La Toyota Yaris éliminée aux États-Unis, quel sort au Canada?

Publié le 25 juin 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

Après avoir renouvelé la Yaris pour 2020, dont la version nord-américaine est en fait une Mazda2 déguisée, Toyota vient de confirmer qu’elle ne sera pas de retour l’an prochain aux États-Unis étant donné ses ventes trop faibles.

Est-ce que le Canada emboîtera le pas? C’est facile de l’imaginer. Après tout, il s’en est vendu seulement 465 au cours du premier trimestre de 2020 (légèrement affecté par la COVID-19) comparativement à 1 402 pour la même période en 2019, une baisse de 67%.

Contacté à ce sujet par Le Guide de l’auto, le directeur des relations publiques de Toyota Canada, Romaric Lartilleux, a tenté de se faire rassurant, mais pas au-delà de 2020 : « Nous continuons à vendre la Yaris Hatchback au Québec cette année et nos plans pour l’année 2021 seront annoncés ultérieurement. »

En admettant que l’héritière des Tercel et Echo soit bel et bien rayée de la carte, les acheteurs de voitures sous-compactes auront encore moins de choix. L’avenir est également incertain pour la Honda Fit (la nouvelle génération n’est toujours pas confirmée pour notre marché au moment d’écrire ces lignes), la Mitsubishi Mirage et la Chevrolet Spark. Sinon, il reste la Hyundai Accent, la Kia Rio, la Nissan Versa et la MINI Cooper.

L’abandon éventuel de la Yaris signifie aussi que le moyen le plus abordable de mettre la main sur une Toyota neuve serait la berline Corolla à 18 990 $. Nous vous informerons du sort officiel de la Yaris au Canada dès qu’il sera possible de le faire.

En vidéo: essai souvenir de la Toyota Yaris 2009

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×