Range Rover Evoque 2020 : un VUS urbain qui sait se mouiller

Publié le 3 avril 2019 dans Mécanique par Marc Lachapelle

Bien sûr, la plupart des clients choisiront le nouveau Evoque pour se pavaner sur l’avenue Crescent, la Grande Allée ou la rue Racine. Ce qui ne l’empêche aucunement d’être digne de la longue tradition Land Rover et de ne pas craindre une seconde de s’aventurer loin des chemins asphaltés.

Cette deuxième génération de l’Evoque peut également naviguer dans des mares ou des ruisseaux profonds de 600 mm, soit 100 mm de mieux que le premier du nom. On peut même l’équiper d’un système baptisé Wade Sensing qui mesure la profondeur de l’eau dans laquelle il patauge à l’aide de sonars installés dans les rétroviseurs et l’affiche sur l’écran tactile central.

Même si la garde au sol de l’Evoque n’est pas aussi impressionnante que celle de ses grands frères qu’on peut équiper d’une suspension pneumatique qui permet de soulever la carrosserie, il escalade et franchit allègrement des sentiers joliment tortueux. Le système Terrain Response 2, qui permet de choisir entre cinq modes de conduite (Général, Éco, Sable, Gazon-gravier-neige ou boue) ou de le laisser décider en mode automatique, est vraiment très efficace en partant.

Et les systèmes complémentaires (Hill Descent Control, Gradient Release Control, All-Terrain Progress Control) qui offrent de tout contrôler, y compris dans les montées et les descentes escarpées, sont encore plus épatants . Qui plus est, leurs logiciels seront mis à jour automatiquement par la connexion sans-fil du véhicule.

Et sur la route, le même rouage à quatre roues motrices va découpler l’essieu arrière à vitesse constante pour réduire la consommation. Un vrai Joe connaissant.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×