Chevrolet Bolt EV : GM recommande de laisser suffisamment d'espace

Publié le 23 septembre 2021 dans Actualité par Journal de Montréal

Par Clara Loiseau

La saga entourant le rappel les Chevrolet Bolt de General Motors (GM) continue alors le média américain Bloomberg annonçait mercredi dernier que le géant de l’automobile allait envoyer une quatrième recommandation aux propriétaires de ces voitures électriques à la suite de l’incendie d’une douzième voiture. 

Par mesure de sécurité, le géant américain aurait demandé à ses clients d’éviter de se garer à moins de 15 mètres d’autres véhicules afin de ne pas endommager les autres automobiles en cas d’incendie. Selon Philippe-André Brisson, directeur des relations publiques pour GM au Québec, cette nouvelle émise par le média américain Bloomberg mercredi dernier serait erronée.

«C’est une information qui a été prise hors contexte par notre porte-parole aux États-Unis, l’information a été exagérée», soutient-il par téléphone.

Par courriel jeudi midi, l’entreprise a fait savoir que « par mesure de précaution, GM recommande aux clients de laisser suffisamment d'espace autour de leur véhicule, peu importe l'endroit où ils choisissent de stationner », mais n’a pas préciser de distance exacte.

Depuis le mois d’août, les propriétaires de Bolt étaient déjà invités à ne pas charger leur voiture à plus de 90%, ne pas descendre en dessous de 113 km d’autonomie et d’éviter de garder leur véhicule à l’intérieur durant la nuit après une recharge.

Au total, près de 141 000 véhicules, dont plus de 10 000 se trouvent au Québec, sont concernés par ce rappel historique. Cela coûtera près de 1,8 milliard de dollars américains, soit 2,8 G$ de dollars canadiens, au constructeur automobile qui s’est engagé à remplacer toutes les batteries.

Batterie défectueuse

Après enquête, l’entreprise américaine a constaté des défauts de fabrication d’un module dans la batterie, fabriquée par LG Chem, était la cause de certains incendies.

«Une certaine proportion des batteries ont été fabriquées avec un petit repli qui aurait dû être plié d’un bord et en fait il a été plié de l’autre côté. Ça cause pour certaines batteries un risque de feu, mais c’est seulement une certaine partie de la production qui a ce problème-là», soutient Simon-Pierre Rioux, président de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ).

En attendant que le fournisseur de batterie soit en mesure de fournir de nouvelles piles, toute la chaîne de production des nouvelles Bolt EV et EUV 2022 ont été entièrement arrêtées.   

Photo: Marc Lachapelle

Pas de panique

Toutefois, il ne faut pas céder à la panique puisque le risque d’incendie demeure tout de même extrêmement faible, rappelle Frédéric Mercier, chef du contenu automobile pour Le Guide de l’auto.

«Pour le moment, GM peut juste faire des recommandations pour éviter qu’il y ait plus de dégâts, si jamais il y a un incendie», explique M. Mercier.

Il faut aussi noter que pour le moment, aucune des voitures vendues au Canada n’a été victime de ce genre d’accident.

Pour Simon-Pierre Rioux, de l’AVÉQ, il faut tout de même voir du bon dans cette histoire.

«Mieux vaut avoir ces petits problèmes de fabrications là tôt dans l’histoire du véhicule électrique, qu’on puisse ensuite tourner la page sur ce chapitre», soutient-il.              

- Avec l'AFP

En vidéo: l'avantage financier de la voiture électrique

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×