Porsche Drive : louer sa voiture de rêve est une expérience coûteuse

Publié le 21 juillet 2022 dans Événements spéciaux par Germain Goyer

Ce printemps, le constructeur automobile Porsche lançait au Québec son programme d’abonnement et de location à court terme : Porsche Drive.

Le Guide de l’auto s’est mis dans la peau d’un consommateur et a mis à l’essai ce service désormais disponible chez nous.

L’abonnement ou la location?

D’emblée, il faut savoir que le constructeur allemand propose deux services via ce programme : l’abonnement et la location. Dans le premier cas, tout est inclus – sauf l’essence! – et on vise une relation à long terme. Ainsi, si l’on aime changer de véhicule plus d’une fois par année, on n’est pas trop pénalisé. Ce service comprend l’assurance, l’assistance routière, l’entretien et le changement de pneus saisonnier. Il donne accès à un parc automobile qui varie selon les disponibilités. On y retrouve de tout, du Macan à la Taycan en passant bien sûr par l’incontournable 911. Quant au tarif mensuel, il oscille entre 2 650 et 4 200 $ par mois, dépendamment du modèle sélectionné. On peut louer le véhicule pendant un ou trois mois.

Photo: Germain Goyer

Dans le deuxième cas, Porsche vous propose plutôt de vous rapprocher de votre rêve en louant un de ses véhicules durant une ou plusieurs journées. Essentiellement, Porsche reprend le contrôle de son image de marque. En effet, au cours des dernières années, on a vu les entreprises de location de véhicules de luxe se multiplier comme des lapins.

Dans la description de son programme, Porsche vante le service de concierge. Or, au moment de le mettre à l’essai, celui-ci était encore en rodage. Autrement dit, nous avons constaté un retard dans la livraison et nous n’avons pas été les seuls à devoir négocier avec cette situation. Porsche ne confiera pas non plus les clés de ses bolides à n’importe qui! Il exige que soit fourni le bilan du dossier de conduite de la SAAQ, ce que nous jugeons tout à fait normal. Mentionnons que les conducteurs doivent avoir au moins 25 ans et fournir leur assurance.

Un service coûteux

Acheter une Porsche n’est accessible qu’à une poignée de consommateurs. Mais il ne faut pas non plus croire que quiconque peut louer une Porsche pour réaliser son rêve. C’est un service très coûteux : pour une location de un à trois jours, par exemple, vous devrez débourser 349 $/jour pour conduire une 718 Boxster. Pour vous glisser derrière le volant d’une 911 ou encore d’une Taycan pour la même durée, le tarif grimpe à 539 $/jour. En ce qui nous concerne, le prêt de sept jours d’un Cayenne coûtait 2303 $ (plus taxes).

Malheureusement, la vaste étendue de notre pays nuit quelque peu à ce service offert dans quelques grandes villes canadiennes. Dans le cas de la location, le service de livraison à domicile n’est offert que si vous demeurez dans un rayon de 50 kilomètres du concessionnaire Porsche Rive-Sud à Saint-Hubert. Ainsi, si vous habitez plus loin que Boisbriand, Beauharnois ou Sorel, par exemple, vous devrez vous rendre au concessionnaire pour récupérer le véhicule.

Porsche Drive accorde jusqu’à 400 kilomètres par jour de location, ce qui permet amplement d’essayer le véhicule ou de faire un petit roadtrip si le cœur vous en dit.

Photo: Germain Goyer

Et le Cayenne, dans tout ça?

Au cours de cette expérience du service Porsche Drive, nous avons donc passé quelques jours au volant d’un Cayenne. Il s’agissait d’une version S, bleu marine, et dont l’habitacle mariait le noir et le rouge. Franchement, c’était très chic. Au fil des kilomètres parcourus, nous avons été à même de comprendre les raisons pour lesquelles il est une référence dans son segment.

La version S nous a paru comme étant parfaitement équilibrée. Son moteur V6 de 2,9 L est turbocompressé. Il développe une puissance de 434 chevaux et c’est nettement suffisant. Malgré que le véhicule d’essai était doté de jantes de 21 pouces, le confort était au rendez-vous. Les éléments suspenseurs font de l’excellent boulot. D’ailleurs, à cet effet, nous conseillons d’activer le mode de conduite Sport tout en conservant les suspensions dans leur mode le plus souple. Ainsi, on profite de la vivacité du moteur et de la réactivité de la transmission à huit rapports sans pour autant devoir subir chacune des imperfections de la route.

En vidéo: Le Guide de l'auto s'amuse avec la Porsche 718 Cayman GT4 RS

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×