Conduite autonome : les conducteurs veulent garder les mains sur le volant

Publié le 6 juillet 2022 dans Technologie par Le Guide de l'auto

La conduite autonome, ça vous intéresse? Bien sûr, nous sommes encore loin du jour où les voitures n’auront plus de pédales ni de volant, mais il est déjà possible de profiter d’une expérience mains libres dans le siège du conducteur de certains véhicules.

Or, selon un nouveau sondage de l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) aux États-Unis, la plupart des gens préfèrent encore garder les mains sur le volant en conduisant.

« Les constructeurs automobiles présument que les conducteurs veulent retrouver le plus de technologie possible dans leur voiture, mais est-ce bien le cas? Devant le peu d’études sur la question, nous avons décidé de mener notre propre enquête », explique Alexandra Mueller, responsable du sondage de l’IIHS.

Il faut rappeler que les systèmes actuels permettent une conduite semi-autonome, mais ont de la difficulté à gérer certaines situations pourtant pas si complexes, d’où la nécessité de surveiller le conducteur pour s’assurer qu’il soit prêt à reprendre le contrôle dès qu’un problème survient. Des caméras dans l’habitacle et des capteurs dans le volant sont employés à cette fin.

Photo: Ford

Oui, les automobilistes s’intéressent beaucoup à ce genre de technologie, mais ils semblent privilégier davantage les systèmes qui leur demandent de rester actifs au volant, nous dit l’IIHS.

Par exemple, plus de répondants au sondage ont dit qu’ils préfèrent bénéficier des fonctions de maintien dans la voie ou de changement de voie automatisé en gardant toujours les mains sur le volant plutôt qu’en relâchant celui-ci. Aussi, une très forte majorité aime mieux initier la manœuvre de changement de voie à l’instant qui leur convient que de laisser le véhicule tout décider et faire.

Plusieurs affirment que l’aide au maintien dans la voie sans les mains peut rendre la conduite plus stressante. Parmi ceux qui pensent le contraire et font suffisamment confiance à la technologie, certains disent qu’ils en profiteraient pour accomplir d’autres tâches en conduisant, ce qui démontre bien la mauvaise compréhension des capacités et des limites des systèmes de conduite semi-autonome à l’heure actuelle, croit l’IIHS.

Qu’en pensez-vous?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×