Exclusif Volkswagen Atlas Cross Sport et Tanoak : arrivée programmée en 2019

Publié le 26 août 2018 dans Premiers contacts par Gabriel Gélinas

C’est confirmé, l’Atlas Cross Sport s’ajoutera à la gamme Volkswagen dès 2019. Ce sera une version à cinq passagers avec un look plus sportif du VUS Atlas, qui lui compte sept places. En introduisant ce nouveau modèle, à la fois plus court et à la vocation plus sportive, Volkswagen imite ainsi la marque de luxe Audi qui propose maintenant un tandem avec les VUS Q7 (sept passagers) et Q8 (cinq passagers).

Le modèle de série de l’Atlas Cross Sport sera assemblé à l’usine Volkswagen de Chattanooga au Tennessee qui produit actuellement le VUS Atlas. Dans un premier temps, l’Atlas Cross Sport sera commercialisé avec une motorisation conventionnelle identique à celle de l’Atlas, soit un V6 de 3,6 litres à essence, mais des variantes à motorisation hybride pourraient éventuellement s’ajouter à la gamme.

Au volant du concept Atlas Cross Sport
À l’occasion du Monterey Car Week, nous avons pu prendre le volant du concept Atlas Cross Sport, dévoilé en première mondiale au Salon de l’auto de New York au printemps dernier. Ce concept donne une indication très claire de ce à quoi le modèle de série devrait ressembler et il est animé par une motorisation hybride rechargeable composée d’un V6 de 3,6 litres et de deux moteurs électriques.

Le premier de ces moteurs électriques génère 40 kilowatts, lequel est logé entre le moteur thermique et la boîte à double embrayage Direct Shift Gearbox à six rapports. Le second moteur électrique, d’une puissance de 85 kilowatts, est localisé sur le train arrière et ces deux moteurs sont alimentés par une batterie de 18 kilowatts/heure logée sous le plancher du véhicule. Cette chaîne cinétique développe 355 chevaux.

Quant à la mobilité tout électrique, le concept Atlas Cross Sport est doté d’une autonomie de 70 kilomètres et est capable d’atteindre 130 kilomètres/heure en carburant aux électrons seulement. Volkswagen annonce un chrono de 5,7 secondes pour le sprint de zéro à cent kilomètres/heure, une vitesse maximale de 210 kilomètres/heure, et une autonomie totale de 1 000 kilomètres avec un réservoir de carburant plein et une batterie chargée.

Une deuxième motorisation hybride légère, qui n’est cependant pas rechargeable, est également au programme. Dans cette seconde version, le moteur V6 demeure jumelé aux deux moteurs électriques qui sont alimentés par une batterie beaucoup plus petite, puisqu’elle est d’une capacité de 2 kilowatts/heure, l’ensemble développant une puissance chiffrée à 310 chevaux.

Photo: Ingo Barenschee

Sur la route
Il nous est cependant impossible de valider ces informations puisque notre très bref essai de ce concept s’est déroulé sur le 17 Mile Dive de la péninsule de Monterey, à une vitesse maximale limitée électroniquement à 30 kilomètres/heure. De plus, le concept Atlas Cross Sport roulait sur des pneus d’hiver de marque Pirelli et ne comportait pas de matériel insonorisant. Il s’agit donc d’un véritable concept, qui existe en un seul exemplaire et qui a été construit à la main par une petite équipe de trente personnes en dix mois, et non d’un prototype de préproduction dont l’exécution est plus fidèle à celle d’un modèle de série. Il est donc difficile, dans ces circonstances, de vous livrer des impressions de conduite détaillées, mais comme le Cross Sport de série sera quasi identique à l’Atlas en ce qui a trait à sa plate-forme et sa mécanique, le comportement routier et les performances devraient être les mêmes. Les calibrations des suspensions et de la direction pourraient différer afin de rendre le Cross Sport plus dynamique que l’Atlas, mais ça reste à voir.

Photo: Martin Meiners

Le Tanoak est aussi sur les rangs
Si l’Atlas Cross Sport s’ajoute à la gamme dès 2019, Volkswagen affirme que le Tanoak pourrait lui aussi faire la transition de concept vers un modèle de série, sans toutefois officialiser la nouvelle, du moins pour l’instant. Également présenté en première mondiale au Salon de l’auto de New York au printemps 2018, le concept Tanoak est une camionnette élaborée sur la plate-forme modulaire MQB.

Animé par un moteur V6 à essence de 3,6 litres livrant 276 chevaux et jumelé au rouage intégral 4MOTION par l’entremise d’une boîte automatique à huit rapports, le Tanoak partage plusieurs éléments communs avec le VUS Atlas Cross Sport. En fait, jusqu’au pilier B, ces deux véhicules ont des lignes très similaires, et ce n’est qu’à partir des portières arrière que le Tanoak se démarque avec ses poignées intégrées au pilier C, sans parler de sa benne de chargement. Si le Tanoak devient un véhicule de série, il s’inscrira immédiatement en concurrence directe avec le Ridgeline de Honda, les Chevrolet Colorado et GMC Canyon, le Ford Ranger ainsi que le Santa Cruz de Hyundai qui est en approche.

Une chose est certaine, si l’Atlas Cross Sport est devenu un modèle de série, le Tanoak pourrait lui aussi le devenir, ces deux véhicules partageant une architecture et plusieurs composantes communes. Notre bref essai du concept Tanoak s’est déroulé dans les mêmes circonstances très limitatives que celui du concept Atlas Cross Sport, ce qui nous amène au même constat. Si le Tanoak reçoit éventuellement le feu vert, il devrait se comporter essentiellement comme un Atlas. Histoire à suivre.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×