Lancement d’une nouvelle gamme d’autobus urbains zéro émissions conçus au Québec

Publié le 25 février 2022 dans Actualité par Agence QMI

Le constructeur d’autobus électriques québécois Letenda a dévoilé jeudi une nouvelle génération d’autobus 100% zéro émission et adapté aux conditions hivernales canadiennes. 

Le premier modèle, Electrip, a été entièrement développé au Québec et rassemble « le meilleur des plus récentes technologies durables », a indiqué Letenda par communiqué, jeudi.

« C’est avec fierté que nous présentons aujourd’hui le fruit de six ans de recherches et d’efforts [...]. Cette réalisation a été rendue possible grâce à une équipe expérimentée incluant des chefs de file mondiaux en technologies de véhicule électrique et des manufacturiers québécois dans le but de développer et commercialiser un autobus innovant », a déclaré Nicolas Letendre, président et chef de la direction de Letenda.

« L’Electrip est parfaitement adapté pour les sociétés de transports désirant réduire leur impact environnemental et optimiser leurs opérations tout en passant à la mobilité durable », a-t-il ajouté.

Ce premier modèle de la gamme Letenda mesure neuf mètres et est décrit par l’entreprise comme étant « ultraléger et de longue autonomie». La structure est principalement faite d’aluminium «et inspirée de l’industrie aéronautique ».

L’autobus peut accueillir jusqu’à 45 personnes, dont 24 personnes assises et jusqu’à six fauteuils roulants.

Pour réaliser son projet, Letenda a notamment travaillé avec Rio Tinto et a obtenu une subvention de 1 million $ du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, du ministère de l’Énergie et de Ressources naturelles du Québec ainsi qu’une aide financière du Conseil national de recherches du Canada.

« Letenda démontre qu’au Québec, on a toute l’expertise nécessaire pour s’illustrer dans le secteur du transport électrique commercial. C’est grâce à de telles réalisations que nous pourrons bâtir un écosystème performant dans le secteur des batteries, des véhicules électriques commerciaux, du recyclage de batteries et de l’énergie verte », a déclaré le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon.

« Le secteur des transports routiers, à lui seul, représente près de 35% des émissions de gaz à effet de serre au Québec. Ainsi pour réduire ces émissions, une des cibles consiste à ce que 55% des autobus urbains soit électriques d’ici 2030 », a pour sa part indiqué François Bonnardel, ministre des Transports.

En vidéo : investissements chez Lion Électrique - Entrevue Marc Bédard, président et fondateur

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×