Ontario : une usine de General Motors fermée pour au moins deux mois

Publié le 3 mai 2021 dans Actualité par Guillaume Rivard

L’usine CAMI de General Motors à Ingersoll, en Ontario, est en arrêt de production depuis le 8 février et elle le restera encore au moins jusque dans la semaine du 28 juin – une pause de près de cinq mois.

C’est dans cette usine qu’est fabriqué le VUS compact Equinox, un produit important pour Chevrolet.

La raison, encore une fois, est cette pénurie de semi-conducteurs (puces électroniques) qui affecte diverses industries à la grandeur de la planète. Une porte-parole a pourtant déclaré à Automotive News Canada que GM fait présentement tout en son pouvoir pour se procurer les semi-conducteurs disponibles auprès des fournisseurs et les installer dans ses modèles les plus populaires, dont les camionnettes pleine grandeur et les VUS.

Le Chevrolet Equinox est le troisième véhicule le plus vendu de GM au Canada, derrière les camionnettes Chevrolet Silverado et GMC Sierra. Or, si une majorité de modèles ont augmenté leurs ventes au premier trimestre de 2021 par rapport à la même période de 2020, où la pandémie de COVID-19 commençait à frapper le pays, l’Equinox a affiché une baisse drastique de 30,9% (2 613 unités).

Photo: Guillaume Fournier

Rien ne va plus, donc, pour ce VUS compact qui se frotte à des concurrents de plus en plus modernes et sophistiqués. Rappelons que les changements de mi-mandat de l’Equinox, initialement prévus pour l’année-modèle 2021, ont été repoussés à 2022 en raison de la situation avec la pandémie.

On ne sait pas pour le moment quand l’Equinox 2022 sera prêt exactement, ni ce qu’il advient des commandes déjà faites pour un exemplaire 2021. Le Guide de l’auto a communiqué avec GM Canada et on attend une réponse.

Selon plusieurs analystes du marché, la pénurie de semi-conducteurs risque d’avoir des répercussions dans l’automobile jusqu’à l’année prochaine.

Pendant ce temps, Toyota Canada a suspendu ses opérations jusqu’à nouvel ordre dans ses trois usines ontariennes, mais pour une raison différente, soit des cas positifs de COVID-19 chez l’un de ses principaux fournisseurs. Il s’agit d’une mesure préventive exceptionnelle. C’est là que sont assemblés les très populaires Toyota RAV4 et Lexus RX, incluant leurs versions hybrides (excepté le RAV4 Prime).

En vidéo : Des explications sur la pénurie de puces électroniques

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×