BMW M8 Competition 2020 : à l'essai sur circuit

Publié le 8 octobre 2019 dans Premiers contacts par Gabriel Gélinas

Portimão, Portugal - Composé de 15 virages et long de presque 4,7 kilomètres, l’Autodromo Internacional do Algarve est un circuit très technique et plutôt spectaculaire comportant plusieurs changements d’élévation. Le genre de circuit qui exige une concentration de tous les instants.

C’est dans cet environnement singulier que nous découvrons la nouvelle BMW M8 2020, en variante Competition Coupe, rien de moins…

La division M ne se contente pas de concevoir une seule variante des divers modèles BMW qui captent son attention mais souvent deux, puisque les déclinaisons Competition trouvent leurs places aux côtés des modèles M dits « conventionnels ».

Animées par des moteurs légèrement plus puissants et dotées de liaisons au sol plus fermes ainsi que d’une géométrie de suspension révisée afin de bonifier l’adhérence en virages, les variantes Competition des M8 Coupé et Cabriolet sont les plus typées de la gamme.

Photo: Daniel Krause

À l’attaque du circuit
Sur le circuit, la M8 Competition Coupe se montre résolument d’attaque dès la sortie des puits. Pas étonnant puisque son V8 biturbo développe 617 chevaux, soit 17 de plus que le moteur de la M8 « conventionnelle », et que son couple maximal de 553 livres-pied s’exprime sur une large plage qui s’étend de 1 800 à 5 800 tours/minute, de quoi expédier le 0-100 kilomètres/heure en 3,2 secondes.

Pour rouler sur le circuit, il est évidemment préférable de sélectionner le mode Track, lequel désactive les systèmes d’aide à la conduite en plus de couper le son de la chaîne audio et d’éteindre l’écran du système d’infodivertissement afin d’éliminer les distractions. Le volant comporte deux boutons rouges, M1 et M2, lesquels permettent de paramétrer les réglages du châssis en fonction des attentes du pilote. Aussi, il est possible de configurer le rouage intégral en limitant la répartition du couple livré aux roues avant, voire de l’éliminer complètement pour transformer la M8 en authentique propulsion.

Photo: Uwe Fischer

La M8 est très performante, et elle s’accroche au bitume avec un aplomb remarquable, mais notre enthousiasme est quelque peu tempéré par la masse de la voiture, laquelle frise les deux tonnes métriques, et par sa répartition qui est chiffrée à 55,2% sur le train avant et 44,8% sur l’arrière.

Équipée de freins en composite de céramique offerts en option et d’une monte pneumatique adaptée, la M8 est tout à fait capable de composer avec la torture infligée par le circuit, mais on sent très bien que l’âme de cette voiture est celle d’une GT et non pas d’une authentique voiture sport.

Si la M8 existe, et qu’elle donne dans une démesure affirmée en ce qui a trait aux performances, c’est qu’il existe une clientèle pour ces voitures au potentiel de performance délirant, même si la plupart des acheteurs ne l’exploiteront qu’occasionnellement.

Photo: Daniel Krause

À ciel ouvert en 15 secondes top chrono
Les variantes Cabriolet des M8 et M8 Competition sont dotées d’un toit souple qui se replie ou se déploie en 15 secondes et cette opération peut se faire même lorsque la voiture est en mouvement, pourvu que sa vitesse ne dépasse pas 50 km/h.

La masse des Cabriolet est supérieure de 120 kilos à celles des Coupé, en raison du remplacement du toit fixe par le toit souple et son mécanisme d’ouverture ainsi que l’ajout d’éléments structuraux nécessaires à la rigidification du châssis. L’habitacle des variantes Cabriolet est en tous points conforme à celui des Coupé, exception faite de l’ajout de la touche qui commande le mouvement du toit souple et d’un déflecteur amovible qui réduit le refoulement d’air à haute vitesse. Sur le plan mécanique, les variantes Cabriolet sont identiques aux Coupé.

Photo: Bernhard Limberger

Quand et combien?
Les M8 Coupé et Cabriolet, ainsi que les variantes Competition, seront disponibles en concessions au pays au cours des prochaines semaines, mais l’échelle de prix n’a pas encore été fixée pour le Canada. Elle sera certainement nettement plus élevée que celles des M850i xDrive Coupé et M850i xDrive Cabriolet dont les prix de départ sont respectivement de 123,500 $ et 131,500 $.

Une M8 Gran Coupé et une M8 GTS ou GT4 en approche
La M8 Gran Coupe, que l’on a pu voir au circuit de Portimão sans toutefois pouvoir la photographier en raison d'un embargo, s’ajoutera à la gamme très prochainement, et offrira une habitabilité supérieure en raison de sa configuration de coupé à quatre portes.

Sur le plan mécanique, cette variante est identique aux modèles Coupé et Cabriolet de la M8, mais elle ne sera probablement pas la dernière de la gamme. En effet, si l’on se fie aux photos captées sur le vif de prototypes M8 Coupé camouflés et arborant un aileron arrière fixe faisant toute la largeur de la voiture, BMW serait en train de finaliser le protocole d’essai d’une éventuelle variante de la M8, laquelle serait désignée par l’appellation GTS ou GT4.

Photo: Daniel Krause

On spécule que cette variante encore plus typée retiendrait la motorisation de la M8 Competition et, surtout, qu’elle bénéficierait d’une réduction de poids substantielle, histoire de bonifier la dynamique.

Après les M8 et M8 Competition, la gamme pourrait donc s’enrichir prochainement d’une nouvelle variante encore plus performante. Histoire à suivre…

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai BMW Série 8
Version à l'essai M8 Competition
Fourchette de prix n.d.
Prix du modèle à l'essai n.d.
Garantie de base n.d.
Garantie du groupe motopropulseur n.d.
Consommation (ville/route/observée) n.d.
Options n.d.
Modèles concurrents n.d.
Points forts
  • Puissance phénoménale
  • Comportement routier hautement paramétrable
  • Ligne réussie
  • Exclusivité assurée
Points faibles
  • Prix élevé
  • Tarif des options
  • Poids imposant
  • Places arrière symboliques
Fiche d'appréciation
Consommation 3.0/5 V8 biturbo de 617 chevaux... Heureusement que la boîte automatique compte 8 rapports.
Confort 3.5/5 Très bon niveau de confort du modèle Cabriolet essayé sur routes publiques.
Performances 4.5/5 0-100 km/h en 3,2 secondes.
Système multimédia 4.0/5 Le système BMW qui conjugue écran tactile et molette de commande est très convivial.
Agrément de conduite 4.0/5 Seul le poids très élevé vient réduire la note.
Appréciation générale 4.0/5 Une authentique GT très performante, mais pas une voiture sport.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×