Audi développe un nouveau « cerveau » pour ses futurs véhicules

Publié le 6 août 2020 dans Technologie/Véhicules autonomes par Gabriel Gélinas

Par voie de vidéoconférence, Audi a fait l’annonce que la marque a développé un nouvel ordinateur de contrôle central capable de gérer de façon harmonieuse et holistique tous les systèmes de la voiture.

On parle ici du contrôle du châssis, du moteur, de la boîte et du rouage, du freinage régénératif pour les véhicules électriques et hybrides et de toute l’électronique embarquée de ses véhicules.

Contrairement aux véhicules actuels, lesquels font appel à plusieurs dispositifs électroniques différents pour contrôler les divers systèmes du véhicule, ce nouvel ordinateur central sera assez puissant pour tout gérer en continu en faisant le lien entre les forces longitudinales et latérales agissant sur le châssis, la motorisation et la récupération d’énergie. Ce nouvel ordinateur sera dix fois plus gros que le module Electronic Chassis Platform (ECP) des véhicules actuels, lequel ne contrôle que le châssis et la direction.

Photo: Audi AG

En ajoutant le contrôle de la motorisation et de la récupération d’énergie, ce nouvel ordinateur deviendra le « cerveau » électronique des véhicules à venir de la marque, en contrôlant simultanément pas moins de 90 composantes différentes, contrairement à seulement une vingtaine dans le cas des modèles actuels, tout en étant dix fois plus rapide.

À titre d’exemple, lorsqu’un véhicule actuel de la marque aborde un virage, l’ordinateur de contrôle de la direction entre en action. Au même moment, celui chargé du contrôle des systèmes électroniques d’aide à la conduite peut envoyer une commande de correction de l’angle de braquage si celui détecte que le départ de la voie est imminent. Avec le nouvel ordinateur de contrôle, ces deux fonctions seront intégrées et gérées conjointement et non séparément, assurant ainsi une plus grande précision et linéarité à la direction.

Photo: Audi AG

Nouveaux dispositifs

Les systèmes de contrôle électronique des véhicules de la marque ont permis l’ajout de dispositifs de contrôle du roulis en virage via des barres anti-roulis à actuation électronique. Celles-ci se retrouvent découplées lors de la conduite en ligne droite afin de bonifier le débattement des liaisons au sol et, par conséquent, le confort ressenti dans l’habitacle, le contrôle de la direction active aux quatre roues ainsi que ceux contrôlant la suspension pneumatique adaptative, permettant notamment de soulever la caisse d’une A8 en une fraction de seconde lorsque les capteurs anticipent que la grande berline de luxe sera percutée latéralement afin que l’autre véhicule entre en contact avec le longeron du châssis, lequel est évidemment plus solide que la portière.

En ajoutant le contrôle de la motorisation et de la récupération d’énergie, ce nouvel ordinateur de contrôle offrira des gains en dynamique, en confort, en sécurité ainsi qu’en efficience.

En vidéo: Sur la route avec le Audi RS Q8 2020

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×