Polestar O2 : un roadster électrique suédois, ça vous branche?

Publié le 2 mars 2022 dans Nouveaux modèles par Guillaume Rivard

La jeune marque Polestar ne compte présentement qu’un seul modèle avec la fin de la production du coupé hybride Polestar 1, mais elle en lancera trois nouveaux sur le marché d’ici 2025, soit deux VUS (à commencer par le Polestar 3) et une berline haut de gamme.

Pourquoi pas un futur roadster? Bien que ce genre de voiture soit devenu niché, Polestar s’y intéresse quand même, comme en témoigne le concept O2 présenté aujourd’hui.

« C’est la vedette de notre marque, un avant-goût de ce que nous pouvons concevoir avec le talent et la technologie que nous avons ici, affirme Thomas Ingenlath, chef de la direction de Polestar. Ce concept a un style incroyable, et le fait de pouvoir baisser le toit et de ne pas entendre de moteur promet des sensations fantastiques. »

Photo: Polestar

Sur le plan du design, le Polestar O2 s’apparente à un autre concept, le Precept dévoilé en 2020, mais il adopte une silhouette très basse et large avec des porte-à-faux courts comme une authentique voiture sport. L’aérodynamisme est étudié de façon à maximiser l’autonomie, par exemple les conduits intégrés qui canalisent l’air par-dessus les roues et les flancs, ou encore les feux arrière qui agissent comme des lames pour briser la turbulence derrière l’auto.

Malheureusement, aucune donnée technique n’est avancée par Polestar, donc impossible d’avoir une idée de la puissance ni des distances qu’il serait possible de franchir. La compagnie dit toutefois que l’accélération en ligne droite n’est pas tout et que « le véritable plaisir commence lorsqu’on tourne le volant ».

Photo: Polestar

Une plateforme extrêmement rigide (créée sur mesure à l’aide d’un alliage d’aluminium) et une direction nerveuse sont aussi mentionnées, contribuant à une tenue de route stable et précise.

Quant à l’habitacle à quatre places (de type 2+2), il fait sans surprise usage de matériaux recyclés et recyclables, plus précisément du polyester et de l’aluminium, en partant du principe de production circulaire. L’idée est aussi de réduire le poids de la voiture.

Photo: Polestar

Et dernier détail qu’il faut absolument mentionner : un drone autonome est placé derrière les sièges arrière et peut se déployer dans les airs pendant qu’on roule (jusqu’à une vitesse de 90 km/h) pour filmer des séquences de conduite – beaucoup mieux qu’une caméra de tableau de bord! Il est ensuite possible, lors d’un arrêt, de créer des vidéos et de les partager via l’écran central de 15 pouces.

Continuez de suivre Le Guide de l’auto pour voir tous les autres développements concernant Polestar.

En vidéo : Notre essai routier de la Polestar 2

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×