Hyundai veut lancer une voiture électrique à 25 000 $... en Europe

Publié le 20 juillet 2022 dans Électrique par Guillaume Rivard

Malgré les généreux incitatifs gouvernementaux, le prix demeure un sérieux obstacle à l’adoption des véhicules électriques un peu partout dans le monde. Certains constructeurs déploient cependant des efforts pour développer des modèles plus abordables.

Hyundai se joint à la liste. Le géant coréen vient en effet d’annoncer son intention de lancer une nouvelle voiture électrique à moins de 20 000 $ euros, soit l’équivalent d’un peu plus de 26 000 $ canadiens avec le taux de change en vigueur actuellement.

Bonne nouvelle? Certainement. Mais on vous avertit tout de suite : Hyundai vise le marché de l’Europe et rien n’indique qu’un produit comparable pourrait être offert chez nous à court ou moyen terme.

Photo: Hyundai

L’objectif de la compagnie est de remplacer sa Hyundai i10, une populaire sous-compacte à hayon (également commercialisée en Inde et dans quelques autres pays), par un modèle 100% électrique afin de se plier aux réglementations d’émissions de plus en plus contraignantes, d’une part, et d’éviter de perdre des parts de marché dans ce créneau, d’autre part. Ce sera une riposte notamment à la Honda e, que nous n’avons pas non plus ici.

En Amérique du Nord, évidemment, les normes sont moins sévères et les petites voitures ont beaucoup moins la cote qu’autrefois. D’ailleurs, a-t-on besoin de vous rappeler que Hyundai a abandonné l’Accent, l’Elantra GT, l’IONIQ (qui proposait une version électrique) et la Veloster?

Photo: Hyundai

Pour une Hyundai sans moteur à combustion, il faut se tourner vers le Kona électrique ou l’IONIQ 5, tous deux vendus à partir d’un peu moins de 45 000 $ plus les frais de transport et de préparation. Les délais de livraison pour le second sont encore ridiculement longs et ça sera aussi le cas de la nouvelle berline IONIQ 6, qui promet encore plus d’autonomie.

En fait, avec ce modèle et le VUS à trois rangées IONIQ 7 qui suivra, Hyundai préfère nous vendre des véhicules électriques plus volumineux et plus dispendieux que de plaire à une clientèle simplement à la recherche d’un moyen de transport sans émissions pour se déplacer en ville.

En vidéo : notre essai du Hyundai IONIQ 5 2022

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×