Le patron de Ford veut 100 % de ventes en ligne et des prix fixes

Publié le 2 juin 2022 dans Actualité par Guillaume Rivard

À la veille d’une annonce d’un investissement de 3,7 milliards $US et de la création de 6 200 emplois dans trois usines américaines pour accélérer la production de véhicules électriques mais aussi lancer de nouveaux modèles à combustion, dont les prochaines Mustang et Ranger, le chef de la direction de Ford, Jim Farley, en a lui aussi profité pour faire des révélations majeures.

S’exprimant dans le cadre de l’événement Annual Strategic Decisions Conference de la firme Bernstein, il a parlé abondement de la nécessité pour l’industrie automobile de se consolider à plusieurs niveaux.

Selon Farley, Ford doit prendre le virage de la vente en ligne et fixer elle-même les prix pour qu’il n’y ait plus de négociation et de hausses chez les concessionnaires. Ces derniers seraient appelés à s’occuper essentiellement du service à la clientèle.

« C’est exactement ce que nous devons faire du côté de la vente au détail, a-t-il déclaré. Nous devons avoir des prix non négociés. Nous devons aller 100% en ligne. Les véhicules, sans inventaire chez les concessionnaires, iront directement aux clients, avec les livraisons qui se feront à distance. » Un tel modèle d’affaires n’est pas sans rappeler celui de Tesla, mais Farley s’est évidemment gardé de faire référence à son rival américain lors de son discours.

Photo: Marc Lachapelle

« En même temps, le fait d’avoir une présence physique (les concessionnaires) nous donne un avantage par rapport à la concurrence, a-t-il enchaîné. Je crois que certains clients du Mustang Mach-E et du F-150 Lightning aimeraient beaucoup pouvoir avoir une Mustang pour le weekend. Ou encore un Super Duty. Nous pouvons faire ça, mais pas eux. »

Est-ce à dire que Ford permettra les échanges ou la location à très court terme, comme le fait Porsche par exemple, dans un avenir rapproché? C’est possible.

Enfin, toujours dans l’optique de consolidation, Farley a semblé annoncer la disparition éventuelle de modèles jadis très populaires : « Notre travail est d’avoir les ressources pour le futur. Nous allons avoir des marques de passion, mais nous n’allons pas avoir des produits de base comme des Edge et des Escape. Des Mustang et des Bronco, c’est bon. »

Fini l’Escape, vraiment? Est-ce que Ford pense que tous les gens vont bientôt rouler dans des VUS et des camionnettes de 40 000 $ ou plus? Les ambitions de Farley sont grandes. Attendons de voir la suite. 

En vidéo : Antoine Joubert présente le Ford F-150 Lightning 2022

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×