Chevrolet Bolt EUV 2022 : quand la Bolt se prend pour un VUS

Publié le 14 février 2021 dans Nouveaux modèles par Guillaume Rivard

General Motors a choisi le jour de la St-Valentin pour dévoiler enfin son très attendu multisegment électrique dérivé de la Bolt EV. Est-ce que le tout nouveau Chevrolet Bolt EUV 2022 deviendra un coup de cœur pour les consommateurs québécois?

C’est certainement un véhicule qui a fière allure et qui possède plusieurs bons attributs, mais qui offre aussi quelques déceptions – du moins sur papier.

Design unique

Au premier coup d’œil, c’est assez réussi. Bien qu’il ressemble beaucoup à la Bolt EV 2022 fraîchement redessinée et qu’il repose sur la même plateforme, le Bolt EUV possède un design unique. Aucun panneau de carrosserie n’est pareil entre les deux modèles et le second est plus long de 16 centimètres.

Les phares à DEL sont inclus de série, tandis que les feux de jour servent aussi de clignotants séquentiels. Sous le capot en relief se trouve un logo de Chevrolet noir et une calandre partiellement fermée par un panneau de la même couleur que le reste du véhicule. Les jantes sont différentes de celles de la Bolt EV et des longerons de toit sont ajoutés. Un toit panoramique est optionnel.

À l’intérieur, on retrouve des sièges, des commandes et une instrumentation de conception nouvelle. L’écran central tactile de 10,2 pouces s’accompagne d’un affichage numérique de huit pouces derrière le volant (chauffant, tout comme les sièges avant). Apple CarPlay et Android Auto sans fil sont inclus. Idem pour un plateau de recharge sans fil.

Photo: General Motors

Par ailleurs, il n’y a pas de levier de vitesses, seulement des boutons et interrupteurs, ce qui libère un peu d’espace sur la console. Un nouveau bouton pour la conduite à une seule pédale permet de garder le système actif entre les utilisations du véhicule.

Pas très utilitaire

Étant plus long que la Bolt EV, on pourrait s’attendre à ce que le multisegment Bolt EUV soit plus spacieux et pratique. C’est le cas pour les jambes aux places arrière avec un gain de 7,2 centimètres, mais le dégagement pour les épaules et les hanches à ce même endroit n’est pas plus généreux (l’extérieur est plus haut et plus large d’à peine cinq millimètres!).

Attendez, il y a pire : le Bolt EUV offre moins d’espace de chargement que la Bolt EV. Oui, vous avez bien lu. Le premier affiche un volume de 462 litres avec les dossiers arrière relevés et 1 611 litres quand ils sont rabattus, alors que la seconde peut transporter respectivement 470 et 1 614 litres.

Photo: General Motors

Et si vous espériez l’ajout d’un rouage intégral ou une capacité de remorquage accrue, oubliez ça.

Même groupe motopropulseur

Le Chevrolet Bolt EUV 2022 exploite le même moteur électrique de 150 kilowatts (200 chevaux) que sa « petite » sœur. Parce qu’il est légèrement plus lourd, sa batterie au lithium-ion de 65 kWh procure une autonomie officielle de 402 kilomètres au lieu des 417 de la Bolt EV.

Un câble de recharge à double intensité est inclus de série, permettant de brancher le Bolt EUV autant dans des prises de 120 volts que dans celles de 240 volts, qui assurent une recharge complète en sept heures environ. En se servant d’une borne rapide publique, Chevrolet mentionne qu’on pourra regagner jusqu’à 154 kilomètres d’autonomie en 30 minutes.

Photo: General Motors

À propos, aux États-Unis, la compagnie va même payer pour l’installation d’une borne domestique de 240 volts chez les clients qui le peuvent. GM Canada nous dit cependant qu’un tel programme ne sera pas offert chez nous.

Un avantage du Bolt EUV, des deux côtés de la frontière, est l’option du système de conduite semi-autonome mains libres Super Cruise. Jusqu’ici réservé à Cadillac, c’est la première fois qu’on le retrouve dans un produit Chevrolet. Ce système est compatible avec plus de 320 000 kilomètres d’autoroutes en Amérique du Nord. Par contre, à la différence de Cadillac, la version ici offerte ne permet pas les changements de voies automatiques.

On connaît déjà le prix

Le Chevrolet Bolt EUV 2022 affichera un PDSF de 40 198 $, plus les frais de transport et de préparation de 1 800 $. Cela le rend éligible aux subventions fédérale et provinciale totalisant 13 000 $. Ce prix plutôt alléchant représente une baisse de près de 5 000 $ en dessous du prix de son principal concurrent, le Hyundai Kona électrique (PDSF de 44 999 $), qui offre une autonomie de 415 kilomètres.

Photo: General Motors

« Nous sommes engagés à rendre les véhicules électriques plus accessibles pour tous. Le tout nouveau Bolt EUV et la Bolt EV redessinée offrent aux consommateurs plus de choix et de raisons de passer à l’électrique », a déclaré le président et directeur général de GM Canada, Scott Bell.

La production du Chevrolet Bolt EUV 2022 débutera vers la fin du printemps et les ventes, au cours de l’été. À plus long terme, il n’est pas prévu que ce petit utilitaire migre vers la nouvelle architecture avec batterie Ultium de GM, qui fournit une autonomie supérieure.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×