Nissan LEAF NISMO RC : le futur de l’automobile sera tout sauf ennuyant

Publié le 9 octobre 2019 dans Événements spéciaux par William Clavey

Quelques jours après la grande marche pour le climat, le circuit du Mont-Tremblant tenait son événement annuel intitulé La Classique d’autonome, un incontournable pour les amateurs de performance. Un événement qui est tout sauf protecteur pour l’environnement...

Cela dit, même Tremblant a fait des efforts au chapitre des émissions de gaz à effet de serre cette année. Bien que le programme se concentre habituellement sur des voitures de course classiques, Porsche GT3 et Nissan Coupe Micra, les grands constructeurs en ont profité pour exposer leurs plus récents bolides électriques. L’un d’entre eux était la Nissan LEAF NISMO RC, une voiture de course privée d’un moteur thermique. L’équipe du Guide de l’auto a eu la chance de s’approcher de cette mystérieuse bagnole et de la mettre à l’essai sur circuit.

Un banc d’essai
Nissan demeure ferme au sujet de la LEAF Nismo RC : ce bolide n’est qu’au stade de prototype et ne présage aucun futur modèle au sein de la gamme. Du moins, c’est ce que nous a dit Didier Marsaud, directeur des communications chez Nissan Canada.

Chez le constructeur, on tente plutôt de démontrer que l’avenir de l’automobile peut en effet demeurer palpitant, même s’il est électrifié.

Basée sur une Nissan LEAF qui a été considérablement aplatie et élargie, sans oublier une conception entièrement composée de fibre de carbone, la LEAF NISMO RC est alimentée par deux moteurs électriques – un pour le train avant, l’autre pour le train arrière –, pour une puissance totale combinée de 332 chevaux et un couple imposant de 472 lb-pi. Nissan déclare que sa voiture de course ultralégère, qui ne pèse que 1 220 kg (2 689 lb), peut passer de 0 à 100 km/h en seulement 3,4 secondes.

Photo: Nissan

Notre période d’essai s’est déroulée lors des tours de soutien de la Coupe Micra, assis dans le siège passager pendant qu’un pilote expérimenté se chargeait de maîtriser la bête. Sans surprise, le couple des moteurs électriques est instantané, procurant des accélérations violentes de haut calibre. D’ailleurs, le niveau de performance nous fait penser à celui d’une Nissan GT-R. Son niveau d’adhérence dans les virages semble venir tout droit d’une autre planète. C’est vachement impressionnant!

En tant que passionné de performance, il est facile de reprocher à une voiture électrique comme celle-ci de ne pas émettre le moindre son. Une fois à bord, nous vous assurons toutefois que les décibels sont très présents. D’une part, en raison du manque flagrant d’isolation dans l’habitacle, mais aussi par le son de la mécanique en question. On entend les moteurs électriques effectuer leur boulot, tant lorsqu’ils procurent de l’énergie que lorsqu’ils la génèrent lors des freinages. C’est une sonorité futuriste, rappelant celle d’un film de science-fiction!

En raison d’une chaussée mouillée, il fut difficile d’exploiter toute cette puissance. Heureusement, le rouage intégral s’est montré efficace en sortie de virage, permettant à la NISMO RC d’effectuer quelques dérapages contrôlés élégamment, sans nécessairement perdre de vitesse. D’ailleurs, les moteurs électriques effectuent la vectorisation du couple, et peuvent même tourner dans le sens opposé afin d’aider l’auto à mieux pivoter dans les virages, chose qui est impossible à effectuer avec une voiture à essence.

Photo: Nissan

La LEAF NISMO RC nous fait comprendre qu’au chapitre de la performance, la voiture électrique surpasse ses homologues alimentés par moteur thermique. Son centre de gravité est plus bas, sa mécanique est plus simple et la puissance que génèrent ses moteurs est plus instantanée. Certes, il reste à résoudre l’autonomie des piles et le temps de recharge, mais les progrès technologiques en la matière nous démontre que c’est un problème qui ne persistera pas longtemps.

Bien que M. Marsaud stipule qu’aucun véhicule Nissan ne sera issu de la LEAF NISMO RC dans un avenir rapproché, tout laisse croire qu’une auto sport naîtra un jour de ce prototype. Son exécution est beaucoup trop réussie pour qu’il soit négligé, la preuve qu’une voiture de course peut être exaltante sans abriter un énorme moteur V8 sous son capot.

Photo: Nissan

Après cette balade, nous vous rassurons, chers puristes : même dans un monde électrique, les voitures à très haute performance procureront tout autant de sensations fortes à leur pilote.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×