Chevrolet Camaro Turbo 1LE 2019 : une nouvelle Camaro à l'essai sur circuit

Publié le 9 avril 2018 dans Premiers contacts par Gabriel Gélinas

LAS VEGAS, Nevada – La gamme Camaro s’enrichit en 2019 d’une nouvelle déclinaison avec l’ajout de la Camaro Turbo 1LE dont nous avons fait un court essai sur un circuit routier aménagé tout près du Las Vegas Motor Speedway. Quelques tours de circuit, avec une voiture qui porte encore son camouflage pour masquer le restylage annoncé pour 2019, c’est court comme essai, mais ça permet quand même d’évaluer la dynamique et le comportement routier de la Camaro Turbo 1LE dans ce contexte particulier.

Dans un premier temps, il convient de préciser que cette nouvelle variante 1LE est identique à la Camaro Turbo sur le plan de la motorisation, puisqu’elle est animée par le même quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres développant 275 chevaux à 5 500 tours/minute et 295 livres-pied de couple à 3 000 tours/minute. Dans la Camaro Turbo 1LE, la seule boîte de vitesses disponible est la manuelle à six rapports qui comporte un mode de passage des rapports sans lever le pied de l’accélérateur (no-lift shift) et un dispositif de départ-canon (launch control).

Sur le circuit serré où nous en avons fait l’essai, tous les virages pouvaient être négociés en deuxième ou en troisième rapport. Le moteur est relativement coupleux et le délai de réaction du turbo est minime, mais sur circuit, il n’a pas le punch du V6, sans parler du V8… Aussi, même si les ingénieurs nous ont expliqué que le moteur a été retravaillé sur la Turbo 1LE pour le rendre plus sonore, même lorsque l’on porte un casque, je n’ai pas ressenti de frissons avec le 2,0 litres à pleine charge. On accorde une bonne note pour l’action rapide du levier de vitesses et le bon positionnement des pédales qui facilite la technique du talon-pointe.

C’est plutôt du côté de la dynamique que la Turbo 1LE se démarque, les liaisons au sol étant assurées par la suspension FE3. Le tarage des amortisseurs est plus ferme et les barres antiroulis sont d’un plus grand diamètre à l’avant comme à l’arrière. La monte pneumatique est de taille P245/40R20 à l’avant et de taille P275/35R20 à l’arrière. Des freins conçus par l’équipementier Brembo complètent l’ensemble.

Sur le circuit, la Chevrolet Camaro Turbo 1LE 2019 fait preuve d’une dynamique relevée d’un cran par rapport à la Camaro Turbo conventionnelle – elle-même dotée d’une répartition des masses approchant 50/50 –, ce qui représente une excellente base. La Turbo 1LE s’inscrit en virage avec précision et, surtout, il est facile de faire de légères corrections de trajectoire en influant sur l’accélérateur.

Par exemple, en levant légèrement le pied en entrée de virage, on constate que la voiture réagit instantanément alors que l’avant de la voiture pointe un peu plus vers le point de corde, mais les réactions du châssis demeurent toujours prévisibles, signe d’un bon équilibrage des masses. J’ai même délibérément attaqué quelques vibreurs, de façon assez directe, à quelques points de corde pour voir quelle serait la réaction de la voiture, mais elle n’a pas été déstabilisée outre mesure. Par ailleurs, les sièges Recaro, qui équipent notre voiture d’essai, offrent assez de soutien latéral sans être contraignants, et le volant en suède avec méplat à la base autorise une bonne prise en mains.

Voilà donc la nouvelle Camaro Turbo 1LE qui s’ajoute au catalogue, alors que l’ensemble de la gamme fait l’objet d’un restylage visant à donner une identité propre à chacune des variantes sur le plan visuel. Ainsi, les versions LS, LT, RS et SS adoptent des éléments de design distincts, mais la filiation demeure toutefois évidente. On remarque un nouveau design pour le capot, et des saillies plus affirmées dans les boucliers avant afin de bonifier l’aérodynamique ou d’assurer un meilleur refroidissement du moteur. Les boucliers arrière ont également reçu des retouches esthétiques, ainsi que les feux arrière rouges sur les variantes LS et LT, et de teinte plus sombre sur les déclinaisons RS, SS et ZL1.

Pour 2019, toutes les moutures de la Camaro seront équipées de série du nouveau système multimédia Chevrolet Infotainment 3, et la Camaro SS sera offerte avec une boîte automatique à 10 rapports avec paliers au volant et une fonctionnalité de départ-canon.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Chevrolet Camaro 2019
Version à l'essai 1LE 2.0
Fourchette de prix 29 695 à 76 345 $
Prix du modèle à l'essai n.d.
Garantie de base 3 ans / 60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans / 160 000 km
Consommation (ville/route/observée) 11.9 / 8 / n.d. l/100km
Options n.d.
Concurrents Ford Focus ST et Focus RS, Honda Civic Si et Civic Type R Hyundai Veloster N, Subaru BRZ tS et WRX/STI, Toyota GT86
Points forts
  • Dynamique bonifiée
  • Très bonne boîte de vitesses manuelle
  • Freinage performant
  • Nouveau look
Points faibles
  • Même moteur que Camaro Turbo
  • Visibilité atroce
  • Places arrière symboliques
  • Volume du coffre
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5 Difficile à évaluer dans le contexte particulier de cet essai.
Confort 3.0/5 La suspension FE3 qui est plus ferme pourrait s'avérer plus pénalisante sur routes balisées.
Performances 3.5/5 Le moteur turbocompressé est coupleux, mais n'a pas le punch du V6, sans parler du V8...
Système multimédia 4.0/5 Nouveau système Infotainment 3 de série sur toutes les variantes de la Camaro pour 2019.
Agrément de conduite 4.0/5 Dynamique bonifiée et réaction prévisibles du chassis.
Appréciation générale 3.5/5 La nouvelle Camaro Turbo 1LE tient bien la route, mais il est dommage que sa mécanique soit identique à celle de la Camaro Turbo conventionnelle.
Share on FacebookShare on TwitterShare on Google+Share by emailShare on Pinterest
Partager
Commentaires