Audi Customer Racing : aux 24 Heures de Daytona et partout dans le monde

Publié le 29 janvier 2020 dans Course automobile par Gabriel Gélinas

Daytona International Speedway, Floride – Les 24 Heures de Daytona est l’une des épreuves mythiques en course d’endurance avec les 24 Heures du Mans, les 24 Heures de Spa et les 12 Heures de Sebring.

En 2020, et pour la deuxième année d’affilée, Audi Canada a choisi de commanditer une Audi R8 de l’écurie WRT Speedstar, inscrite dans la catégorie GTD à Daytona, et d’inviter le pilote canadien Daniel Morad, vainqueur de cette épreuve dans la catégorie GTD en 2017, à faire partie de l’équipe de quatre pilotes.

Et si l’équipe WRT Speedstar aligne une Audi R8 de compétition dans cette course légendaire, c’est que l’écurie l’a acquise par le biais du programme Audi Customer Racing, mis sur pied par la marque d’Ingolstadt il y a douze ans déjà.

La division Audi Customer Racing est dirigée par l’allemand Chris Reinke et, depuis les débuts de cette opération, plus de 500 voitures de course de la marque ont été vendues à des équipes de compétition à travers le monde, dont 250 voitures de la catégorie GTD, comme celle engagée par WRT Speedstar aux 24 Heures de Daytona en 2019 et 2020.

Photo: Audi Sport

Cette division est rapidement devenue une importante source de revenus pour Audi, en plus de permettre une synergie directe entre le développement de modèles de série et ceux de compétition. Le cas de la R8 actuelle, de seconde génération, en est un bon exemple, puisque la voiture sport et la voiture de course partagent plus de 50% de pièces.

Par ailleurs, les voitures de série comme celles de compétition sont assemblées sur la même chaîne de montage à l’usine Böllinger Höfe d’Audi, les R8 de série y étant produites du lundi au vendredi, alors que le samedi est réservé à la construction des R8 de course.

Le programme de course a également été bénéfique à la R8 de série actuelle dont le châssis a été grandement rigidifié suite au retour d'information donné par les équipes de compétition.

Une R8 de course « clé en mains » pour 369 000 euros
À titre d’exemple, le prix d’une R8 GTD est de 369 000 euros, avant taxes, importation et livraison, et les coûts d’opération de cette voiture de course se chiffrent à 16 dollars du kilomètre, alors que la première révision complète de la voiture de course ne se fait qu’après 20 000 kilomètres.

Même si ces coûts d’acquisition et d’opération semblent très élevés de prime abord, ils sont en fait plutôt raisonnables pour une équipe qui peut compter sur une voiture compétitive avec une formule « clé en mains ». En effet, Audi s’est déjà chargé de toute la recherche, du développement, de la mise au point, de la performance aérodynamique et de l’établissement de réglages spécifiques pour les circuits sur lesquels ces voitures vont courir.

Photo: Audi Sport

À chaque épreuve d’envergure à laquelle des voitures Audi sont inscrites, la marque allemande envoie un camion rempli de pièces de rechange, lesquelles servent à réparer les voitures en cas d’accident, ce qui évite aux équipes de devoir acheter et stocker ces pièces à l’avance.

De plus, les équipes clientes de Audi peuvent compter sur l’assistance d’ingénieurs de course provenant de chez Audi pour assister l’équipe et les pilotes.

Un podium à l’arrivée
Après 24 heures de course, l’Audi R8 de l’écurie WRT Speedstar pilotée par le Canadien Daniel Morad, le Suisse Rolf Ineichen, le Belge Dries Vanthoor et l’Italien Mike Bortolotti a rallié l’arrivée en troisième position, juste derrière le doublé composé de deux Lamborghini Huracan GTD et devant les Porsche, BMW, Ferrari, Acura et Lexus également engagées dans cette catégorie.

L’écurie WRT Speedstar s’attendait à ce que les Lamborghini soient rapides, ce qui fut le cas, mais aussi à ce que les Porsches soient avantagées par une meilleure consommation de carburant par rapport à la R8. Ce podium est donc très satisfaisant, mais l’équipe dirigée par le Belge Vincent Vosse et le Canadien Albert Au veut absolument remporter les 24 Heures de Daytona et ce n’est que partie remise pour l’an prochain.

De son côté, le pilote canadien Daniel Morad a fait un travail colossal dans les douze premières heures de la course. Rencontré quelques heures après avoir laissé le volant à ses coéquipiers, mais avant la fin de la course, il s’est dit enchanté par la R8. « Cette R8 GTD est un véritable tank. Au cours de mes deux présences en piste, j’ai été percuté par une Aston Martin qui a loupé son freinage et par une Mercedes-AMG qui a simplement tourné directement dans ma voiture à la chicane du bus stop. »

Photo: Audi Sport

« Je m’attendais à ce que la R8 ait subi beaucoup de dommages, mais ce ne fut pas le cas. Cette voiture est vraiment solide en plus d’être très maniable lors des changements de direction rapides dans les virages plus lents, grâce à son moteur monté en position centrale. La voiture est aussi très légère, ce qui aide au freinage, et sa vitesse de pointe est très bonne. »

Pour Daniel Morad, vainqueur dans la catégorie GTD aux 24 Heures de Daytona en 2017, l’édition 2020 lui a permis, encore une fois, de démontrer son immense talent, et on espère qu’il aura l’occasion de rouler jusqu’au Victory Lane du Daytona International Speedway lors de la prochaine épreuve des 24 Heures sur ce circuit mythique.

En vidéo : le son de l'Audi R8 V10 performance quattro 2020

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×