Genesis GV80 2025 : les détails qui font la différence

Publié le 14 mai 2024 dans Essais par Dominic Boucher

La marque de luxe Genesis connaît un essor notable au chapitre des ventes, et le Genesis GV80 y contribue. Tant aux États-Unis qu’au Canada, le VUS intermédiaire représente le tiers des distributions du constructeur.

Alors, puisqu’il s’agit d’un modèle d’importance, le fabricant a procédé à une mise à jour pour 2025. Les modifications principales sont d’ordre esthétique, bien que plusieurs gadgets et technologies de sécurité aient également été ajoutés. Sur le plan structurel, la plate-forme augmente aussi en rigidité.

Le Guide de l’auto s’est dirigé vers Fort Worth, au Texas, afin d’essayer le Genesis GV80 2025. Notez que nous avons testé la version la plus huppée du VUS qui, dans sa mouture américaine, ne possède pas de troisième rangée de sièges alors que c’est le cas au Canada.

Photo: Dominic Boucher

Une ligne plus sportive

La ligne générale demeure similaire par rapport au modèle 2024. Genesis compte sur une esthétique élégante et sportive sans compromettre l’espace intérieur. L’avant arbore un nouveau logo Genesis métallisé, une grille à motifs dédoublés, des phares repensés et un pare-chocs qui met l’accent sur la plaque de soubassement dans sa partie basse. Les jantes de 20 et 22 pouces ont été revues tout comme le pare-chocs qui est désormais de la même couleur que la carrosserie.

Pour ne nommer que quelques-uns des changements à bord, l’instrumentation et le système multimédia sont jumelés à un moniteur de 27 pouces. Si la présentation s’avère magnifique, il est facile de se perdre à travers les nombreux menus et fonctions de l’infodivertissement. Le volant comprend maintenant 3 branches pour donner un effet plus sportif. Sinon, la visibilité est accrue et la plaque de recharge par induction a été déplacée afin d’être plus accessible.

Par ailleurs, Genesis proposera une palette de 9 teintes pour la carrosserie, dont le Vert Storr métallisé ou mat. L’intérieur peut recevoir 10 combinaisons de couleurs. Deux nouvelles garnitures sont aussi offertes, dont le Newspaper Wood qui, comme son nom l’indique, est fabriqué à l’aide de blocs de bois et de papier journal. D’ailleurs, soulignons la qualité relevée des matériaux. Quant à la finition, elle est impeccable.

Photo: Dominic Boucher

Se faire bercer

Le confort et la douceur de roulement définissent le comportement du GV80. Les amortisseurs contrôlés électroniquement s’ajustent continuellement en temps réel. Cela permet à la fois de minimiser l’impact des imperfections de la route et maintenir le cap. Malgré tout, le GV80 a tendance à se déporter légèrement dans les courbes, vu son poids. La souplesse de la suspension fait également en sorte qu’il y a du roulis en virage.

Mentionnons au passage la conception améliorée des sièges, sans oublier qu’ils sont chauffés et ventilés. Étrangement, le passager avant ne bénéficie pas de la fonction massage. À l’arrière, il est possible de régler électriquement l’assise et le dossier. Bref, le GV80 insiste sur le bien-être des occupants plutôt que sur le dynamisme… et quoi de mieux qu’une expérience sensorielle!

Photo: Dominic Boucher

Tout comme dans la berline G90, le GV80 (dans sa version Prestige V6 seulement) possède le « Mood Curator ». Cette technologie change l’atmosphère de l’habitacle en fonction de l’humeur choisie. Par exemple, le mode Delight a pour but de remonter le moral. Activé par le système multimédia, il émet d’abord une musique entrainante (du jazz dans ce cas-ci), modifie l’esthétique de l’écran et des lumières d’ambiance et dégage une odeur provenant des quatre fragrances intégrées dans le véhicule.

L’idée peut sembler drôle, mais ça fonctionne réellement! L’environnement à bord était drôlement plus agréable, d’autant plus que nous avons pu profiter du nouveau système audio Bang & Olufsen à 18 haut-parleurs — développé exclusivement pour le GV80 — qui remplace le Lexicon du précédent modèle. Soyez avertis toutefois, le Mood Curator s’arrête abruptement après 9 minutes.

Photo: Dominic Boucher

En conduite, le V6 biturbo de 3,5 litres se fait discret, bien qu’il émette un ronronnement sympathique lorsqu’il est sollicité. Fort de 375 chevaux et de 391 lb-pi de couple, les accélérations s’effectuent avec progressivité. Les changements de rapport sont pratiquement imperceptibles tant le fonctionnement de la boîte est doux.

D’ailleurs, le rouage intégral peut envoyer jusqu’à 100% de la puissance aux roues arrière, de sorte que le comportement routier s’approche d’un véhicule à propulsion. Disons que cela ajoute à l’agrément derrière le volant. Concernant la consommation de carburant, elle oscillait entre 10,7 et 11,2 L/100 km en fonction du trajet lors de notre essai routier.

Dans le cadre de l’évènement, nous n’avons pas pu essayer le 4 cylindres de 2,5 litres turbocompressé de 300 chevaux et 311 lb-pi de couple. En outre, nous estimons que le poids inférieur octroierait un comportement plus agile et des performances similaires.

Photo: Dominic Boucher

Et les prix?

Le Genesis GV80 2025 se décline en quatre versions. Les modèles d’entrée de gamme (Advanced et Advanced Technology Package) sont munis du moteur 2,5T et peuvent accueillir cinq passagers. S’en suivent les Advanced Technology Package et, au sommet, Prestige, des variantes dotées du V6. Ces derniers possèdent une troisième rangée de sièges de série qui permet d’accommoder deux autres occupants. Au moment d’écrire ces lignes, Genesis est en train de finaliser la fourchette de prix et devrait la dévoiler dans les prochains jours.

Et qu’en est-il du GV80 Coupé? Le véhicule à dotation plus sportive est animé par le même moteur que la G90 et arbore une toit à la ligne plus fuyante. Pour le moment, nous n’avons pas eu la chance de le conduire. Nous aurons toutefois l’occasion cet été. Restez à l’affût!

À voir aussi : le Genesis GV80 2025 en images

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai n.d.
Version à l'essai 3.5T Prestige 5P
Fourchette de prix 76 000 $ – 92 500 $
Prix du modèle à l'essai CA$90,500
Garantie de base 5 ans/100 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 12.9 / 10.4 / n.d. L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents n.d.
Points forts
  • Douceur de roulement
  • Habitacle somptueux et bien fini
  • Moteurs puissants
  • Confort relevé
  • Grand choix de teintes et de matériaux
Points faibles
  • Roulis en virage
  • Système Mood Curator trop court
  • Système multimédia chargé
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Il faudra effectuer un test plus exhaustif pour avoir des cotes plus justes. Nous avons obtenu entre 10,7 et 11,2 L/100 km.
Confort 4.5/5 Le confort règne à bord grâce à la bonne conception des sièges et à la souplesse des suspensions.
Performances 4.0/5 Le moteur V6 livre des accélérations linéaires et les changements de rappors sont pratiquement imperceptibles.
Système multimédia 3.5/5 La présentation est magnifique, mais les nombreux menus et fonctions rendent l’affichage chargé. Le système audio est d’excellente facture.
Agrément de conduite 3.5/5 Très confortable en général, le GV80 a toutefois tendance à chasser dans les virages à haute vitesse et affiche un peu de roulis.
Appréciation générale 4.0/5 Le cœur de l’expérience se trouve à bord, où les nombreuses commodités intégrées procurent agrément et bien être.
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×