Rappel majeur pour le Ford Explorer et sa suspension

Publié le 19 juillet 2021 dans Rappels par Guillaume Rivard

Ford a récemment un rappel majeur qui touche quelque 775 000 Explorer des années 2013 à 2017. Du nombre, 676 152 se trouvent en Amérique du Nord, dont 32 095 au Canada.

La vaste majorité ont été vendus dans des régions propices à la corrosion, notamment celles avec des hivers froids et humides où l'utilisation du sel de déneigement est importante, comme le Québec, l’Ontario et les provinces maritimes.

Le problème est que le joint à rotule extérieure du bras de la suspension arrière pourrait se bloquer. Le cas échéant, le bras en question pourrait casser en conduisant et sérieusement compromettre non seulement la tenue de route mais aussi la sécurité. En plus d’un bruit de cognement, il est fort possible que la direction fasse des siennes également.

Photo: Ford

C’est l'année dernière que Ford s’est rendu compte de ce défaut, mais son ampleur est maintenant plus grande qu’on le croyait. Il faut préciser aussi que les véhicules ont fait partie d’au moins une autre campagne de rappel dans le passé en lien avec la suspension, dont celle de juin 2019.

Ford mentionne que six incidents avec blessures ont été signalés jusqu’à maintenant à la grandeur du continent nord-américain, incluant deux au Canada. Heureusement, il n’y a eu aucun décès.

Les propriétaires concernés recevront un avis à partir de la mi-août. Les concessionnaires vont inspecter les joints à rotule des bras de la suspension arrière et les remplacer au besoin. Les bras de suspension seront par ailleurs remplacés par un nouveau modèle de bras.

En studio : À quoi s’attendre du Ford Explorer 2015?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×