Quelle sera la camionnette de l'année?

Publié le 21 octobre 2021 dans Blogue par Antoine Joubert

Voilà, c’est fait. Je viens de compléter un premier périple aux États-Unis depuis un peu plus de 18 mois. Un voyage que j’aurais normalement effectué par voie terrestre, fidèle à mes habitudes, mais qui s’est fait dans les airs pour les raisons que vous connaissez.

Ce périple, c’était en vue de participer au rassemblement annuel du NACTOY (North American Car, Utility and Truck of the Year Awards), faisant partie du jury. Un groupe d’une cinquantaine de chroniqueurs automobiles rassemblant également mes collègues du Guide de l’auto Marc Lachapelle et Gabriel Gélinas, qui a pour but de déterminer la voiture, le VUS et la camionnette de l’année pour le marché nord-américain. Un défi de taille, et particulièrement cette année, considérant la très grande variété de véhicules dans un même segment.

Chez les voitures, pensez à la Honda Civic, mais aussi à la luxueuse Mercedes-Benz Classe S. Chez les VUS, considérez le Genesis GV70 ou le Ford Bronco, en passant même par le Hyundai IONIQ 5, qui se catégorise curieusement comme tel. Naturellement, l’idée n’est pas de comparer tous ces véhicules, mais de déterminer quel produit est le plus significatif. Le plus impressionnant, mais aussi celui qui constituera un produit aussi important pour le public que pour l’industrie, de par les technologies qui y sont intégrées.

Festival de pickups

Je vous avoue toutefois que jamais depuis autant d’années aura-t-on retrouvé une aussi grande variété de camionnettes. Six d’entre elles sont finalistes, plusieurs s’intégrant dans de nouveaux segments.

La grande absente aura été cette année la camionnette Ford F-150 Lightning, 100% électrique, qui ne sera pas commercialisée d’ici la fin de l’année et qui ne sera donc éligible que l’an prochain. Peut-être en sera-t-il de même pour le Tesla Cybertruck, qui sait?

Quoi qu’il en soit, nous avons cette année en lice six camionnettes. À commencer par le Ford Maverick, un produit on ne peut plus pertinent, et qui m’a franchement impressionné. Autant par son comportement que par les quelques idées d’ingénieurs qui y sont greffées. Et puis, il y a cette version hybride dont la cote de consommation annoncée en ville n’est que de 5,6 L/100 km. Une camionnette format de poche, polyvalente et bien pensée, mais qui devient peut-être moins attrayante lorsqu’on monte en gamme, parce que le prix grimpe rapidement.

Photo: Antoine Joubert

À l’opposé, on retrouve le très exubérant GMC Hummer EV. Puissance de 1 000 chevaux, agilité et maniabilité incroyables et technologie d’avant-garde, qui sont appelées à être greffées dans le futur chez des produits de masse comme la camionnette Sierra et certains VUS. Certainement le produit qui aura fait le plus jaser de cet événement. En toute confidence, j’ai même failli causer quelques accidents sur la route tellement les gens s’approchaient pour filmer le camion et prendre des photos!

Photo: Antoine Joubert

Vient ensuite le Hyundai Santa Cruz. Un produit dérivé du Tucson, certainement plus luxueux et raffiné que le Maverick, mais également plus coûteux. On peut s’imaginer que le type d’acheteur serait le même, bien que Hyundai propose un look et un environnement beaucoup plus contemporain. Voilà donc deux produits qui en quelque sorte, rivalisent entre eux dans cette lutte au trophée.

Photo: Antoine Joubert

La camionnette la plus traditionnelle du lot? Le Nissan Frontier, un véhicule complètement remodelé après 17 ans sans changement et pour lequel tous les chroniqueurs s’accordent sur ses chances de succès. Un produit à point, on ne peut plus pertinent pour le marché nord-américain, mais qui ne réinvente malheureusement rien.

Photo: Antoine Joubert

Suit ensuite le Rivian R1T, une camionnette intermédiaire 100% électrique qui produit environ 800 chevaux pour une capacité de remorquage de 11 000 lb. Un véhicule rafraîchissant, débordant d’innovation et issu d’une entreprise dont le modèle d’affaires rappelle grandement celui de Tesla. Prochainement commercialisé chez nous, ce véhicule devra hélas prouver sa qualité, puisque l’assemblage des modèles de production mis à l’essai n’était pas particulièrement convaincant.

Finalement, Toyota débarque avec une nouvelle génération de sa camionnette Tundra 2022. Impressionnante à plusieurs niveaux, notamment en ce qui concerne sa motorisation hybride, mais peut-être décevante au chapitre du style trop tape-à-l’œil et d’un habitacle qui n’est pas aussi raffiné que celui de la compétition.

Photo: Antoine Joubert

Reste donc à voir quelle sera l’opinion de l’ensemble des juges qui, je le rappelle, provient des quatre coins de l’Amérique du Nord. Personnellement, je n’ai pu encore rendre ma décision. Trop de facteurs qu’il me faut évaluer. Ce qui m’amène à vous dire que jamais il ne m’aura été aussi difficile de trancher pour donner mon vote sur un produit. Et vous, quel serait votre choix?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×