La Toyota Corolla, une voiture à problèmes?

Publié le 6 décembre 2019 dans Questions des lecteurs par Antoine Joubert

Ma fille s’est procuré une Toyota Corolla 2016 neuve et depuis, elle n’a que des problèmes. Maintenant que la garantie est échue, le concessionnaire ne veut plus prendre la responsabilité de la rouille et ne garantit plus rien. Rouille au premier hiver dans le coffre, fil de haut-parleurs corrodé à la deuxième année, contamination de la peinture dès la première année et pare-chocs jaunis en raison de l’installation d’une pellicule protectrice. Nous sommes donc amèrement déçues et ma fille regrette d’avoir choisi une Toyota. Qu’en pensez-vous?

--------------------------

Bonjour Nicole,

D’abord, je dois vous mentionner que tous les véhicules, sans exception, font face à des problèmes de contamination de peinture sur une base annuelle. J’imagine que la voiture en question est de couleur pâle, peut-être blanche, et que vous avez ainsi pu constater de petits picots de rouille sur les parois latérales. Sachez alors que ces picots sont une conséquence de la poussière de freins et des résidus de la route. Un traitement de peinture et une décontamination annuelle sont donc recommandés. Pour cela, vous pouvez utiliser une pâte d’argile - un décontaminant - et par la suite, une cire protectrice, ou encore faire affaire avec un professionnel.

En ce qui concerne le jaunissement du pare-chocs, c’est à cause de la pellicule elle-même, qui n’est pas une pièce d’origine Toyota. Est-ce la pellicule qui a changé de couleur ou est-ce réellement la peinture, après avoir retiré la pellicule, qui a été affectée? Dans le deuxième cas, un polissage règlera le problème, mais il est clair que la faute ne revient pas au concessionnaire.

Quant aux problèmes de corrosion, Toyota doit les prendre en charge. Si le problème a été réglé rapidement au niveau du coffre, le concessionnaire a fait son boulot. Maintenant, sachez que la corrosion des fils de haut-parleurs est souvent due à une qualité médiocre de ces derniers, qui sont hélas exposés à un fort taux d’humidité au Québec, ou à toutes sortes de situations. Si Toyota s’en est occupé, c’est aussi ce qu’il fallait faire.

Il est certain que si votre voiture est âgée de quatre ans, Toyota ne peut couvrir chaque petit bobo. Si vous souhaitez éviter l’apparition de rouille prématurée, un traitement antirouille professionnel appliqué l’été serait fortement recommandé. Cela dit, à la lumière de ce que vous me mentionnez, je ne peux malheureusement pas vous dire que le concessionnaire est en tort. J’ajouterais même que vous avez entre les mains une excellente voiture qui sera fiable et durable pour longtemps. Mais vous savez maintenant que le choix d’une peinture pâle, non métallisée (ou blanche) demande un peu plus d’entretien. Parce que mon petit doigt me dit que votre voiture est de cette couleur.

En vidéo : la Toyota Corolla hybride 2020 mise à l'essai

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×