Véhicules électriques : changement de stratégie majeur pour Toyota?

Publié le 24 octobre 2022 dans Électrique par Guillaume Rivard

Toyota vient de dévoiler officiellement sa nouvelle bZ3, une berline compacte électrique destinée au marché chinois mais sans doute pas à l’Amérique du Nord – du moins à court terme – bien qu’elle partage sa plateforme et certaines composantes avec le multisegment bZ4X.

Au même moment, on apprend de Reuters que le constructeur japonais, qui a mis beaucoup de temps à embarquer dans l’aventure électrique et qui préfère miser sur les modèles hybrides, serait en train de revoir toute sa stratégie de véhicules électriques.

Ayant obtenu des informations de quatre sources qui connaissent les plans de Toyota, l’agence de presse laisse entendre que l’annonce de 38 milliards $US faite en décembre 2021 – accompagnée d’un aperçu de 16 futurs modèles électriques Toyota et Lexus – pourrait être revue considérablement et même s’inspirer de compétiteurs à commencer par Tesla.

Photo: Toyota

Un groupe de travail spécial aurait été mis sur pied et mandaté pour trouver des façons d’améliorer la plateforme actuelle ou bien d’en élaborer de nouvelles, notamment dans l’optique de créer des produits plus efficaces et de réduire les coûts. Ses conclusions sont attendues en début d'année 2023.

D’ici là, Toyota aurait suspendu le développement de plusieurs projets de véhicules électriques, dont l’amusant Compact Cruiser EV et la version 100% à batterie de la Crown.

Photo: Toyota

Reuters fait remarquer que cette révision de sa stratégie risque de ralentir le lancement de ses prochains modèles électriques, mais qu’elle permettrait ultimement à Toyota de rattraper du terrain dans un marché où les ventes dépassent actuellement ses projections, en plus de taire les nombreux détracteurs qui se plaignent de son « immobilisme » relatif dans la course aux véhicules électriques.

Tel que mentionné plus haut, l’expertise de Toyota se situe nettement davantage du côté de la technologie hybride, malgré l’affaire du « cablegate », bien sûr. En outre, on peut penser que la compagnie a tourné des coins ronds en développant et en commercialisant son bZ4X, dont les spécifications techniques et les capacités laissent à désirer par rapport à la concurrence. Sans oublier le rappel émis de façon très précoce pour corriger des roues mal fixées (la production a dû être interrompue pendant trois mois environ).

Photo: Toyota

La nouvelle stratégie de Toyota risque par ailleurs d’inclure un plus grand nombre de chaînes de montage spécifiquement dédiées aux véhicules électriques, selon ce que rapporte Reuters. On attend toujours aussi de voir le fameux prototype alimenté par une batterie à semi-conducteurs qui devait initialement être dévoilé en 2021 et qui promet une autonomie bien supérieure aux véhicules actuels.

En studio : Ford Mustang Mach-E ou Toyota bZ4X?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×