Audi Q4 e-tron - Un nouveau joueur sur l'échiquier

Publié le 1er janvier 2022 dans 2022 par Gabriel Gélinas

Le nouveau Audi Q4 e-tron est un proche cousin du Volkswagen ID.4, les deux véhicules étant élaborés sur la plateforme MEB dédiée aux véhicules électriques du groupe Volkswagen. Hiérarchie des marques oblige, la vocation du VUS de la marque d’Ingolstadt s’avère nettement plus haut de gamme, voilà qui explique pourquoi le Q4 e-tron ne sera disponible au pays que dans sa version la plus puissante et la plus équipée, devenant ainsi un rival direct du Tesla Model Y.

Sur d’autres marchés, on a droit au Q4 e-tron en trois déclinaisons, soit les 35 et 40 avec rouage de type propulsion, mais au Canada, seule la variante 50 est disponible, avec son rouage intégral composé de deux moteurs électriques entraînant chaque train de roues. Ces derniers sont alimentés par une batterie de grande capacité de 82 kWh, dont 77 sont utilisables. À l’instar du VUS Audi e-tron de plus grande taille qui roule déjà sur nos routes, le Q4 e-tron 50 est offert en deux styles de carrosserie, soit en VUS classique ou en configuration de type Sportback au profil fuyant.

La puissance combinée des deux moteurs électriques équivaut à 295 chevaux alors que le couple se chiffre à 339 lb-pi, ce qui assure un chrono de 6,2 secondes pour l’accélération jusqu’à 100 km/h. La capacité de remorquage annoncée s’élève à 1 200 kilos, soit plus de 2 600 livres. Selon le protocole WLTP (World Light-vehicle Test Procedure), plutôt optimiste, l’autonomie est de 488 kilomètres dans le cas du VUS et de 497 kilomètres pour la déclinaison Sportback, qui se démarque par son aérodynamique bonifiée grâce à sa ligne de toit et à son aileron intégré à la lunette arrière. L’autonomie réelle du Q4 e-tron devrait logiquement avoisiner les 400 km.

Sur une borne de niveau 2, le Q4 e-tron 50 accepte le courant alternatif jusqu’à 11 kW. Sur une borne de recharge rapide, Audi précise qu’il est possible d’ajouter 130 kilomètres d’autonomie en 15 minutes lorsque le véhicule est branché à une borne capable de livrer une puissance de 125 kW. Par ailleurs, le Q4 e-tron offre trois niveaux de récupération d’énergie lors de la décélération.

Compact, mais spacieux

Les dimensions extérieures du Q4 e-tron sont comparables à celles d’un Q3 alors que le volume d’espace intérieur s’approche de celui d’un Q5, le VUS électrique de Audi étant pourvu d’un empattement de 2,76 mètres permettant de loger la batterie dans le plancher du véhicule. De plus, comme le Q4 e-tron est un VUS à rouage intégral à commande électronique, il est dépourvu du tunnel de transmission et des liens mécaniques que l’on retrouve sur un VUS à moteur thermique et rouage intégral conventionnel, une disposition qui permet de libérer de l’espace dans l’habitacle. Le volume de chargement varie entre 520 litres, avec tous les sièges en place, et 1490 litres, avec le repli des dossiers des places arrière.

Côté style, les deux configurations du Q4 e-tron respectent les codes de la marque avec des ailes musclées qui rappellent qu’il s’agit d’un véhicule à traction intégrale. Aussi, on remarque que la calandre Singleframe est ici exempte d’ouvertures, en plus d’être inversée par rapport aux modèles Audi animés par des moteurs thermiques. Fait à signaler, l’acheteur pourra lui-même paramétrer le look de son véhicule en choisissant l’un des quatre modes d’illumination pour les phares de jours…à condition de piocher dans le catalogue des options.

Un habitacle épuré

Si vous êtes déjà familier avec le design intérieur de Audi, vous retrouverez rapidement vos repères à bord du Q4 e-tron, dont l’habitacle adopte un look très épuré. Le côté techno est assuré par le grand écran central de 10,1 pouces (11,6 pouces en option) servant d’interface pour le système d’infodivertissement, par le cockpit virtuel remplaçant le bloc d’instruments conventionnel, de même qu’un tout nouveau volant comportant des touches rétroéclairées à réponse haptique. Le levier de vitesses conventionnel brille par son absence puisqu’il est ici remplacé par des touches de sélection localisées sur la console centrale. Mais l’un des aspects les plus innovants du Q4 e-tron est sans contredit son dispositif de visualisation tête haute avec réalité augmentée. Il s'agit d'un système qui ajoute une nouvelle dimension lors du guidage en affichant des flèches mobiles indiquant le trajet à suivre, lesquelles apparaissent dans le champ de vision du conducteur, comme sur la toute dernière Mercedes-Benz Classe S.

Élaboré sur la plateforme MEB partagée avec Volkswagen, le Q4 e-tron est l’un des piliers de l’électrification chez Audi, qui compte maintenant sur quatre architectures différentes pour la construction de modèles à motorisation électrique.

Feu vert

Feu rouge

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×