Honda HR-V 2023 : bien faire sans rien réinventer

Publié le 15 juillet 2022 dans Premiers contacts par Germain Goyer

La carrière du Honda HR-V a débuté en 2016. Plus petit que l’immensément populaire CR-V, il fut l’un des pionniers dans le segment des VUS sous-compacts. Mais il suffit d’être monté à bord de ce modèle pour comprendre que dans les faits, il n’a rien de sous-compact.

Depuis son introduction sur le marché, Honda l’a fait évoluer sans lui apporter de grands changements mais il demeurait cependant pertinent . Attendu pour 2022, le HR-V de deuxième génération est plutôt arrivé pour l’année-modèle 2023.

Alors que les premiers exemplaires arrivent présentement dans les concessionnaires de la province, Le Guide de l’auto en a fait l’essai sur la Rive-Nord de Montréal. Voici le compte rendu complet de nos premières impressions.

Une nouvelle architecture et un nouveau moteur

Autrefois construit à partir de la plateforme de la défunte Fit, le HR-V de nouvelle génération fait plutôt appel à une architecture combinant celle de la Civic et du CR-V.

D’ailleurs, il ne s’agit pas du seul emprunt à la Civic. En effet, si le HR-V était jusqu’à l’année dernière animé par un moteur à quatre cylindres de 1,8 L, le nouveau modèle a droit à une cylindrée de 2,0 L. Il s’agit du même bloc que l’on retrouve sous le capot de l’actuelle Civic. Il développe une puissance de 158 chevaux et un couple de 138 livres-pied, soit une hausse assez appréciable par rapport au modèle sortant.

Si Honda a offert par le passé une transmission manuelle, ce n’est plus le cas depuis un moment déjà. Les consommateurs sont condamnés à vivre avec une transmission à variation continue. Celle-ci donne une impression d’élasticité parfois agaçante, mais lorsque le moteur n’est pas sollicité, elle travaille bien. Ne vous attendez pas à avoir une bombe entre les mains.

Photo: Germain Goyer

Malgré que cette mécanique ne soit pas révolutionnaire, la consommation demeure raisonnable. Le fabricant annonce une cote de 8,3 L/100 km pour la version à roues motrices avant et de 8,7 L/100 km pour celle équipée des quatre roues motrices. Au terme d’un bref essai d’un peu plus de 150 kilomètres, l’ordinateur a enregistré une consommation de 9,2 L/100 km.

Il faut savoir que Honda ne propose aucun choix mécanique pour son HR-V. On aurait aimé qu’une mouture hybride figure au catalogue. Ce sera pourtant possible avec le nouveau CR-V 2023, mais pas avec le HR-V. Dommage.

Photo: Germain Goyer

Un habitacle repensé

L’habitacle étonnamment spacieux du premier HR-V était l’un de ses points forts. Et c’est pareil pour la deuxième génération du modèle. Lorsque l’on s’assoit à la deuxième rangée, on constate que le dégagement pour la tête et les jambes est amplement suffisant. Cela étant, on reproche à Honda de ne pas avoir conservé la banquette Magic Seat qui permettait une grande modularité de l’habitacle. Nous la considérions comme une véritable valeur ajoutée et distinctive. Or, le constructeur a préféré l’éliminer. C’est une importante perte à nos yeux. Heureusement, le coffre demeure l’un des plus volumineux de la catégorie avec un espace de chargement de 691 litres.

Photo: Germain Goyer

Quand on s’installe à l’avant, on n’est pas trop déboussolé si l’on est familier avec l’actuelle Civic : c’est carrément du copié-collé! On retrouve le même motif hexagonal et les mêmes roulettes et boutons pour le contrôle de la ventilation, du chauffage et de la climatisation. Sinon, tout passe par l’écran tactile central. Rien d’excentrique, du noir partout.

Photo: Germain Goyer

Prix élevé

Chez Honda, les véhicules abordables n’existent plus. Le HR-V est désormais vendu à partir de 30 680 $ pour une version LX à roues motrices avant, un bond considérable par rapport à la génération sortante. Il faut ajouter à ce montant 2 210 $ pour obtenir les quatre roues motrices. Quant à la variante Sport, qui n’a rien de sport en passant, son prix de départ se chiffre à 35 880 $. En ce qui concerne la déclinaison la plus cossue, soit l’EX-L Navi, elle affiche un prix de 39 080 $. Voilà qui est considérablement dispendieux pour un VUS sous-compact.

Photo: Germain Goyer

En bref

Le Honda HR-V était mûr pour du changement. Il a toujours représenté un choix judicieux dans son segment bien qu’il n’éveille d’aucune manière un soupçon d’émotion. Cela dit, on peut désormais compter sur une intégration technologique plus moderne, un habitacle spacieux de même qu’un moteur plus énergique. Qui plus est, tout laisse imaginer que sa forte réputation de fiabilité le suivra.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai n.d.
Version à l'essai EX-L Navi
Fourchette de prix 3 680 $ – 39 080 $
Prix du modèle à l'essai 39 080 $
Garantie de base 3 ans/60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) n.d. / n.d. / 9,2 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Buick Encore, Buick Encore GX, Chevrolet Trailblazer, Fiat 500X, Hyundai Kona, Jeep Renegade, Kia Niro, Kia Seltos, Mazda CX-30, MINI Countryman, Mitsubishi Eclipse Cross, Mitsubishi RVR, Nissan Qashqai, Subaru Crosstrek, Toyota Corolla Cross, Volkswagen Taos
Points forts
  • Logeable et spacieux
  • Réputation de fiabilité
  • Moteur 2,0 L adéquat
Points faibles
  • Prix élevé
  • Disparition de la banquette Magic Seat
  • Absence de version hybride
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Tout à fait convenable.
Confort 4.0/5 Les places avant sont confortables et le dégagement est bon à l'arrière.
Performances 3.0/5 Le moteur 2,0 L est adéquat, mais un peu juste. La CVT n'aide pas.
Système multimédia 3.5/5 Bien pensé, mais la présentation pourrait être visuellement plus intéressante.
Agrément de conduite 3.0/5 On n'achète pas un HR-V pour le plaisir au volant.
Appréciation générale 3.5/5 Le HR-V demeure un choix sensé dans le segment.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×