vidéo : Quel véhicule hybride choisir?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×