Mazda CX-9 2010, confort et espace, pas tout à fait l'ADN Mazda

Publié le 23 février 2010 dans Essais par Sylvain Raymond

Tous les véhicules Mazda ont une chose en commun, ils sont beaucoup plus axés sur la sportivité et le plaisir de conduite que sur le luxe et le grand confort. Pas qu'ils n'en offrent pas, mais chaque fois que l'on prend le volant d'un véhicule Mazda, on retrouve les mêmes ingrédients de bases qui en font des produits facilement reconnaissables, sauf peut-être dans le cas du VUS Tribute. Voilà qui est compréhensible puisque ce véhicule n'est pas tout à fait issu de chez Mazda; il est dérivé du Ford Escape.

L’autre VUS, le CX-7, colle bien à l’étique Mazda puisque l’on se sent véritablement au volant d’un VUS axé sur la sportivité. D’ailleurs, plusieurs lui ont reproché son moteur turbo un peu trop nerveux. Il faut avouer que son grand frère, le CX-9, tranche avec ce que le constructeur nous a habitué. Voilà un VUS plus gros et costaud, axé un peu plus sur le confort. Il faut avouer qu’au volant, on n’a pas l’impression de retrouver tout à fait l’ADN Mazda et cet élément n’est pas nécessairement négatif. On pourrait dire que le constructeur semble avoir bien adapté le véhicule aux besoins du marché puisque dans ce créneau, les acheteurs ne sont pas à la recherche de la sportivité extrême. Bref, il ne s’agit pas que d’un CX-7 allongé, loin de là.

Quelques retouches pour 2010

Alors que les ventes ne sont pas à la hauteur de celles espérées, le Mazda CX-9 reçoit quelques retouches esthétiques mineures cet année, notamment la grille avant qui reprend un peu plus le style de celle de la Mazda3. Elle est en fait un peu plus arrondie aux extrémités, lui procurant un large sourire. Les feux ont aussi été retouchés alors que les phares antibrouillard reprennent de leur côté le style de ceux de la Mazda6. L’œil averti remarquera également les feux arrière dont les parties rouge et blanche ont été inversées, donnant un style un peu moins sévère. Finalement, la poignée du hayon a été retravaillée afin d’accommoder une nouvelle caméra de recul. Du reste, le CX-9 continue de proposer des lignes modernes et élégantes, malgré sa stature.

Deux versions sont proposées, toutes les deux offrant le même moteur, soit un V6 de 3,7 litres développant 273 chevaux, moteur qui a succédé au six cylindres de 3.5 litres proposé initialement. Cette motorisation est jumelée à une boîte automatique à six rapports, alors que le rouage intégral est proposé en option sur la version de base et de série avec la plus cossue. Le CX-9 GS d’entrée de gamme offre une panoplie d’équipements intéressants et à notre avis, la version GT qui commande un prix supérieur de près de 10 000$, est loin d’être la plus attrayante compte-tenu de ce qu’elle offre en prime. Il faut cependant avouer que Mazda à ajouté pour 2010 quelques éléments supplémentaires dont une caméra de recul et un système audio Bose d’excellente qualité incluant un écran d’affichage. Il faudra cependant être prêt à débourser plus de 47 000$ pour la version GT, ce qui est loin d’en faire une aubaine.

Un habitacle spacieux

À l’intérieur, on apprécie l’espace que dégage l’habitacle. Peu importe où vous êtes assis, vous obtenez amplement de dégagement. Cet élément est un peu moins vrai pour ceux qui prennent place sur la troisième banquette, mais il faut avouer que l’espace est de loin supérieur à celui offert par les VUS de plus petite taille. Même avec sept passagers à bord, il restera un bon espace cargo.

La partie avant transmet bien le luxe, alors que le tableau de bord est bien étudié. Les différentes commandes sont bien présentées et on comprend rapidement toutes les fonctions offertes. Si l’écran tactile facile l’utilisation de nombre d’entres elles, l’écran supérieur de par sa petite taille rend l’affichage de certains éléments, tel le climatiseur, moins convivial. Du reste, on apprécie le souci du détail alors que les matériaux utilisés sont de bonne facture.

Sur la route

Au volant, on apprécie la puissance et le couple du V6 de 3,7 litres et, même chargé, on pas l’impression d’être au volant d’un véhicule sous-motorisé. Voilà un groupe motopropulseur très bien adapté au véhicule. C’est surtout le couple du moteur qui rend la conduite plus souple, permettant des dépassements efficaces. La boîte automatique à six rapports répond également très efficacement,  mais elle  ne suffit pas à minimiser la consommation. Déjà que Mazda n’est pas réputé offrir les véhicules les plus frugaux, le CX-9 avec son poids et sa taille n’a pu faire mieux que 14,5 L/100 km. Il faudra être prudent avec l’accélérateur ! Cependant, il s'agit d'un véhicule intéressant si vous avez besoin de tracter une remorque, le CX-9 offrant une capacité maximale de 3 500 lb. Cependant, certains VUS tels les GMC Acadia ou Buick Enclave offrent une capacité supérieure, soit 5 000 lbs.

Même si le CX-9 n’offre pas toute la sportivité des autres produits Mazda, sa conduite n’est pas soporifique. Sa direction est précise et communicative alors que sa suspension offre un bon compromis entre confort et tenue de route. Les roues de 20 pouces qui équipaient notre CX-9 GT y sont aussi pour quelque chose au chapitre de la tenue de route, mais soyez prêt à y mettre le prix lorsque viendra le temps d’équiper le véhicule de pneus d’hiver. Une autre bonne raison d’opter pour le CX-9 GS, ce dernier s’avérant un peu plus docile avec ses jantes de 18 pouces.

Pourquoi opter pour un Mazda CX-9 2010 ? Pour sa capacité à accueillir confortablement sept passagers ainsi que pour son habitable spacieux. Cependant, avec le prix qu’il commande, certains seront certainement tenté de se tourner vers une marque un peu plus prestigieuse. Mazda ne s’est pas forgé un image de prestige au fil des ans et voilà qui explique pourquoi le CX-9 a de la difficulté à attirer la clientèle visée.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Mazda CX-9 2010
Version à l'essai GT TI
Fourchette de prix 37 995 $ – 47 450 $
Prix du modèle à l'essai 58 395 $
Garantie de base 3 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 14,0 / 9,6 / 14,5 L/100km
Options Groupe Navigation ( 2 675$)
Modèles concurrents Buick Enclave, Chevrolet Traverse, Ford Flex, Ford Taurus X, GMC Acadia, Honda Pilot, Hyundai Veracruz, Mitsubishi Endeavor, Nissan Murano, Saturn Outlook, Subaru Tribeca, Toyota Highlander
Points forts
  • Habitacle spacieux
  • Moteur performant
  • Confort pour 7 passagers
  • Style agréable
Points faibles
  • Consommation
  • Roues de 20 pouces (GT)
  • Prix assez corsé
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5
Valeur subjective 4.0/5
Esthétique 4.0/5
Confort 4.5/5
Performances 4.0/5
Appréciation générale 4.0/5
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×