Quelle est la différence entre l’essence ordinaire et suprême?

Publié le 7 mai 2019 dans Conseils: Protégez votre auto par Frédéric Mercier

En faisant le plein, les automobilistes sont toujours confrontés à la même question. Quel type d’essence choisir?

Les stations-service se cassent la tête pour trouver des noms qui vous donneront envie d’opter pour un carburant plus dispendieux. Pourquoi choisir l’essence « Ordinaire » quand on peut y aller pour la « Suprême », ou bien l’« Ultra94 »?

Au-delà de ces appellations purement marketing, c’est l’indice d’octane qui différencie réellement un type de carburant d’un autre. Et l’indice d’octane n’a absolument rien à voir avec la qualité. Cette mesure fait plutôt référence à la résistance d’un carburant.

Photo: La Presse Canadienne

Pour créer une combustion et ainsi faire avancer votre voiture, un moteur compresse un mélange d’air et d’essence, puis fait « exploser » ce mélange à l’aide d’une bougie d’allumage.

Sauf que parfois, l’essence peut s’enflammer d’elle-même au moment de la compression, et ce, même si la bougie d’allumage n’est pas encore entrée en jeu. C’est habituellement ce qui fait « claquer » un moteur, causant des performances déficientes et un danger de bris à long terme.

Si la majorité des moteurs automobiles vendus sur le marché fonctionnent parfaitement avec l’essence ordinaire à indice d’octane 87, certaines motorisations ont besoin d’essence à indice d’octane plus élevé pour éviter ces fameux claquements. Ceux-ci sont habituellement associés à des véhicules plus performants dont la mécanique utilise un ratio de compression plus élevé. Là, l’utilisation d’une essence à indice d’octane supérieur s’impose.

Toutefois, l’utilisation d’un carburant à indice d’octane plus élevé que ce qui est recommandé par le fabricant n’aura pas d’effet bénéfique sur votre moteur. Tout ce que vous ferez, c’est dépenser votre argent inutilement en payant plus cher le litre pour une essence qui fera exactement le même travail.

Photo: Alain Morin

L’éthanol
De nos jours, l’essence ordinaire contient environ 10% d’éthanol alors certaines essences à indice d’octane plus élevé n’en comprennent pas du tout.

Si une présence de 10% d’éthanol dans le carburant n’a absolument rien de néfaste pour les voitures modernes, des propriétaires de véhicules de collection ont déjà émis des plaintes à ce sujet, expliquant que l’éthanol pouvait avoir des effets néfastes à long terme.

Comme ces véhicules roulent très peu, la présence d’éthanol peut possiblement causer de l’évaporation qui pourrait faire apparaître de la moisissure dans le réservoir et dans les conduites de carburant. Des propriétaires consciencieux pourraient donc être tentés de se tourner vers de l’essence à indice d’octane plus élevé, simplement pour éviter l’éthanol.

Reste que mis à part quelques exceptions du genre, il vaut mieux utiliser le type d’essence qui est recommandé par le manufacturier.

Selon une étude publiée l’année dernière par l’American Automobile Association (AAA), aux États-Unis, les Américains gaspillent ainsi collectivement 2,1 milliards de dollars en optant inutilement pour une essence plus dispendieuse.

« Les conducteurs voient le mot « super » à la pompe et peuvent tenir pour acquis que cette essence est meilleure pour leur véhicule. Mais en ce qui concerne l’essence, « super » ne veut pas dire meilleur si votre voiture n’en a pas besoin », confirme John Nielsen, directeur au AAA.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×