Chevrolet Corvette E-Ray 2024 : Le Guide de l'auto découvre la première Corvette hybride

Publié le 17 janvier 2023 dans Nouveaux modèles par Antoine Joubert

Les rumeurs concernant la venue d’une Chevrolet Corvette hybride étaient donc fondées! Celle que l’on a baptisée Corvette E-Ray profitera toujours du V8 de 495 chevaux issu de la Stingray, mais aussi d’une batterie de 1,9 kWh logée sous la console centrale de même que d’un moteur électrique de 160 chevaux fixé à l’avant. Le tout pour une puissance maximale combinée de 655 chevaux, permettant de passer de 0 à 60 miles à l’heure en 2,5 secondes.

Essentiellement, la Corvette E-Ray devient donc la Corvette la plus rapide de l’histoire, bouclant même le quart de mile en 10,5 secondes, donc plus rapidement que la récente Corvette Z06. Un des facteurs expliquant bien sûr cet exploit réside à cette adhérence initiale à l’accélération de par la présence des quatre roues motrices. Parce qu’en effet, le moteur électrique situé à l’avant se charge aussi d’acheminer sa puissance sur cet essieu, améliorant ainsi la réaction à l’accélération comme la maniabilité du véhicule.

Premier contact

En marge du dévoilement de la nouvelle Corvette E-Ray, Chevrolet nous a fait parvenir une invitation à découvrir la Corvette E-Ray lors d’une courte présentation au centre de recherche et développement situé à Milford, au Michigan. En une heure, on nous a ainsi permis de découvrir la voiture, de parler à quelques ingénieurs et d’assister en tant que passager à quelques démonstrations du savoir-faire de ce bolide, sur ce qu’on appelle là-bas le « Black Lake ». Un environnement de 16 acres entièrement asphalté permettant toute sorte d’exercices de performance.

Le pilote expérimenté ayant travaillé au développement de la voiture nous a d’abord fait une démonstration du mode de conduite « Stealth ». Une fonction permettant à la voiture de rouler en mode 100% électrique sur une distance maximale d’environ six kilomètres et à une vitesse ne pouvant dépasser 70 km/h. Idéal pour quitter le domicile en silence, sans déranger le voisinage, avant que le moteur V8 ne se mette en marche. Il est à noter qu’en mode « Stealth », la voiture se déplace uniquement au moyen des roues avant, où est acheminée la puissance électrique.

Photo: General Motors

Naturellement, le moteur électrique puise son énergie de la batterie de 1,9 kWh, qui pourra être déchargée jusqu’à un maximum de 78%. Après quoi, le moteur à essence entrera en fonction. À noter qu’une fois le V8 mis en marche, il n’est pas possible de repasser au mode électrique, les ingénieurs de Chevrolet mentionnant qu’on souhaite maximiser l’énergie pour l’exploitation du mode « Stealth » lors d’un prochain démarrage. 

L’hybridation de cette Corvette est donc au service de la performance, ce qu’on a aussi pu nous prouver lors d’une accélération en départ-canon. Le rouage intégral permet évidemment d’optimiser la traction aux quatre roues, avec environ 80% de la puissance sur l’essieu arrière. Il est également impressionnant d’entendre simultanément le son électrique du moteur avant et le vrombissement du V8, donnant à cette voiture un caractère unique.

Photo: Antoine Joubert

Sur un circuit aménagé, la démonstration de puissance et de maniabilité a aussi été affriolante, de telles sensations étant non-habituelles à bord d’une Corvette. Ainsi, et bien qu’il soit possible de légèrement faire décrocher l’arrière, la voiture mord au bitume de façon incroyable et ne sous-vire aucunement, même avec une amorce en virage des plus agressives. Il faut toutefois mentionner que les voies sont plus larges qu’avec une Corvette Stingray, reprenant les voies de la Z06. D’ailleurs, la E-Ray hérite également des jantes de fibre de carbone aussi disponibles sur la Z06, de même que les freins de carbone-céramique. Ceux-ci permettent d’obtenir une puissance et une endurance de freinage nécessaire pour composer avec une masse supplémentaire d’environ 135 kg par rapport à la Z06.

Photo: General Motors

Une Corvette qui se démarque

La Corvette E-Ray se distingue également sur le plan esthétique. Par une partie avant distinctive et à plus grande ouverture, par des jantes au dessin spécifique et par un environnement doté d’une instrumentation lui étant propre, où le passage du mode électrique à essence est illustré de très belle façon. Mentionnons également que la E-Ray est livrable en 14 teintes extérieures pouvant être assorties de décalques exclusifs à ce modèle.

Côté prix, la Corvette E-Ray 2024 sera offerte au Canada à compter de 128 798 $, incluant les frais de transport et de préparation. Naturellement, un modèle décapotable sera également offert. En terminant, sachez que les ingénieurs de la Corvette E-Ray ont réussi à ne pas affecter l’espace cargo avant de la voiture, qui demeure sensiblement le même que sur les Stingray et Z06. Un tour de force, considérant la présence du moteur électrique sur l’essieu avant.

À voir aussi: notre essai de la Corvette Stingray Z51 2022

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×