Vols de voitures : les Honda CR-V sont les plus prisés

Publié le 31 mai 2021 dans Actualité par Journal de Montréal

Par Erika Aubin et Antoine Lacroix

Les propriétaires de Honda CR-V devraient garder leur véhicule à l’œil, car il s’agit d’un modèle particulièrement prisé par les cambrioleurs ces derniers temps.

« Depuis six à huit mois, 70% des vols d’auto au Québec sont des CR-V. La Honda Civic est aussi très populaire », soutient Freddy Marcantonio, vice-président développement des affaires et distribution chez Repérage Tag. 

Le Montréalais Stéphane Daniel l’a appris à ses dépens, lui qui a vu son CR-V 2019 être volé avec une facilité déconcertante en moins de 120 secondes par deux individus, le 3 mai dernier, tout juste avant le couvre-feu.

« Et de ce qu’on m’a dit, ce sont des amateurs. Parce que normalement ça prendrait 30 à 40 secondes pour les pros », explique-t-il.

Selon toute vraisemblance, les voleurs ont réussi à forcer la portière à l’aide d’un objet. Une fois à l’intérieur du véhicule, ils n’ont eu qu’à brancher un engin afin de forcer le démarrage sans la clé, puis le tour était joué.

« Pas normal »

C’est la deuxième fois de sa vie qu’il subit un tel larcin. En 2013, la même chose lui était arrivée, encore une fois avec un CR-V. Et plusieurs personnes qu’il connaît ont connu un scénario identique depuis un an, pour le même modèle.

« Les assurances remboursent, OK, et puis ? Pendant ce temps-là, moi je perds du temps à devoir gérer tout ça. Il faut faire quelque chose, le fabricant doit changer ses façons de faire. C’est pas normal que ce soit aussi facile », dénonce M. Daniel.

Les trois premiers rangs du palmarès des voitures les plus prisées des voleurs au Québec en 2020 sont d’ailleurs occupés par différents modèles de CR-V, selon des données du Bureau de l’assurance du Canada.

« Il y a une recrudescence dans le nombre de CR-V qu’on récupère [au port de Montréal]. Il y en a plus que par les années passées », confirme de son côté Jacques Lamontagne, directeur par intérim des Services d’enquête du Québec pour le Bureau d’assurance du Canada.

Forte demande

Ce modèle n’est pas plus facile à voler qu’une autre voiture, mais la demande est très forte tant au Québec qu’ailleurs dans le monde, souligne Freddy Marcantonio. 

Dans certains pays où il y a des embargos par année sur le nombre de CR-V vendus, ils peuvent valoir jusqu’à 80 000 $ US sur le marché noir.

« Les CR-V, comme plusieurs autres modèles, ont une plateforme mondiale [...] Même si le futur propriétaire a un accident, il va être capable de trouver les pièces pour réparer sa voiture dans son pays », précise-t-il.

En vidéo: les 10 véhicules les plus volés au Québec en 2020

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×