BMW i4 2022 : cinq choses à savoir

Publié le 5 juin 2021 dans Survol par Dominic Boucher

La gamme électrique de BMW s’étend grâce à l’ajout de nouveaux véhicules en 2022, les iX et i4.

Avec la très attendue i4, une berline qui voit la Tesla Model 3 dans sa soupe, un nouveau chapitre s’ouvre quant à l’électrification de la marque bavaroise.

Voici cinq choses à savoir à propos de la BMW i4 2022.

Photo: BMW

Des airs de déjà vu

Le constructeur allemand semble vouloir étendre les grosses grilles des BMW M3 et M4 à plusieurs modèles de sa gamme. La i4 ne fait pas exception.

Globalement, la BMW i4 reprend les formes de son équivalent à essence, la Série 4, grâce à son allure de coupé avec le toit fuyant. La version d’entrée de gamme se distingue avec un pare-chocs au fini lustré et des prises d’air verticales aux extrémités, tandis que la variante plus performante arbore des prises d’air massives, en référence aux classiques M3 et M4. Celles-ci permettront notamment une meilleure ventilation pour les freins.

Remarquez aussi les phares allongés conférant un caractère plus agressif.

Photo: BMW

Une première M électrique

Deux moutures distinctes de la i4 2022 seront d’abord offertes au Canada. La version d’entrée de gamme, la i4 eDrive40, est munie d’un moteur électrique situé à l’arrière, lequel développe 335 ch et 317 lb-pi de couple. Naturellement, puisqu’il s’agit d’un véhicule électrique, la transmission a un seul rapport. Par ailleurs, le rouage est uniquement à propulsion.

Pour les amateurs de puissance, BMW propose enfin une première mouture électrique à la sauce M. La i4 M50 propose une cavalerie plus impressionnante grâce à l’ajout d’un moteur à l’avant. Bref, en combinant les valeurs des moteurs avant (255 ch) et arrière (308 ch), la M50 génère un total de 536 ch. Le rouage est intégral.

En matière de performance, cette dernière boucle le chrono de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, alors que la première fait l’exercice en 5,7 secondes. De plus, la M50 a une fonction qui lui permet d’extirper temporairement 67 ch et 48 lb-pi de couple supplémentaires grâce au « Sport Boost ».

Photo: BMW

Autonomie électrique

Peu importe la mouture choisie, la BMW i4 est équipée d’une batterie de 72 cellules pouvant emmagasiner un total de 81,5 kWh.

Grâce à son rouage à propulsion, la i4 eDrive40 peut parcourir une distance de 475 kilomètres. Cette donnée diminue à 385 kilomètres avec la M50, qui utilise deux moteurs plutôt qu’un.

Du côté de la recharge, une borne de niveau 2 recharge la pile de 0 à 100% en huit heures. Si le temps n’est pas de votre côté, une borne de charge rapide permet de remplir la batterie de 10% à 80% en 31 minutes. Avec une borne de 200 kW, BMW clame qu’il est possible d’augmenter l’autonomie de 90 miles (environ 145 km) en seulement 10 minutes.

Photo: BMW

Conduite dynamique

Avec la i4, BMW concentre ses efforts sur l’expérience de conduite. En ce sens, plusieurs technologies permettent à la i4 d’être dynamique. D’abord, plusieurs composantes et pièces comme le capot, les ailes avant et les jambes de force, toutes en aluminium, sont utilisées pour solidifier et alléger le châssis.

Par ailleurs, la BMW i4 eDrive40 fait appel à des amortisseurs variables à l’avant et une suspension pneumatique à l’arrière. La voiture roule sur des jantes de 18 ou 19 pouces. La M50, quant à elle, ajoute la suspension adaptative M avec barres antiroulis (en option pour la eDrive40), des freins de performance M ainsi que des jantes de 19 pouces d’une monte pneumatique mixte. D’autres jantes de 19 et 20 pouces sont disponibles.

Sur le plan aérodynamique, le coefficient de traînée est de 0,24; soit 0,01 en deçà de sa rivale, la Tesla Model 3. Le coefficient de traînée augmente à 0,25 pour la M50.

Photo: BMW

Habitacle technologique

À bord, le conducteur est servi par deux écrans juxtaposés en un seul élément. Le premier, derrière le volant, mesure 12,3 pouces, alors que celui situé sur la console centrale est de 14,9 pouces. Ce dernier sera muni de la plus récente itération du système iDrive.

Photo: BMW

Concernant l’infodivertissement, la compatibilité à Apple CarPlay et Android Auto arrive de série. Sur le plan sonore, les haut-parleurs Harman/Kardon ont une puissance de 205 watts. Les amateurs de son peuvent aussi opter pour un ensemble de 464 watts.

Plusieurs autres technologies, comme l’assistance vocale, la configuration des lumières d’ambiance et l’affichage tête haute sont de série.

Cependant, les deux variantes de la i4 seront commercialisées dès les prochains mois sur plusieurs marchés européens, et feront leur entrée au Canada dès le premier trimestre de 2022. Le modèle sera offert à partir de 54 990 $, ce qui le rendra éligible à une subvention de 8000 $ pour les acheteurs québécois. 

En vidéo: les véhicules électriques qui offrent la meilleure autonomie en 2021

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×