McLaren Artura 2022 : l’hybride revient chez McLaren

Publié le 17 février 2021 dans Nouveaux modèles par Guillaume Rivard

Tel que promis, McLaren a dévoilé sa première voiture sport hybride depuis la célèbre P1.

L’Artura ressemble beaucoup aux modèles de la Sports Series qu’elle vient remplacer au sein de la gamme du constructeur anglais, mais ne vous trompez pas : il s’agit d’un tout nouveau bolide qui emploie une nouvelle plateforme légère en carbone, plusieurs nouveaux composants de suspension ainsi qu’un nouveau V6 biturbo jumelé à un moteur électrique.

En passant, l’Artura ne fait pas référence à une personne (comme la McLaren Senna nommée en l’honneur du légendaire pilote de F1 brésilien Ayrton Senna), mais plutôt à « l’art du design combiné à la technologie future ».

Photo: McLaren

Beaucoup de puissance

Commençons par le V6 de 3,0 litres, dont les turbocompresseurs sont placés entre les rangées de cylindres séparées de 120 degrés. Plus léger de 110 livres par rapport aux V8 de McLaren, il génère à lui seul 577 chevaux et 341 livres-pied de couple. Toutefois, en ajoutant le moteur électrique, la puissance totale s’élève à 671 chevaux et le couple, à 531 livres-pied – avec une très grande partie disponible à bas régime.

L’énergie du second provient d’une batterie de 7,4 kWh qui procure aussi une autonomie électrique d’environ 30 kilomètres. Une boîte à double embrayage à huit rapports s’occupe de transférer la puissance aux roues arrière seulement. Fait intéressant : elle ne compte pas de marche arrière. C’est plutôt le moteur électrique qui tourne à contresens pour faire reculer la voiture. En outre, le différentiel à verrouillage électronique est une première pour McLaren.

Photo: McLaren

Poids plume

La suspension avant comprend des amortisseurs adaptatifs et des leviers triangulaires, alors que celle d’en arrière allie un levier triangulaire supérieur avec des bras multiples au niveau inférieur. Le système de contrôle proactif de l’amortissement propose les modes Confort, Sport et Piste. À cela s’ajoutent des roues avant de 19 pouces et arrière de 20 pouces chaussées de pneus Pirelli P-Zero – réguliers ou de course au choix de l’acheteur.

La McLaren Artura pèse 3 305 livres, soit environ une centaine de plus que la 570S, mais elle accélère de 0 à 100 km/h en 3,0 secondes et de 0 à 200 km/h en 8,3 secondes avant d’atteindre une vitesse de pointe limitée électroniquement à 330 km/h.

À l’intérieur, le décor deux tons est pensé en fonction du conducteur. L’écran central vertical de huit pouces est orienté dans sa direction et l’instrumentation numérique est fixée à la colonne de direction de sorte qu’elle suit les mouvements du volant.

Photo: McLaren

On y retrouve tous les gadgets et applications les plus modernes comme Apple CarPlay et Android Auto, des mises à jour logicielles à distance, un régulateur de vitesse adaptatif et un système de télémétrie pour la piste. Notons aussi que deux types de sièges sont offerts, dont ceux appelés Clubsport favorisant une ergonomie optimale, et que l’espace intérieur convient amplement à des conducteurs mesurant jusqu’à six pieds et quatre pouces, selon la compagnie.

La McLaren Artura peut être commandée dès maintenant et les livraisons débuteront cet été. Son prix canadien reste à confirmer, mais elle se vend à partir de 225 000 $ aux États-Unis.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×