Volkswagen admet que son nouveau système multimédia est à refaire

Publié le 28 novembre 2022 dans Actualité par Guillaume Rivard

Menus complexes, longs temps de réaction, manque de boutons physiques… Confronté à plusieurs critiques à l’endroit de sa nouvelle interface multimédia, que l’on retrouve dans des véhicules comme les Golf GTI et Golf R ainsi que le multisegment électrique ID.4, Volkswagen entend remédier à la situation.

À la barre du constructeur allemand depuis cet été, Thomas Schäfer a reconnu lors de son passage au récent Salon de l’auto de Los Angeles que des erreurs ont été commises et a promis que des changements s’en viennent rapidement.

« Dans notre précipitation à développer et à lancer ces véhicules, l’équipe est arrivée avec différentes qui n’ont pas toutes bien fonctionné, a-t-il admis dans des propos rapportés par le magazine Car. Nous savons ce que nous devons faire. Nous avons reçu des commentaires de nos clients, des groupes de discussions et des journalistes, qui nous disent tous que nous devons améliorer notre système. »

Dans un premier temps, une mise à jour logicielle (version 3.0) devrait sortir dès cet hiver pour les véhicules présentement sur la route. Ceux qui se trouvent à l’usine auront le système déjà mis à jour. Schäfer parle d’un « grand pas en avant », sans toutefois donner plus de détails concrets.

Photo: Antoine Joubert

Ensuite, d’ici deux ans, des composantes seront remplacées ou redessinées. Le patron de Volkswagen a indiqué que le Tiguan de nouvelle génération partira le bal, par exemple en ramenant des boutons physiques sur le volant et en illuminant les barres défilantes sous l’écran tactile.  

Le système multimédia sera propulsé par un processeur beaucoup plus rapide, les différentes fonctions seront présentées de manière plus logique et des mises à jour à distance viendront corriger des problèmes plus rapidement aussi.

Schäfer a expliqué que ce ne sont pas juste les ingénieurs et programmeurs qui travaillent là-dessus actuellement : Volkswagen teste les nouvelles propositions auprès de consommateurs aussi bien que des membres du conseil d’administration. Bref, l’affaire est prise très au sérieux.

Soulignons en terminant que les exemplaires de l’ID.4 maintenant construits aux États-Unis semblent déjà avoir un écran tactile plus rapide d’exécution que les premiers qui sortaient de l’usine de Zwickau, en Allemagne. C’est ce qu’a remarqué notre collègue Antoine Joubert cet automne. Pour en savoir plus, lisez son compte rendu d’essai!

En vidéo : Antoine Joubert présente le Volkswagen ID.4

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×