Conduire sur un circuit améliore considérablement l’humeur par rapport au gym

Publié le 9 août 2022 dans Actualité par Dominic Boucher

L’université de Loughborough, en Angleterre, et la division de performance Abarth de Stellantis ont mené une expérience pour déterminer ce qui a le plus grand impact sur l’humeur d’une personne : la conduite sur piste ou une séance d’entrainement en salle de sport.

Le Dr Dale Esliger de l’Université de Loughborough, qui a dirigé l’expérience, a déclaré: « C’est bien répertorié : l’activité physique est importante, non seulement pour le bien-être physique d’une personne, mais aussi pour son état émotionnel ».

Photo: Stellantis

« Cependant, nous en savons beaucoup moins sur la façon dont la conduite — en particulier sur un circuit — peut avoir un impact sur l’humeur d’un individu », poursuit-il.

Pendant une journée, les participants ont pris part à l’expérience où ils ont pu piloter, dans un premier temps une Abarth F595, une 595 Esseesse et une 595 Competizione autour du circuit de course de Mallory Park. Puis, un pilote professionnel a réalisé un tour rapide, alors que les participants étaient assis du côté passager.

Photo: Stellantis

La deuxième partie de l’expérience s’est déroulée dans une installation sportive préparée par l’université. Les candidats ont pu effectuer une série d’exercices de cardio et de musculation.

Et les résultats?

Pour calculer scientifiquement l’humeur des gens, un éventail de mesures et de technologies différentes ont été utilisées, comme la reconnaissance faciale, un moniteur de fréquence cardiaque et une montre-bracelet portable. À la fin des activités, les candidats remplissaient des questionnaires d’autoévaluation.

Les résultats sont concluants. Conduire une Abarth autour d’un circuit a suscité des sentiments de bonheur en moyenne 59 % de plus qu’une séance d’entraînement en salle de sport.

Photo: Stellantis

De plus, les niveaux de bonheur étaient significativement plus élevés dans le défi de conduite par rapport à l’activité cardio (116%), alors qu’il était marginal en comparaison à un entraînement de musculation (4%).

Par ailleurs, se faire conduire sur piste par un pilote professionnel s’avérait 77 % plus agréable qu’une séance de gym. 

« Les données préliminaires indiquent que si l’activité sur piste et en salle de sport a eu des avantages émotionnels positifs, dans ce cas, le frisson de l’élément de conduite sur piste est sans aucun doute venu en tête pour stimuler l’humeur des participants », conclut le docteur.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×