Peugeot 308 familiale PHEV 2022 : Stellantis de l'autre côté de l'océan

Publié le 22 septembre 2022 dans Essais par Germain Goyer

En 2021, une alliance automobile s’est formée : les groupes FCA (comprenant notamment Fiat, Chrysler, Ram, Dodge, etc.) et PSA (englobant entre autres Peugeot, Citroën, Vauxhall, etc.) ont uni leur force. Stellantis est ainsi devenu le cinquième constructeur à l’échelle mondiale. Rien que ça.

Si nous sommes familiers avec le volet nord-américain de Stellantis, il en est autrement pour la division anciennement baptisée PSA puisque ces bannières ne sont pas visibles sur notre marché. De passage en France, nous en avons profité pour établir un premier contact avec la marque Peugeot en mettant à l’essai une 308 familiale (SW) en version hybride rechargeable. Ainsi, de Poissy en passant par Paris, la région de la Bourgogne, de la Côte d’Azur et des Alpes-de-Haute-Provence, nous avons parcouru plus de 2 000 kilomètres à son volant. 

Voici le résumé complet de nos impressions à bord de la Peugeot 308 familiale (SW) hybride rechargeable 2022.

Une familiale comme on les aime

Si les familiales grand public ont déserté le marché nord-américain, la situation est différente en Europe. Bien que les VUS y soient monnaie courante, les breaks conservent une certaine popularité. Nous, on aime beaucoup les familiales. L’auteur de ces lignes en possède d’ailleurs deux.

Photo: Germain Goyer

Plus grande que la 208, la 308 est plus petite que la 508. En quelque sorte, la 308 s’apparente à l’ancienne Volkswagen Golf Sportwagen en matière de format. Élégante, la 308 SW est également fort pratique grâce à son hayon. Précisons que le modèle d’essai était doté de l’ensemble GT Pack qui lui donnait belle allure. La carrosserie était peinte en Rouge Elixir et s’agençait joliment aux jantes de 18 pouces dont elle était munie. À nos yeux, elle est maintes fois plus séduisante que des VUS de la même gamme comme le 3008. 

L’hybride rechargeable est plutôt efficace

Bien que collectivement nous ayons pris la décision d’emprunter le virage électrique, cela ne convient toujours pas à une grande part de la population – n’en déplaise aux électromobilistes convaincus. Ainsi, la technologie hybride rechargeable continue de nous apparaître comme étant une alternative sensée. De cette manière, les déplacements quotidiens sont rendus possibles grâce à l’électricité et si l’on désire parcourir de longues distances, le moteur à essence est à notre disposition sans aucune contrainte. Voilà un compromis si vous voyez le verre à moitié vide et le meilleur des deux mondes si vous le voyez à moitié plein!

Photo: Germain Goyer

Dans le cas de la 308, on peut opter pour une mécanique à essence, au diesel ou hybride rechargeable. Dans le cas de cette dernière, soit celle qui animait la version mise à l’essai, on peut rouler jusqu’à 59 kilomètres en mode tout électrique selon les normes WLTP. Or, ces normes sont plus optimistes que les nôtres. En ce qui nous concerne, nous avons pu parcourir 48 kilomètres avec une recharge complète. Précisons que ces 48 kilomètres comptaient une majeure partie sur l’autoroute et qu’en contexte de régénération, il serait possible de gruger quelques kilomètres supplémentaires.

Au cours de cette semaine d’essai, nous avons été à même d’expérimenter la recharge dans un environnement différent de celui proposé par le Circuit électrique au Québec. Sans avoir de statistiques hautement scientifiques, nous avons tout de même noté un nombre convenable de bornes de recharge sur notre trajet. Pour charger un véhicule sur une borne publique, le fonctionnement est différent d’ici. En effet, on doit trimballer dans le coffre son propre fil de recharge doté de deux parties mâles. On en insère une dans l’auto et une dans la borne. Rappelons qu’ici, on tire le fil de la borne pour le brancher dans la voiture directement.

Photo: Germain Goyer

La Peugeot 308 SW hybride rechargeable est également animée par un moteur à essence à quatre cylindres de 1,6 L. La puissance développée se chiffre à 180 chevaux. Le tout est jumelé à une transmission automatique étagée sur huit rapports. Cette mécanique lui permet amplement de faire son boulot. On n’a pas de puissance à revendre, mais on apprécie sa nervosité générale.

Sur le plan de la consommation, le fabricant annonce une cote de 1,2 L/100 kilomètres en conduite mixte. De notre côté, nous avons principalement circulé sur des autoroutes et routes secondaires en effectuant deux recharges complètes sur la distance totale parcourue. Au terme de l’essai, l’ordinateur de bord affichait une cote de 5,7 L/100 kilomètres. Dans nos standards nord-américains, c’est évidemment plus que raisonnable.

Photo: Germain Goyer

Bien que la 308 soit un véhicule à vocation familiale en raison de son format et de son hayon, nous avons été surpris par son agilité autant en ville que sur les routes sinueuses des montagnes. Bravo aux pneus Michelin Primacy qui collaient aisément au bitume. 

Des technologies que l’on aime et que l’on aime moins

Si en général nous ne sommes pas friands des régulateurs de vitesse adaptatifs étant donné qu’ils causent souvent des mouvements brusques, nous avons aimé le limiteur de vitesse intégré dans la voiture. Ainsi, sur une autoroute où la vitesse maximale est de 130 km/h, on choisit, par exemple, de limiter la vitesse du véhicule à 130 km/h. De cette façon, on peut conduire en paix, sans avoir à se soucier des très nombreux radars… jusqu’à ce que la limite baisse à 90 km/h pour aucune raison valable. Mais ça, c’est une autre histoire.

Photo: Germain Goyer

Dès que l’on s’assoit sur le siège du conducteur, la forme et la taille du volant surprennent. En effet, pour faciliter la lecture de l'instrumentation numérique dans lequel on a voulu créer des reliefs artificiels , la 308 est munie d’un petit volant dont la partie supérieure est quasi plane.

La familiale française mise à l’essai était équipée d’Apple CarPlay. Sans fil, de surcroît! Or, comme nous avons pu l’observer dans une panoplie de véhicules, cette connexion sans fil n’est pas fiable : la connexion était sans cesse perdue et il fallait rétablir le contact entre le téléphone et la voiture. Quand la navigation et la musique proviennent du téléphone, c’est un véritable irritant. Cela dit, c’est un problème répandu dans l’industrie et Peugeot n’est pas le seul avec cet ennui.

Photo: Germain Goyer

Un prix élevé  

Sur le marché français, la Peugeot 308 est offerte à partir de 27 400 euros. Dans le cas du modèle mis à l’essai, le prix était de 48 050 euros. Voilà une somme considérable. 

En bref

Somme toute, nous avons aimé ce premier contact avec la branche européenne de Stellantis. Quoi de mieux que de découvrir la France au volant d’une voiture française? Si vous trouvez la réponse, envoyez-la nous! Bien que la 308 SW soit une familiale fort intéressante, les chances sont à peu près nulles qu’elle débarque chez nous un jour ou l’autre. En effet, en créant cette alliance, le but était de réaliser des économies d’échelle et de développer des technologies à l’échelle mondiale qui seront adaptées ensuite aux marchés locaux.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×