Mercedes-Benz EQA : un nouveau VUS électrique en petit format

Publié le 20 janvier 2021 dans Nouveaux modèles par Guillaume Rivard

Mercedes-Benz a dévoilé aujourd’hui un nouveau membre de sa gamme de véhicules électriques naissante. Appelé EQA, il s’agit d’un VUS sous-compact qui s’apparente de près au GLA que nous connaissons déjà – et le petit frère de l’EQC qui tarde toujours à arriver au Canada.

Le constructeur allemand promet une conduite dynamique au volant de ce petit véhicule agile et fougueux, qui adapte la structure du nouveau GLA en intégrant un compartiment spécial pour la batterie sous le plancher.

La version qui sera initialement offerte, portant le nom EQA 250, exploite un moteur électrique de 140 kilowatts (188 chevaux). D’autres suivront plus tard avec un second moteur électrique et un rouage intégral, affichant une puissance de 200 kilowatts (268 chevaux) ou plus.

Photo: Daimler

Pour ce qui est de l’autonomie, les divers chiffres avancés par Mercedes-Benz sont basés sur les protocoles d’essai NEDC et WLTP utilisés en Europe. Ils vont jusqu’à 500 kilomètres et plus. La commercialisation du Mercedes-Benz EQA au Canada est incertaine pour l’instant, mais le cas échéant, il faudrait s’attendre à un peu moins.

Un système de navigation dit intelligent aidera le conducteur à choisir l’itinéraire le plus efficace pour se rendre à destination en fonction des conditions routières et météo, mais aussi de la recharge nécessaire en cours de route. Il s’ajustera également à la circulation et au style de conduite.

Photo: Daimler

À l’instar du Volkswagen ID.4, on retrouve de série une pompe à chaleur qui améliore la gestion thermique de la batterie et optimise le chauffage de l’habitacle, augmentant du même coup l’autonomie du véhicule, peu importe la température. L’EQA possède aussi un assistant de conduite Éco et, naturellement, une foule de dispositifs de sécurité et d’aide à la conduite pour prévenir les collisions et les pertes de contrôle.

Sur le plan du design, le Mercedes-Benz EQA est le premier modèle de la gamme EQ dont l’aérodynamisme a été entièrement développé par ordinateur. Sa silhouette fluide, avec une ligne de toit de style coupé et des panneaux couvrant presque tout le dessous, se traduit par un coefficient de traînée de seulement 0,28 – très bas pour un véhicule utilitaire. Comme pour l’EQC, les designers ont conservé l’apparence d’une calandre traditionnelle à l’avant, mais bien sûr celle-ci est fermée. Les roues de 18 pouces ont également une vocation aérodynamique.

Photo: Daimler

Une bande de lumière à DEL relie les feux de jour et une autre fait de même à l’arrière. Des accents bleutés ornent les phares comme sur les autres modèles EQ. À l’intérieur, des garnitures or rosé, des éléments illuminés et un éclairage ambiant sont disponibles pour égayer le décor. Propulsée par le tout dernier système MBUX, l’instrumentation est propre aux véhicules électriques de Mercedes également.

On le répète, la venue du Mercedes-Benz EQA au Canada reste à confirmer. Tel que mentionné dans un article précédent, la compagnie va d’abord nous offrir une grande berline appelée EQS (le modèle de série sera dévoilé sous peu) pour rivaliser avec les Tesla Model S et Porsche Taycan. Ensuite, on devrait enfin voir arriver le VUS compact EQC.

En vidéo : Le Guide de l'auto essaie le Mercedes-Benz EQC

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×